30/01/2007


Laser - Quoi de neuf ?

Cette année 2006 aura été très riche à bien des niveaux (sportif, institutionnel,...) et réserve encore bien des surprises !

Niveau sportif : 

On ne s´attardera pas sur le laser standard et radial qui continue à être un des moteurs de la voile légère tant au niveau national qu´au niveau mondial avec des épreuves qui réunissent toujours plus de participants et de nations. Dans ce domaine, les résultats français sont encourageants avec particulièrement deux titres de vice-champion du monde ISAF 2007 en radial et en Standard. 

La nouveauté réside dans le fait qu´il y a eu cette année un mondial Laser 4.7 en France (à Hourtin) qui a réuni 330 participants ! Avec une clôture des inscriptions 2 mois avant l´épreuve. Un réel succès qui a attiré des jeunes coureurs du monde entier dont 80 français et françaises. 

Cette classe en plein essor dans la plupart des pays européens a encore franchi un cap et confirme que le 4.7 est un support cohérent pour les jeunes. Les coureurs avaient entre 12 et 17 ans au mondial et un grand sourire. 

Cette réussite confirme le potentiel déjà démontré de ce gréement adapté au Laser et destiné à s´implanter sur le long terme dans le paysage du dériveur - certes en tant que série de transition - mais avec un débouché très net comme le prouve JB Bernaz meilleur Français au « test évent » en Chine cet été et 7ème au mondial 4.7 en 2002. 

L´autre atout de cette classe réside dans sa mixité et le nombre important de féminines qui naviguent dessus, environ 30 % de la flotte. C´est maintenant une centaine de 4.7 qui participe à leur national en Espagne, Grèce, Angleterre... 

On voit donc que l´intérêt économique de ce support pour les institutionnels ou les régatiers n´est plus à démontrer et que l´intérêt sportif est en train de se confirmer. 

L´autre actualité sportive tient au Laser SB³ qui avec une classe française établie, un Européen qui a réuni 50 participants au YC Crouesty / Arzon, se confirme comme une réelle série monotype d´avenir. 

Quelques chiffres : si la classe est très forte en Angleterre, 89 bateaux lors de la semaine de Cowes sur la ligne - bonjour l´ambiance -, le développement en Italie, Portugal, France entre autres, se confirme aussi. A titre d´exemple, il y avait 7 nations pour l´européen et 25 % de la flotte était autre que Britannique. A noter aussi que la Primo Cup au Yacht Club de Monaco en 2007 sera encore l´épreuve Phare de l´année, en Méditerranée. 

Originalité encore : Lors de l´européen, avec la participation de Volkswagen Touareg, le sponsor de la Classe, un DVD a été édité sur la régate en monotype. La participation de médaillés olympiques, d´un coach réputé offre au final un DVD complètement adapté à tous les régatiers de tous les niveaux, avec tous les conseils - des plus classiques aux plus pertinents. Certes il est en anglais, mais il intéressera beaucoup de monde malgré tout. 

Niveau institutionnel : 

Le Laser Pico continue de s´implanter et de se renouveler partout où il est présent. 

Un grand jeu au mois de mars a été organisé avec un Pico à la clé pour récompenser qui avait dessiné la plus jolie voile du 10.000ème Pico vendu ! Un vrai succès avec des centaines de dessins d´enfants de 2 à 16 ans. 

Le laser Vago réussit une implantation remarquée auprès du public et de nombreuses collectivités. Nous en sommes maintenant à plus de 500 unités qui naviguent en un an et demi avec la France, l´Italie et la Hollande qui restent proches du Royaume-uni preuve que ce petit dériveur a une belle carrière internationale devant lui. 

Enfin une nouveauté va apparaître cet automne, toujours en polyéthylène, qui tire les enseignements d´un marché de plus en plus concurrentiel et exigeant. 

Ce sera un dériveur de 4.65 mètres de long, 1.80 mètres de large qui reste d´un poids tout à fait correct pour un programme de navigation collective. D´une stabilité impressionnante, il n´en reste pas moins vivant et sensible, agréable et sécurisant (oui, tout ça !). 

Le Laser 2000 est déjà une référence depuis longtemps, gageons que ce nouveau 15 pieds en deviendra une dans son registre. Le polyéthylène prend une place de plus en plus importante aujourd´hui sur un marché qui demande à avoir des produits fiables à des coûts restreints. Laser avait innové en son temps avec le tri-couche du laser Pico et du Dart 16. Aujourd´hui le matériau (qui a su évoluer ) du Vago et du nouveau 15 pieds offre un fini tel que nombreuses sont les personnes qui se font surprendre par ce roto-moulé. 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter