01/01/2005


New marine - Essai New Cat F1, n´est il que pour les écoles ?

« On apprend et l´on découvre tous les jours de nouvelles choses, et c´est tant mieux car chaque soir on peut se dire que l´on est un peu moins bête ! »

C´est bien ce que je pense en descendant du New Cat F1 que je viens d´essayer avec Matthieu. 

New Cat, vous connaissez ce chantier, il est leader mondial des catamarans de sport en polyéthylène, on retrouve tous les catamarans de sa gamme dans toutes, ou presque, les écoles de voile. Et bien, le chantier vient de nous proposer d´essayer son nouveau New Cat F1, et c´est avec plaisir que nous répondons présent à cette demande, plus habitués que nous sommes aux catamarans en polyester, nous sommes très curieux d´essayer cet engin qui fait l´un des succès du chantier News marine. 

Le rendez vous de notre essai est fixé au Yacht club de Carnac, qui nous facilite grandement la tâche à chaque fois que nous y faisons des essais. Il y a du vent, environ 20 noeuds, et beaucoup de houle avec une mer glacée. Le choix de la fourrure polaire avec la combinaison étanche s´impose. Mais avant de naviguer, nous allons commencer par découvrir notre cata en le gréant. 

Cette nouvelle version du New Cat F1, notamment au niveau des coques, est une réelle évolution par rapport à l´ancienne version. Le dessin des coques a été totalement modifié avec des étraves verticales, une hauteur sur l´eau beaucoup plus importante, les volumes de coque ont été révisés à la hausse pour pouvoir supporter sans broncher deux adultes.  

La structure des coques est toujours en polyéthylène. Le jeu de voile a également été modernisé, ce qui lui donne un look sympathique. Les poutres sont boulonnées sur les inserts de coques et sont terminées par des bouchons de poutre jaunes, offrant une bonne protection en cas de chute. Le trampoline est en PVC, avec un oeillet au centre pour laisser s´échapper l´eau embarquée. L´accastillage est simple et a fait ses preuves, le système de verrouillage des safrans en position basse est maintenu par un élastique, le même esprit de solidité, de fonctionnalité et de facilité d´entretien a été conservé. Nous hissons la grand-voile de 10 m², puis le foc de 3,20 m². Le point d´amure du foc est fixé par la patte d´oie par un petit bout en faisant toute une série de demi-clé : simple mais pas très esthétique. 

Bon, notre cata est prêt, nous fermons nos combinaisons, enfilons nos gilets de sauvetage et nous dirigeons notre New Cat F1 vers la cale de mise à l´eau. Il est à signaler que les coques en polyéthylène sont très glissantes sur les mises à l´eau, un peu de mousse ou de moquette sur les patins évitera qu´elles ne glissent de celle-ci !

Nous descendons les 125 kg de notre cata de sa mise à l´eau et commençons à pousser notre embarcation à l´eau ; effectivement elle est glacée. Nous allons quitter la plage sur une allure de près, j´embarque à la barre et borde le foc pour faire abattre pendant que Matthieu se hisse à bord.  

A quelques mètres de la plage et les safrans en position basse, je borde la grand-voile et nous franchissons en force les rouleaux. Notre New Cat s´arrête à chaque vague tant elles sont grosses, fait bouchon, le trampoline disparaît complètement submergé sous l´eau embarquée et peine à se vider par l´oeillet prévu à cet effet. Les coques supportent bien le poids de l´équipage, avec notre équipement, nous devons avoisiner les 150 kg. On voit qu´elles aimeraient être un peu plus soulagées dans cette mer formée, mais ne sommes nous pas là pour tester ce catamaran. Alors, on borde partout, Matthieu monte au trapèze et en avant toute ! 

Amusant ce petit catamaran : les accélérations sont franches entre les vagues ; en revanche c´est dans une gerbe d´eau que nous franchissons chaque grosse vague qui vient ralentir notre marche en avant ! Les coques sont très tolérantes et même un équipage trop sur l´avant n´arrêtera pas la marche inexorable de notre petit cata. Ça passe en force comme en finesse. La barre est agréable et, par ce vent, notre New Cat F1 répond immédiatement aux sollicitations du barreur. Il est temps de virer pour attaquer une nouvelle allure de navigation : ce sera du portant. Malheureusement, notre cata n´est pas équipé du spi, bien que cette option soit au catalogue. Le virement se passe sans problème mais nous nous faisons chahuter par les vagues pendant cette manoeuvre. 

Le bord de portant est débridé et j´essaye de surfer les vagues, léger lof pour faire monter la coque au vent suivi d´une petite abatée en réglant les voiles en conséquence pour relancer la machine : à ce petit jeux, aucun enfournement n´est à signaler. Le volume des coques fait merveille et deux adultes s´initiant au catamaran de sport s´amuseront à coup sûr. Les sensations sont au rendez vous, mais elles n´ont rien de comparable avec celles rencontrées sur une machine de régate. Mais là n´est pas le programme de ce New Cat F1, nous sommes bien sur un catamaran d´initiation et de découverte. 

Matthieu, toujours au trapèze, tient bon malgré la hauteur des vagues, pas toujours amicales, qui viennent lui taper dans le dos. Nous commençons à nous rapprocher sérieusement de la côte rocheuse, d´où notre photographe en profite pour nous tirer le portrait ; faire des photos aujourd´hui sur un pneumatique aurait été scabreux ! 

Il est grandement temps de virer avant de nous retrouver sur les cailloux et allons finir ce bord de portant par un empannage. Je recentre légèrement mon chariot de grand-voile, tout en bordant également cette voile, histoire que l´empannage passe en douceur, et engage la manoeuvre, changement de mains entre le stick et le passage du palan de grand-voile que je maintiens :  

tout passe à merveille malgré la force du vent et la hauteur des vagues. Nous repartons pour un bord de près afin de regagner le large, le trampoline en PVC reçoit régulièrement les embruns et fait poche d´eau, son oeillet de vide vite ne parvenant pas à évacuer suffisamment rapidement. Nous allons aligner différents bords pour faire durer notre plaisir de naviguer sur ce New Cat F1. Certes, ce n´est pas un foudre de guerre, et d´ailleurs, son programme n´a pas été fait en ce sens, mais nous nous amusons, et tant bien même que ce soit sur un catamaran d´initiation. Quand je vous disais que l´on apprend tous les jours de nouvelles choses et que les idées reçues sont souvent bonnes à mettre au panier ! 

Il est temps de rentrer, nous nous sommes fait une bonne opinion de ce catamaran et avons exploré ses différentes facettes : rien de fâcheux à signaler. Sa récente évolution permet d´embarquer des équipages beaucoup plus lourds et agrandit sa plage d´utilisation par une plus grande polyvalence, à savoir qu´il répond au programme des écoles de voile, ainsi qu´a celui des pères de famille désirant emmener naviguer ses enfants. 

En conclusion, le New Cat F1 est vraiment un excellent catamaran d´initiation. La robustesse des coques et leur facilité d´entretien facilitent leur maintenance, il est abordable financièrement, reste sécurisant dans toutes les conditions de navigation et est simple à faire avancer : que demander de plus ? 

Texte : Pierre Wasselin
Photos : Pierre Wasselin
Remerciements : Yacht Club de Carnac 

Donnez une note :

2 commentaires

03/10/2015 19:40 - FREMONT a dit :

newcat f1

bonjour,
je viens d'acquérir un catamaran newcat F1, mais entiérement démonté...
serait il possible d'obtenir une notice de montage?
dans l'attente
bien cordialement

20/01/2012 11:30 - tomtomlilou a dit :

entretien coque en polyéthylèn

bonjour. j'ai acheté réçament un new cat f1 d'occasion. j'aimerai nettoyer les coques, car elle sont encore sales, même après un néttoyage au karcher. je voudrai savoir si je peut les passer à l'eau de javel???
Dans l'attente de votre réponse.
Cordialement

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter