25/03/2015


Les Nauticales de la Ciotat 2015 - C’était le premier salon de l’année !

Près de 30.000 visiteurs ont bravés la météo peu clémente de ce début de printemps à La Ciotat, où 500 bateaux étaient exposés. Parrainées par le triple vainqueur de la Solitaire du Figaro Jérémie Beyou – et premier inscrit au Vendée Globe 2016, les Nauticales ont proposé pendant dix jours aux passionnés de voile de découvrir à flot la plupart des dernières nouveautés.

Ce qu’il ne fallait pas rater 

  • Océanis 35, trois croiseurs en un !

Emmanuel Van Deth 

Bénéteau propose pour ce croiseur de 10 mètres trois versions d’emménagements. 

Place à la nouvelle génération Océanis – bientôt 30 ans que ça dure ! Les codes de la nouvelle gamme, initiée en 2013 avec le 38, sont au rendez-vous. Et les innovations ne manquent pas… On relève : le bouchain arrière évolutif, le double poste de barre la plate-forme de bains basculante, un foc autovireur en option… sans oublier le fameux arceau de cockpit – héritage de la grande croisière. L’Océanis 35 reprend le concept des emménagements modulables. Le principe est de proposer, pour un même voilier, trois possibilités de programmes bien tranchés : le Day Sailer ne propose qu’un lit breton à l’avant et une circulation particulièrement fluide – pas de table de carré ni cuisine – alors que le Week Ender en donne déjà un peu plus – retour du carré et de quoi préparer les repas. Le Cruiser, enfin, présente ses deux voire trois cabines fermées et conserve le carré décalé sur tribord et la cuisine américaine complète de la version intermédiaire. Le chantier, en plus des deux versions quillard, une déclinaison dériveur lesté. 

Caractéristiques techniques : 

  • Longueur de coque : 9,97 m
  • Longueur à la flottaison : 9,70 m
  • Largeur : 3,70 m
  • Tirant d’eau quillard : 1,45 ou 1,85 m
  • Tirant d’eau dériveur : 1,15 / 2,30 m
  • Déplacement : 5.207 kg
  • Lest : 1.559 kg
  • Surface de voile : 54,22 m2
  • Moteur : 20 ou 30 ch
  • Prix : 96.960 euros
  • Dufour 382 Grand Large : le plein d’astuces pour la croisière !

C’est le premier modèle de la dernière génération Grand Large, avec une ligne plus moderne et bouchain arrière. Et puis comme le chantier rochelais tenait à fêter ses 50 ans, il s’est permis un élégant clin d’œil à son légendaire Arpège, avec un rouf à deux niveaux qui rappelle le plan Michel Dufour. Sur le pont, drisses bien visibles, cale-pieds bois et barre d’écoute devant la descente, du grand classique. Beaucoup de panneaux zénithaux, lesquels devront être obturés par temps chaud. Conçu pour une navigation aisée en équipage réduit voire en solitaire, le 382 présentent ses écoutes rà portée du barreur. Le chantier conserve le point d’ancrage de la bôme surbaissé – plus de surface et ferlage plus facile. Le point d’écoute est quant à lui bien plus haut : pas question de blesser un équipier lors d’un empannage. Les vraies innovations : l’enrouleur de génois galette et le foc autovireur. A l’intérieur, pas moins de six versions sont proposées avec une cuisine qui se love en L ou s’étire le long du bordé. 

A l’instar de tous les derniers modèles estampillés par le fameux drakkar, le 382 fourmille d’astuces – un tabouret se cache sous la table, la table à cartes disparait sous la banquette, le siège est mobile et l’ouverture de la cabine avant est double. 

Caractéristiques techniques : 

  • Chantier : Dufour Yachts
  • Architecte : Umberto Felci
  • Longueur : 11,23 m
  • Longueur à la flottaison : 10,96 m
  • Largeur : 3,85 m
  • Déplacement lège : 7.060 kg
  • Tirant d’eau : 1,90 ou 1,60 m
  • Surface de voile : 67 m²
  • Prix : 142.140 euros
  • Dufour 350 : trois vraies cabines dans un 10 mètres !

Pour le 350, ce sera la première présentation à flot. Proche de son grand frère le 382, il reprend le même design épuré et élégant, mais aussi les bouchains arrière et les deux postes de barre. Sur le pont, le gréement capelé aux 9/10ème semble élancé : tant mieux car le déplacement du bateau est relativement lourd – pas loin de 6 tonnes à vide. A l’instar de ses concurrents chez Bénéteau et Jeanneau, le rail de foc autovireur côtoient les rails du solent : opter pour une voile facile, c’est tentant… mais vous le regretterez peut-être dans les petits airs clapoteux. Car le solent, même  à faible recouvrement, offre 5 m2 supplémentaires. Sur le pont, les manœuvres reviennent au cockpit et restent visibles. Les emménagements restent assez proches de la trame retenue sur le 382. A ceci près que la configuration trois cabines empiète sur le coin navigation, dont la table à cartes devient escamotable. Quant aux couchages à l’arrière, il faut choisir… c’est une grande cabine avec 1,80 m de largeur ou 1,50 si il y en a deux. Ce qui est bien suffisant ! 

Caractéristiques techniques : 

  • Chantier : Dufour Yachts
  • Architecte : Umberto Felci
  • Longueur hors tout : 10,28 m
  • Longueur flottaison : 9,00 m
  • Largeur : 3,54 m
  • Déplacement lège : 5.674 kg
  • Lest : 1.550 kg
  • Tirant d'eau : 1,90 m
  • Surface de voilure : 55 ou 60 m²
  • Puissance moteur : 19 ch
  • Prix : 106.656 euros
  • Hanse 455 : un superyacht… ou presque !

Surface de voile en hausse pour de meilleures performances par petit temps. 

Emmanuel Van Deth 

S’inspirer de ce qui se fait de mieux sur les plus grands modèles du chantier et l’offrir sur une unité plus modeste – pas loin de 14 m de coque quand même -, c’est la bonne idée de Hanse ! Vous profiterez d’une ergonomie du cockpit particulièrement poussée : les assises équipées de confortables coussins sont bien inclinées, l’accès vers les passavants est désormais plus facile tandis que la table centrale est désormais assez grande pour faire partager un repas à l’équipage au grand complet. Le plan de pont présente les cale-pieds épais typiques des grandes unités de Hanse, les panneaux flush fluidifient la ligne du bateau et le solarium vous attend devant le rail de foc autovireur. Les postes de barre, reculés au maximum grâce à la plate-forme arrière (plus de jupe !) deviennent des centrales multifonctions, avec des manœuvres qui reviennent sur des winches accessibles au barreur. Une option pour les gourmets : un grill se cache sous un siège. Grâce à une surface de voile plus importante comparée au 445, le 455 démarre plus vite par petit temps, comme l’a prouvé notre essai au large du Cap d’Agde. Par moins de 10 nœuds de vent, sous spi asymétrique, le plan Judel/Vrolijk décolle à plus de 7 nœuds pour peu qu’on taquine le travers. Trois lests sont proposés : quilles longues en L ou en T et lest court en T. Le plan de pont présente les cale-pieds épais typiques des grandes unités de Hanse, les panneaux flush fluidifient la ligne du bateau et le solarium vous attend devant le rail de foc autovireur. Les emménagements sont très lumineux grâce aux nombreuses ouvertures sur le pont, les grands hublots de coque et les boiseries claires. 

Caractéristiques techniques : 

  • Constructeur : Hanse Yachts
  • Architectes : Judel & Vrolijk
  • Longueur de coque : 13,55 m
  • Longueur à la flottaison : 12,20 m
  • Largeur : 4,38 m
  • Tirant d’eau : 1,82 ou 2,25 m
  • Déplacement : 11,6 t
  • Lest : 3,5 t
  • Surface de voile au près : 103 ou 111,5 m²
  • Motorisation : 53 Ch
  • Prix : 189.408 euros
  • Gazelle Breizh

Ce sera pour la prochaine fois… 

Le constructeur des fameuses Gazelle a cassé sa remorque en quittant son chantier. Il est parvenu à présenter tous ses modèles, sauf le tout dernier ! Allez, on vous le présente quand même… Il décline une fois de plus le concept de petit voilier néo rétro compact puisque la Breizh est une copie quasi conforme d’un thonier de l’île de Groix. Ce nouveau modèle s’intercale entre la Gazelle des Sables – 2,70 m et sa grande sœur Gazelle des îles – 3,90 m. Auto redressable et insubmersible, cette unité de 3,45 m seulement peut accueillir deux ou trois adultes. Des qualités qui rassureront les débutants et/ou équipages familiaux. La Breizh est également aussi facile à manœuvrer sur l’eau – pas de bôme et foc autovireur – qu’aisée à transporter sur la route. Elle s’allège en effet sur sa remorque des 100 litres de son ballast liquide. A essayer d’urgence ! 

Caractéristiques techniques : 

  • Longueur hors tout : 4,20 m
  • Longueur de coque : 3,45 m
  • Largeur : 1,40 m
  • Poids de coque : 90 kg
  • Ballast automatique : 100 litres
  • Tirant d'eau : 53 cm
  • Surface de voie : 5 m² à 18 m²
  • Prix : nc
  • Pianocean

Le tour du monde d’une artiste et son piano, Lady Flow, c’est son nom de scène et celui du bateau ! 

Emmanuel Van Deth 

Disposer d’un piano sur le pont de son voilier, c’est le projet complètement barré – très bien finalement – par Marieke Huysmans Berthou. Pour cette jeune femme de 26 ans, petit gabarit aux yeux clairs et rieurs, c’est l’aboutissement logique de 10 ans de bohême. A 14 ans, elle baroude sur la côte ouest de l’Irlande, en camping-car avec son père. Là, dans un pub, Aidan Ward l’invite à chanter avec lui sur scène ! Un destin déjà tout tracé : du son, des rencontres, de l’aventure et des voyages. Il y a deux ans, Marieke s’entiche d’un Freedom 40, un cat-ketch – deux voiles égales avec mâts autoportés et wishbones. Avec la complicité et le talent de l’architecte Denis Kergomard, elle imagine une plate-forme capable de supporter – puis de protéger – un piano spécialement conçu pour cet exigeant usage nautique. La cabine arrière abandonne ses toilettes et ses penderies pour devenir un studio d’enregistrement. Lady Flow démarrera ses premières tournées en Méditerranée cet été. En 2016, cap sur la Bretagne, l’Irlande, l’Ecosse, les pays scandinaves puis le Canada. Un projet réjouissant, non ? Il y a une couchette pour un Oceanother, si ça vous tente de suivre et de partager l’aventure… 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter