17/12/2007


MC-Tec - MC TEC fait sa rentrée des Class et lance l´Akilaria 9,50

« Un voilier sans compromis qui devrait avoiner grave » selon son architecte, Marc Lombard.

Benjamin d´une famille qui se taille une belle réputation dans la Transat Jacques vabre avec ses 40 pieds, l´Akilaria 9,50 m est le premier bateau de la toute nouvelle class 9.50. 

Portrait de la nouvelle class - la jauge 9,50 

Le concept 9,50 élaboré par le Méditerranéen Jean-Marie Vidal a spontanément attiré le constructeur MC-Tec en Tunisie. Le chantier, spécialisé dans ce qu´il est convenu d´appeler des « prototypes de série », a reconstitué le tandem à succès de ses Akilaria : l´architecte rochelais Marc Lombard et son distributeur en France, Didier Corre, de Kervilor-Vanek à La Trinité. 

A mi-chemin entre les Mini 6,50 et les puissants 40 pieds, le programme de la Class 9,50 est calqué sur celui des deux flottes existantes, des courses hauturières menées en solo ou en équipage réduit. 

Moins spartiate et moins rude que le 6,50. Moins physique et moins onéreux que les 40´, cette unité devrait combler un large panel de régatiers. 

La jauge, comme la définit avec humour son auteur Jean Marie Vidal, ouvre le champ de tous les possibles : « Tout ce qui n´est pas interdit est autorisé » d´où son qualificatif de Class Open par opposition aux séries monotypes où « Tout ce qui n´est pas autorisé est interdit ! » 

La jauge 9,50 offre une grande liberté aux dessinateurs et aux constructeurs qui peuvent tout imaginer, tout utiliser, développer et personnaliser jusqu´à la limite de l´interdit signifié. 

Elle pose des contraintes qui, in fine, permettent d´optimiser un cahier des charges commun à tous les voiliers de la classe. L´exercice permet aux architectes et constructeurs d´explorer de nouvelles pistes, de déjouer les pièges et de rivaliser, le moment venu, par coque interposée. Cette stimulation expérimentale et créative révèle et confirme les plus grandes signatures. 

Succès assuré ? 

« L´engouement des régates en équipage réduit est incroyable », affirme Marc Lombard. « Outre les « pros » qui font du Figaro, les plaisanciers sont avides de course où l´on ne passe pas son temps à chercher des équipiers. On va leur proposer un bateau plus fun que les IRC dont le maniement exige un équipage nombreux pour des sensations de glisses assez limitées ! » 

Les 9,50 devraient rencontrer un large public jeune et sportif. Il n´est pas très cher, environ 130.000 EUR ttc, moins cher en tout cas que nombre de bateaux de série éligibles aux mêmes programmes de courses inshores et offshores. Il est aussi plus économique que ses aînés de la Class 40´ adoubés par une nouvelle génération de skippers sponsorisés qui se sont lancés dans des constructions de prototypes de plus en plus onéreuses. « Avec les 9,50, le jeu n´en vaudra probablement pas la chandelle, par ailleurs ils resteront utilisables en croisière sportive. Pour l´instant, l´essentiel est de constituer une flotte de base nombreuse qui permettra aux courses de club d´accepter ces bateaux avec un classement spécifique », poursuit le rochelais. 

L´Akilaria 9´50 

Le bateau est large, très toilé, puissant. Une silhouette qui s´inspire très largement du 40 pieds et qui sera construit dans les mêmes matériaux, sandwich-balsa-vinylester, et selon les mêmes techniques d´infusion sous vide que son aîné. 

« Le bateau est très ballasté, deux fois 450 litres, ultra-puissant et plus voilé encore, proportionnellement, que les 40´ ... Appendices sans compromis, tirant d´eau extrême... il est définitivement typé course » annonce l´architecte. 

Caractéristiques générales :
Longueur hors tout : 9,50 m
Longueur coque : 9,50 m
Longueur de flottaison : 9,50 m
Bau maxi : 3,70 m
Tirant d´eau : 2,50 m
Tirant d´air : 16,50 m
Hauteur sous barot : 1,82 Maxi
Ballast latéraux : 2 x 450 l
Surface de voilure prévisionnelle :
GV : 48 m²
Solent : 32 m²
Trinquette : 16 m²
Spi asymétrique : 95 m²
Gennaker : 62 m²
Tourmentin : 8 m²
Lest plomb : confidentiel
Voile de quille : acier HLE
Mat carbone : 14,60 m
Tangon rétractable carbone : 3,12 m HT / 2,00 m ext.
Motorisation diesel : 20 cv
Gas oil : 50 l
Eau douce : 2 x 50 l
Prix env. : 130.000 EUR ttc 

Son aire de jeu : No limit 

Les Akilaria 9,50 seront bientôt rejoints par d´autres productions concurrentes mais pas encore assez nombreuses la première année pour courir exclusivement entre « confrères ». 

La Class a donc accepté d´assimiler le « Bongo », un bateaux aux contraintes et aux performances très proches de la jauge. Cette ouverture permet aux organisateurs de lancer de grands événements et aux premiers 9,50m de se mesurer sur un circuit original et un programme adaptés à leur personnalité. 

Au programme 

Des courses existantes IRC, telles que la Barquera ou la Transquadra en France, la « Nieupoort Channel Race » en Belgique, s´ils sont assez nombreux pour justifier un classement séparé. 

Des « boucles » en Mer du Nord, en Atlantique et en Méditerranée, autour d´une ville étape, pour toujours revenir à son port de départ :
Les circuits suivants sont en phase de validation (dates non arrêtées).
- Dieppe - Oslo - Dieppe
- Brest - Dublin - Brest
- Sète - Oran - Sète
- Sète - Haïfa - Sète 

Deux grandes courses vont également s´inscrire au calendrier sportif :
- La Ronde Portugaise : Lisbonne - Madère - Les Açores - Lisbonne.
- Une Transat en 3 étapes : Départ de Sète - Tanger - Cap Vert - Guyane 

Interview avec Didier Corre concernant le nouveau Akilaria 9,50

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter