11/03/2008


Muséum National d'Histoire Naturelle - "Mers Australes ", la mission scientifique est de retour

Partis depuis le 16 décembre et après deux mois passés en mer à bord de 3 navires afin d´étudier la biodiversité marine antarctique au large de la Terre Adélie, les scientifiques du Muséum sont de retour.

Cette campagne CEAMARC (Collaborative East-Antarctic Marine Census), rebaptisée ici « Mers Australes », s´inscrit dans le programme CAML (Census of Antartic Marine Life) et a été labellisée par le comité scientifique de l´Année Polaire Internationale. La zone de collecte (secteur Est-Antarctique, au large de la Terre Georges V et de la Terre Adélie) a été reconnue comme une région très peu étudiée jusqu´alors par rapport aux parties Atlantique et Indienne de l´Océan Austral. Dans ce secteur, le changement climatique semble ne pas avoir eu un impact important sur le milieu marin. Ce constat va permettre d´établir un « point zéro ». Centrée sur une collaboration France - Australie - Japon - Belgique, cette campagne a étudié la biodiversité du plancton, des poissons et de la faune benthique, leur écologie et leurs interactions sur le plateau continental et la pente, jusqu´à 2.000 m de profondeur. L´Umitaka Maru a travaillé plus spécifiquement sur l´hydrologie, le plancton et la faune pélagique, l´Aurora Australis a récolté la faune démersale (poissons qui vivent près du fond) et benthique, tandis que des analyses complémentaires pour la connaissance de l´hydrologie et du plancton ont été réalisées à bord de l´Astrolabe. 

Deux autres programmes ont également été menés, simultanément à CEAMARC : CASO (Climate of Antarctica and the Southern Ocean) et ALBION (Adélie Land Bottom water formation and Ice Ocean iNteractions). 

Un site Internet toujours actif 

Les informations concernant le déroulement de la mission, les découvertes, l´avancée des travaux ont été diffusées aux écoles et au grand public via le site Internet www.mnhn.fr/mersaustrales 

Trois scientifiques du Muséum ont apporté leur contri-bution à la campagne et joué le rôle de correspondants depuis le site du Muséum à Paris : Nadia Améziane, Maître de Conférences (Echinodermes, Collections) ; Agnès Dettaï, Maître de Conférences et Guillaume Lecointre, Professeur (Phylogénie des Acanthomorphes). 

Ce site a permis de suivre au jour le jour le « journal de bord » des 3 navires. Le « zoo de la mission » a été enrichi au gré des prélèvements de spécimens (mollusques, échinodermes, spongiaires...). Ce site, consulté par plus de 20 000 visiteurs depuis le 12 novembre a permis au grand public de suivre les préparatifs et le quotidien d´une grande mission scientifique. Mais ce site reste toujours actif aujourd´hui après la mission ! Le public pourra ainsi y suivre le travail quotidien des scientifiques une fois rentrés au laboratoire et suivre le devenir des spécimens récoltés jusqu´à leur entrée dans les collections
du Muséum. 

Un grand projet pédagogique jusqu´en juin 

Sophie Mouge, enseignante mise à disposition du Muséum par l´Académie de Créteil et embarquée à bord de l´Aurora Australis a tenu un carnet de voyage et enrichi le site web jour après jour. Quinze classes du primaire et du secondaire des académies de Créteil et de Paris, parrainées par les scientifiques du Muséum, ont pu ainsi suivre la mission pas à pas. Un grand congrès des élèves aura lieu en juin au Muséum où toutes les classes parrainées se rassembleront en vue de restituer les travaux de l´année en présence des chercheurs-parrains et des académies partenaires. 

« L´Antarctique : laboratoire de l´évolution », une exposition photo en novembre 

Une cinquantaine des plus belles photos prises par les chercheurs du Muséum lors de la mission Mers australes et de missions précédentes en Antarctique et Sub-Antarctique seront exposées sur les grilles de l´École de Botanique et du Jardin Écologique à partir de novembre 2008. 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter