30/05/2008


All - Purpose - Le Trilam : place à une nouvelle génération de voiles !

Le groupe « All Purpose », spécialiste de la voilerie et de la sellerie, basé à la Trinité-sur-Mer, au Crouesty, à Lorient, à Auray et à Rouen, a mis en place ...

... depuis quelques années, avec la collaboration de sa filiale CLM, un nouveau matériau multi-couche destiné à la fabrication de voiles de bateaux de régates : le Trilam. Cette innovation alliant légèreté, tenue de forme et fiabilité, fait de plus en plus d´adeptes auprès des plaisanciers éclairés et des régatiers confirmés. Le Trilam est protégé par un brevet et à l´intention de s´attaquer aux vieux procédés avec fibres orientées. 

« Le Trilam est un procédé original qui comporte du fil droit enduit alors que les autres procédés sont plutôt orientés autour de la fibre sèche courbe. » explique Rémi Aubrun, co-gérant de la voilerie trinitaine. « Les fibres du Trilam sont précontraintes ce qui rend des voiles très nerveuses mais aussi ce qui donne une grande liberté dans la conception du tissage de la membrane ». 

La mise au point technique validée et assurée, c´est une gamme complète de produits labellisés « Trilam » qui est dorénavant proposée aux clients d´All Purpose ». A commencer par le « curve line », conçu pour les amateurs de petits voiliers de type Mini 6.50 ou Open 7.50. Vient ensuite le « Sprint », particulièrement destiné aux bateaux de régates de 30 à 50 pieds tandis que le Tracking est le Trilam des voiliers de croisière de 30 à 50 pieds. All Purpose dispose ainsi de 3 formules en adéquation avec les différentes demandes des clients du groupe, qui ont souvent des idées précises concernant la garde robe de leurs voiliers. 

Le Trilam fabriqué à Najac, petite commune non loin de Toulouse, demande une implication constante des salariés de CLM et « All Purpose », tant ce procédé exige de réflexion aussi bien en bureau d´étude que sur l´eau au coté des navigateurs. 

« Cela passe dans un premier temps par une prise de contact avec le client et ses désirs » ajoute Brice Berthier. « Ensuite, nous allons sur l´eau afin de prendre les côtes du bateau (cintrage du mât...). On s´imprègne des caractéristiques du support pour dessiner les voiles et adapter le Trilam. Enfin, nous passons de nombreuses heures en bureau d´étude afin de dessiner la voile. Cette réflexion se fait avec l´aide d´un logiciel : le Sail Pack. La dernière phase consiste à la fabrication des voiles ». 

Les navigations peuvent alors débuter et de nombreux clients sont étonnés par la résistance à l'allongement du Trilam notamment en course lorsque l´on recherche des formes de voiles stables. 

Le début de saison des voiles « All Purpose » équipées du concept « Trilam » a été bon. Rémi Aubrun réalise deux belles courses sur le circuit des mini 6.50. Il a remporté avec ses voiles « Trilam » l´Open demi-clé le week-end de la Pentecôte et termine second sur la Pornichet Select. « Je suis sur le circuit 6.50 avant tout pour mon plaisir. Mais il est clair que je passe du temps à terre dans la conception des voiles de mon bateau. Cela permet de renforcer notre présence sur ce circuit et de réfléchir à de nouvelles formules de voile. Par exemple, j´ai travaillé sur un grand gennacker convertible que je peux hisser différemment sur l´amure. Cela me fait un grand gennacker pour le petit temps et un spi de brise ! » 

Sylvain Pelissier de la voilerie du Crouesty a gagné le Spi Ouest France cette année à la Trinité-sur-Mer en J80. François Lamiot a fait de même en Bénéteau First 45 alors qu´Halvard Mabire teste au large le Trilam puisqu´il participe actuellement à la transat Anglaise en class 40. 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter