28/01/2013


VPLP - Énorme victoire pour VPLP / Verdier

Avec François Gabart à la barre, Macif est arrivé aux Sables D’Olonne aujourd'hui le 27 janvier 2013 à 15:18 (HF) 14:18 (UT) après 78 jours, 2 heures, 16 minutes et 40 secondes pour être couronné vainqueur de la course mythique du Vendée Globe.

A bord de son VPLP / Verdier IMOCA 60’, François a parcouru 28 646,55 milles nautiques à la vitesse moyenne de 15.3 nœuds. 

DR / VPLP 

Macif a établi un nouveau record dans le Vendée Globe en réduisant le meilleur temps précédent de 6 jours et, à 29 ans, François Gabart est le skipper le plus jeune à s'emparer de la première place. Vraiment une victoire historique ! 

Cela a été une véritable régate autour du monde entre Macif et son sister-ship Banque Populaire, ce dernier étant skippé par Armel Le Cléac’h, le plus expérimenté des deux, qui termine à la deuxième place dans ce Vendée Globe. 

Avec Armel Le Cléac’h à la barre, Banque Populaire a coupé la ligne quelques heures après Macif, à 18:35 (HF) 17:35 (UT) après 78 jours, 5 heures, 33 minutes et 52 secondes de course. C'est l'arrivée la plus serrée de l'histoire de la course avec seulement 3 heures, 17 minutes et 12 secondes entre les deux leaders. Banque Populaire a parcouru 28 056,55 milles lors de cette édition du Vendée Globe à la vitesse moyenne de 14,9 nœuds. 

VPLP / Verdier sont fiers de voir deux de leurs plans sur le podium aux Sables D’Olonne. Félicitations à François, Armel et leurs équipes qui ont su préparer et tirer le maximum de ces fantastiques voiliers jusqu'à la victoire ! 

Un point sur cette édition du Vendée Globe 2012 / 2013 

Le rythme imposé par les bateaux issus de la dernière génération a été impressionnant depuis le début de ce Vendée Globe. Ils sont passés par les trois caps dans un temps record par rapport à la dernière édition mais ont également battus  les records de vitesse sur 24h :
9 décembre 2012 - 545,34 milles - 22,72 nœuds -François Gabart - Macif - IMOCA - Océan Indien Pendant le Vendée Globe 2012-2013
9 décembre 2012 - 516,9 milles - 21,53 nœuds - Jean-Pierre Dick – Virbac Paprec 3 - IMOCA - Océan Indien Pendant le Vendée Globe 2012-2013
30 novembre 2012 - 502,53 milles - 20.94 nœuds - Jean-Pierre Dick - Virbac Paprec 3 - IMOCA- Atlantique sud Pendant le Vendée Globe 2012-2013 

Pour quoi une telle amélioration des performances ? 

La conception de ces bateaux de dernière génération a sans cesse évolué entre leur mise à l'eau jusqu'au mois précédant le départ. 

Grâce aux études effectuées depuis 2008, les bateaux de la dernière génération sont plus rapides que ceux de la génération précédente. Ils ont effectué un tour du monde aussi rapide parce que les bateaux avaient été encore mieux préparés et que leurs skippers ont imposé un rythme extrêmement soutenu. Les sollicitations des structures, imposées par ce rythme démontrent l'augmentation de la fiabilité générale des bateaux. 

Les mâts et les quilles restant les points sensibles, une réflexion doit être menée après l'arrivée pour faire évoluer les règles de jauge. 

Le bilan du Vendée Globe sera extrêmement riche pour faire progresser la jauge dans cette direction :
1. Préserver la flotte actuelle
2. Fiabiliser les parties structurelles sensibles
3. Apporter un meilleur contrôle des coûts
4. Conserver le côté Open de la jauge 

Une collaboration VPLP/Verdier depuis 6 ans 

Vincent Lauriot Prevost : « Le début de notre histoire en IMOCA a commencé il y a 6 ans avec le projet Safran en collaboration avec Guillaume Verdier. VPLP et Guillaume Verdier ont chacun apporté leurs connaissances et leur grande expertise à ce projet. Allier le savoir-faire acquis en multicoque avec l’expérie nce du monocoque nous a permis de porter un regard neuf sur la classe IMOCA. » 

Les points clefs sont les suivants :
- Mât aile
- Dérives droites
- Quille en acier
- Pont aile de papillon
- Légèreté
- Puissance
- Fiabilité
- Performance
- Ergonomie
- Carène puissante à bouchain
- Structure optimisée 

Le succès au Vendée Globe 2012/2013, un travail d'équipe 

Le team VPLP et Guillaume Verdier remercient les sponsors, les équipes techniques, les skippers, les constructeurs ainsi que tous les intervenants ayant collaboré à ces projets, sans qui ces succès n'auraient pas vu le jour. 

C’est le résultat d'un vrai travail d'équipe ! 

Elements sur les VPLP / Verdier IMOCAS 

  • Banque Populaire [ex Foncia] (mise à l’eau sept 2010)
  • Skipper : Armel Le Cleach

Une implication de Michel Desjoyeaux et son équipe pour la conception de son bateau, ainsi que pour la définition technique des systèmes. Le cabinet de structure HDS est intervenu dans la conception de la structure générale du bateau en concertation avec les architectes.
Abaisser le centre de gravité général du bateau au même titre que l’ergonomie en condition de navigation offshore ont été les orientations de la conception du bateau. 

Points marquants :
- Coque puissante à bouchain de 5,7 m de large
- Mât aile
- Dérive droite
- Quille carbone
- Pont en aile de mouette 

  • MACIF (mise à l’eau aout 2011)
  • Skipper : François Gabart

Ce bateau est le sister-ship de Foncia et a été réalisé avec pour objectif d’optimiser la version précédente, notamment sur l’arrangement de la structure interne ou la répartition des ballasts. 

Points marquants :
- Coque puissante à bouchain de 5,7 m de large
- Mât aile
- Dérive droite
- Quille acier
- Pont en aile de mouettean Zedda 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter