09/01/2012


VPLP - Un quatrième trophée Jules Verne pour VPLP !

Le du Maxi Banque Populaire est le fruit de vingt ans de réflexion qui remontent aussi loin que Lyonnaise des Eaux Dumez, dessiné par VPLP pour Olivier de Kersauson en 1993.

Le même bateau aux couleurs de Sport Elec, avait offert son premier Trophée Jules Verne à VPLP en 1997. Le record, à cette époque, était de 71 jours, 14 heures, 18 minutes et 8 secondes. Quatorze ans plus tard, le même cabinet d’architectes le remporte avec 26 jours de moins ! Cela n’a pas été un grand saut mais un processus par étapes. 

Tout d’abord, Sport – Elec à été repensé et amélioré jusqu’à sa renaissance sous le nom d’IDEC avec Francis Joyon qui remporta le record du tour du monde en solitaire en 2004 et le record de la transatlantique en solitaire en 2005. 

Puis en 2001, VPLP a lancé Geronimo qui a été dessiné pour de Kersauson. Avec 34 m / 110’, il s’agissait d’une version plus grande et améliorée de Sport Elec. Geronimo a décroché le deuxième Trophée Jules Verne de VPLP en 2004 avec 63 jours, 13 heures, 59 minutes et 46 secondes. 

Franck Cammas est parti de Geronimo pour concevoir avec VPLP le maxi trimaran de 31,5 m / 104’ Groupama 3. Il a été également fortement influencé par son expérience à bord du trimaran de 60’ ORMA de VPLP Groupama 2. 

VPLP et le bureau d’étude de Groupama Sailing Team se sont demandés s'il fallait viser une taille plus grande ou, au contraire, jouer la légèreté et rajouter des éléments facteurs de performances comme les foils, les safrans, la voile avec une grande corne, etc. Le résultat a été un vrai succès et Groupama 3 a ramené le record du tour du monde à la voile à 48 jours, 7 heures, 44 minutes et 52 secondes en mars 2010. Le trimaran s’est montré léger et véloce et a tiré parti des appendices, particulièrement lors de la traversée de l’Atlantique, cependant la confrontation avec la grosse mer dans le grand sud a clairement été un vrai défi. 

Lors de notre première rencontre, Pascal Bidégorry avait une vision très précise : un trimaran capable de battre le record du Jules Verne. Il avait également plusieurs années d’expérience sur le circuit ORMA et connaissait les points forts et les faiblesses des maxi trimarans précédents. Le cahier des charge demandée à VPLP était de conserver les atouts de Groupama 3 en gommant les limites. Bidégorry voulait un trimaran qui soit capable de passer dans des conditions musclées, tout en tenant des vitesses moyennes élevées. Ensemble, ils sont parvenus à un trimaran plus lourd mais plus puissant et polyvalent et forcément plus long. Ainsi, avec ses 40 m / 131’ le Maxi Banque Populaire V est devenu le plus grand trimaran à voile du monde. 

Vincent Lauriot Prévost témoigne que « un mois avant d'avoir finalisé l’avant projet, le trimaran mesurait 38 m. Soit on faisait un bateau plus large, plus puissant, soit on l'allongeait. On a préféré jouer sur la longueur pour jouer à fond le passage rapide du bateau dans la mer formée. » 

En faisant le point avec l’équipage à Brest lors de leur arrivée triomphale, VPLP se félicitait que le trimaran se soit comporté comme prévu. Pour autant, les architectes sentent que leur machine de course n’a pas été poussée à son potentiel maximum dans la mesure où avec des conditions météo plus favorables le record pourrait être encore amélioré. 

« Quand tu refais le parcours, tu te rends compte que, par rapport au trajet de Bruno Peyron en 2005, Banque Populaire a presque perdu deux jours dans le Pacifique, ça fait beaucoup. On le sait, tout dépend de la météo aussi bien que des growlers. Les conditions de vent n’ont pas été idéales sur le parcours. » commente Vincent Lauriot Prévost 

« La prochaine étape est probablement d’aller dans l’exploration des hydrofoils » ajoute Marc Van Peteghem. VPLP a en effet une certaine expérience avec les bateaux volants après plusieurs années de travail avec Alain Thébault sur l’Hydroptère et sur des prototypes plus petits, comme le foiler Syz & Co de 32’ qui à été conçu pour le Lac Léman. Mais les architectes sont prompts à indiquer les limites de ce type de plateformes. 

« On sait faire des bateaux qui volent. » indique VPLP. « On saurait même faire un bateau qui vole pour traverser l'Atlantique car il est possible de cibler des conditions météo bien précises. Un bateau qui vole est un bateau qui a un domaine de performances relativement étroit au niveau conditions de vent et état de mer. Entre New York et le cap Lizard, on peut voler. Par contre, sur un tour du monde comme le Jules Verne, on maîtrise juste la météo des dix premiers jours après quoi il faut se préparer à affronter des conditions très différentes, particulièrement dans le grand sud. Cette contrainte centrale implique un dessin très polyvalent pour pouvoir naviguer rapidement dans toutes ces conditions de vent et de mer différentes et imprévisibles. C’est cette polyvalence que nous recherchions il y a quatre ans lorsque nous en étions à la table à dessins pour imaginer Banque Populaire V et nous sommes très satisfaits du résultat. » 

Félicitations et remerciements à Loïck Peyron et son équipage pour leur remarquable exploit. Un projet de cette importance ne pourrait jamais être entrepris sans la collaboration exceptionnelle de tous les acteurs. Merci à l’équipe de Banque Populaire d’avoir initié et supporté l’aventure, à Pascal Bidégorry pour sa vision et à tous les collaborateurs qui ont permis à VPLP de réaliser le dessin. Merci particulièrement aux chantiers JMV et CDK. Une pensé toute particulière pour Hubert Desjoyeaux qui a construit cette superbe machine. 

Donnez une note :

1 commentaire

31/01/2012 12:44 - jdfcar a dit :

Un trimaran version propriétaire à construire..

Dès que j'aurais les fonds je ferais construire par VPLP le même trimaran mais totalement automatique, c'est à dire pouvoir naviguer à deux skipper pur un TDM. Les skippers ne sortiront jamais du salon de pont timonerie pour quelque soit la manœuvre. Ce sera forcément un déplacement lourd et en plus fortement motorisé en diesel-électrique pour pouvoir fuir au cas où...

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter