02/07/2012


Riva - Pour rêver toujours

« Je ne sais que dire tant l’émotion est grande ! Ma première pensée va au Prince Rainier qui fin des années 50, m’a fait découvrir ce qu’était vraiment la Principauté de Monaco, puis au Prince Albert II, Président du Yacht Club de Monaco, qui m’a fait ..

... l’immense honneur et plaisir de venir me saluer ce week-end sur mon Aquarama LIPICAR IV. 

L’histoire de Riva est intimement liée à celle de la Principauté, grâce à l’action des Princes, qui ont toujours su encourager les initiatives, et favoriser le développement de la plaisance, faisant de Monaco, la référence en matière de yachting » a déclaré Carlo Riva, l’Ingegnere de Sarnico, lors de la Remise des Prix du Riva Trophy, qui a ponctué un week-end d’exception. 

Organisé par Monaco Boat Service en collaboration avec le Yacht Club de Monaco et le Credit Suisse, le Riva Trophy a réuni toute la famille du prestigieux chantier naval italien afin de célébrer un triple événement : les 170 ans du chantier Riva, les 50 ans de l’Aquarama et les 90 ans de Carlo Riva. 

Parmi les temps forts de ces trois jours de festivités : la course de régularité entre Monaco et Saint-Tropez, organisée par le Yacht Club de Monaco et remportée par Aquariva Gucci Rivanya, la présentation du nouveau Riva Virtus 63’, le concours d’élégance sur le thème « Be Beautiful such as your Aquarama », qui a récompensé l’équipage de Rombouts devant Aquarama Super Gala de 1970, une soirée de gala très « sixties » au Monte-Carlo Beach ainsi qu’une grande parade finale d’une trentaine d’Aquarama dans la baie de Monaco, afin de rendre hommage à leur créateur qui a totalement réinventé l’art de naviguer. 

Si on commença dans la famille à construire des bateaux de transport au XIXe siècle, la légende Riva est née de la volonté d’un homme à l’énergie hors du commun. Carlo, le fils de Serafino, transforma le petit chantier familial de Sarnico, en un véritable mythe, avec sa gamme de loisirs en bois d'acajou. 

Riva et Monaco… unis par la passion du Yachting 

« Monseigneur était un vrai amoureux de la mer et un amateur de la série Tritone. En 1958, se posait déjà la question du manque de mouillages dans le port de Monaco pour accueillir ce yachting, appelé à croître rapidement. Le Prince Rainier III me demanda alors un projet de pontons. Malgré le scepticisme de certains, Monseigneur me donna son accord pour aménager mes deux premiers pontons dans le port, sur un concept très simple. Ainsi naissait en 1959 Monaco Boat Service. Deux ans après, Portofino reprenait l’idée » se souvient avec nostalgie Carlo Riva. Et de poursuivre : « Monseigneur consentit également à creuser à la dynamite un tunnel sous le Rocher, pour y faire hiverner les bateaux, faisant jusqu’à trembler les vitres du palais ! », s’en amuse encore celui qui a conservé une grande jeunesse d’esprit. 

50 ans de l’Aquarama 

Quatre ans plus tard, en 1962, est lancé le bimoteur Aquarama. Le prototype est transporté à Monaco durant l’été, pour y réaliser son premier baptême de mer. Le pilote d’essais a pour nom Giovanni Agnelli, le tout puissant maître de la FIAT. L’irrésistible ascension de l’Aquarama, qui symbolise le luxe à l'état pur, marque l’apogée du chantier. 

Rarement, un objet d’art et de mécanique représenta à ce point l’image glamour et de la « jet set », avec pour armateurs des stars de cinéma, d’Ingrid Bergman à Brigitte Bardot, ou plus récemment Georges Clooney, mais aussi de l’industrie ou des membres de familles royales, découvrant ce nouveau plaisir de la navigation élégante en mer. 

Et même si Riva a rejoint Ferretti Group depuis 2001, le patriarche est toujours sur le pont, mais son activité s'est concentrée sur la commercialisation et les services aux clients -son « cheval de bataille depuis toujours ». Il travaille avec son autre fille Maria Pia, dans son port de plaisance, Porto Carlo Riva, la première marina privée créée en Italie, située à Rapallo, près de Gênes. Lia perpétue, quant à elle, avec l’une de ses filles Chiara cette tradition familiale sur toute la Côte d’Azur avec des concessions Boat Service à Monaco, Cannes et Saint-Tropez ; Monaco restant la plus grande base en Méditerranée de Riva classiques : quatre-vingt y sont entreposés en hiver, sur les 4.100 répertoriés dans le monde. 

Carlo Riva de conclure :

« Je tiens vraiment à remercier le Yacht Club de Monaco ainsi que tous mes clients, car ils font vivre ma passion et poursuivent mon rêve. Ils me permettent de rester jeune ! » Joyeux anniversaire Ingegnere ! 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter