10/03/2014


Couach - Mise à l’eau du 5000 FLY coque n°2

Deux ans après la présentation du premier 5000 FLY M/Y La Pellegrina, le Chantier Naval COUACH, vient de mettre à l’eau sa seconde unité de 50 mètres qui sera livré avant l’été 2014.

Date de vente / décembre 2012
Date de mise à l'eau / 1er mars 2014
Date de livraison prévue / mai 2014 

Les clefs de la singularité 

DR 

Comme pour chaque yacht sorti du chantier COUACH, le client a grandement contribué à faire de ce nouveau modèle de 164 pieds – 49,9 mètres - une pièce unique. En effet, bien au-delà des seuls choix de décoration, lorsque pour répondre aux souhaits du propriétaire le chantier va jusqu’à rallonger le pont supérieur numéro un pour y installer banquettes et table pour 14 convives ou bien agrandit la casquette du fly pour y créer une zone privative de 100m2, la notion de sur-mesure prend tout son sens. On sait que sur des unités de cette taille chaque changement important implique des modifications sur le design et sur tous les systèmes associés sans devoir impacter pour autant l’équilibre et les performances du bateau. Guidé par les choix du client, toujours, la décoration intérieure a été réalisée avec l’intervention du très reconnu fabricant d’intérieurs de yachts et de résidences, METRICA® Interior. 

Performances acoustiques 

Parmi les évolutions apportées sur ce modèle, on notera également qu’un travail extrêmement pointu a été effectué pour réduire de manière drastique bruits et vibrations. A l’issue d’une étude acoustique très poussée, le chantier a révisé entièrement ses méthodes de montages pour répondre à des objectifs chiffrés encore plus exigeants que ceux habituellement atteints. Ainsi, des niveaux de bruits et de vibrations maximum par zone de vie seront respectés en fonction de la vitesse du bateau et des conditions de navigation. 

Capacité transatlantique 

Côté performances, le bateau propulsé par 2 X 5226 CV - MTU peut atteindre 28 nœuds en vitesse maximale et dispose également de l’autonomie et de l’électronique de navigation aux standards IMO lui permettant de traverser l’Atlantique à 12 nœuds (vitesse de croisière). 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter