20/10/2008


Alliaura Marine - Essai Feeling 55, le monomaran selon Alliaura Marine

Alliaura Marine, le chantier Sablais qui construit entre autres les Feeling et les Privilège, ouvre une nouvelle ère : le monomaran.

Le chantier Kirié, absorbé par le groupe Alliaura Marine en 2000, n´avait pas connu de nouveauté depuis le lancement en 2002 du Feeling 44 ; les nouveautés se faisaient attendre dans cette gamme de dériveurs intégraux. 

Les catamarans Privilège, bien connus des amoureux des très beaux bateaux confortables et parfaitement adaptés à la très grande croisière, font bénéficier au Feeling 55 de toute leur expérience : confort d´un catamaran, espace de vie important, facilité déconcertante des manoeuvres, finition des boiseries très soignée, le tout sur monocoque parfaitement adapté aux amateurs de grands voyages ou de croisières hauturières. 

Le Feeling 55, nouveau monocoque taillé pour la grande croisière en couple ou plus n´a pas fini de faire parler de lui ! Il ouvre une nouvelle ère dans la gamme Feeling avec un design extérieur qui n´a rien à voir avec le reste de la gamme. Présenté en première mondiale au salon Nautique de Paris 2007, bon nombre des chantiers concurrents sont venus le visiter. Il faut dire que ce monocoque de presque 17 mètres est fort séduisant et pourrait inquiéter d´autres chantiers. Déjà cinq unités ont été commandées par des navigateurs étrangers.
 

Le Feeling 55, une synthèse des bonnes idées ! 

C´est qu´il en impose : avec son immense salon de pont libéré des postes de barre, ces derniers se situent derrière le rouf, sa hauteur, avec le bimini rigide couvrant le salon de pont (en option), sa largeur, avec une passerelle arrière qui se déplie pour monter à bord, faisant office de bastingage en navigation. Bien conçu, avec sa plate forme de bain intégrée à la jupe arrière qui masque un garage à annexe. Son faible tirant d´eau : c´est un dériveur intégral, rappelons le, il permet d´accéder à des passes interdites à des quillards, il existe également en version quillard.  

A noter que le bastingage est en inox. En faisant un petit tour sur le pont, on constate que les postes de barre sont avancés afin de libérer un maximum de place à l´arrière pour le salon de pont, où aucun bout ni écoute ne traine ; tout est intégré sous le pont ou sur le rail d´écoute de GV très en hauteur et revient sur des winchs électriques. La grand-voile lattée est montée sur un enrouleur de bôme : on ne peut faire plus facile pour hisser ou affaler. Le mât laqué noir du plus bel effet laisse un instant croire que nous avons à faire à un espar en carbone.  

Le solent est autovireur grâce à un chariot d´écoute sur rail, plus besoin de choquer d´un côté et de border de l´autre, le bonheur ! Pour les manoeuvres, le Feeling 55 est équipé d´un propulseur d´étrave rendant les manoeuvres aisées au port, mais également de deux moteurs de 55 cv chacun, lui permettant de tourner quasiment sur place ; cela n´est pas sans me rappeler la manoeuvrabilité reconnue des catamarans. 

Loin d´être un bateau « presse-bouton », tout est fait à bord pour faciliter la navigation en couple, comme l´ancre et le davier basculant, une salle technique où l´on peut tenir à deux personnes, une sortie sur le pont directement de la cabine arrière. Le niveau d´équipement standard complet est au dessus de la moyenne. 

Quand on descend dans le carré, la clarté, puis la vue à 360° nous surprennent d´emblé. Ensuite, en visitant plus attentivement, on trouve sur bâbord une très belle cuisine avec toute les commodités pour vivre une longue croisière, et sur tribord, une grande table à cartes, toujours dans un luxe et une finition très soignés qui caractérise ce Feeling 55 : on sent la « Privilège touch » à bord. La table du carré est déportée sur tribord et peut accueillir confortablement jusqu´à sept convives, et est transformable en couchette d´appoint.  

Pour rappel, le Feeling 55 est un dériveur intégral dont la dérive descend à 3,70 m sous la surface, mais dans le carré, rien n´apparait, pas de puits de dérive encombrant, cette dernière est manoeuvrée depuis le cockpit par une centrale hydraulique, il ne lui faut 30 s pour être remontée. A l´avant et à l´arrière, on retrouve une très grande cabine double de haut standing, avec banquette et un immense cabinet de toilette privatif. Bien vu : la cabine arrière est pourvue d´une sortie privée sur le pont. Entre le carré et la cabine arrière, se trouve une couchette de navigation ainsi que l´accès au local technique où sont regroupés les deux moteurs de 55 CV, la climatisation, le dessalinisateur, le groupe électrogène, ...
 

En navigation 

Amarres larguées, dérive baissée, voiles déroulées, nous nous retrouvons installés confortablement sur l´un des deux postes de barre, au vent ou sous le vent, au choix, mais toujours avec une excellente visibilité. Bon marcheur à partir de 10 noeuds de vent réel, Jean Yves Hasselin nous assure que les performances sur la version quillard seraient en hausse, en raison d´un poids inférieur et d´une meilleure raideur. Nous testons les virements de bord, tout se passe à merveille avec le solent autovireur, et on se surprend à la barre d'une telle facilité, la grand-voile se reprend grâce à des winchs électriques dont les boutons sont à portée de main. 

Le gennaker sur enrouleur est monté sur un bout dehors rétractable ; tout à bord est pensé pour faciliter les manoeuvres pour un couple désirant découvrir le monde. 

La stabilité de navigation est excellente, cela est notamment dû au dessin de la carène et au bouchain dans le tiers arrière, callant le bateau sur des rails, cela permet également d´élargir l´habitabilité intérieure. 

Avec le Feeling 55, le chantier Alliaura Marine a créé une magnifique unité pour naviguer au long court, une très belle ligne, très facile à manoeuvrer en couple et aux excellentes performances, le tout dans un luxe et un confort de première classe. Le chantier reste à l´écoute de ses clients en leur permettant de personnaliser leur unité. Au niveau du prix, il est quelque peu élitiste : 861.000 EUR en version de base et plus d´un million pour notre modèle d´essai. 

Déjà ,un petit frère du 55, le Feeling 52 est en préparation et sera présenté en première mondiale au Salon Nautique de Paris 2008, preuve du dynamisme du chantier et de l´intérêt que leur portent les clients.
 

Caractéristiques techniques :
Longueur de coque : 16,80 m
Longueur de flottaison : 15,62 m
Largeur : 5,20 m
Tirant d´eau quillard : 2,20 m
Tirant d´air maxi : 23,30 m
Tirant d´eau dériveur : 1,25 / 3,70 m
Déplacement lège : 20,00 t
Déplacement en charge : 24,00 t
Lest : 6,00 t
Grand-voile : 71,00 m²
Solent autovireur : 54 m²
Génois : 68 m²
Gennaker : 120 m²
Couchage : maximum 9 personnes
Motorisation : 2 x 55 cv Din
Réservoir carburant : 1.000 l
Réservoir eau douce : 600 l
Réservoir eau noire : 150 l
Homologation CE : catégorie A
Matériau : polyester
Chantier : Alliaura Marine
Architecte : Altrès design 

Option : propulseur d´étrave, hard-top rigide, spi asymétrique, bimini fixe inox, davier basculant, version 3 cabines, passerelle hydraulique intégrée, climatisation 

Feeling 55

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter