09/03/2005


Catavore - Chapitre 2 - Schéma d'un catamaran

2.8 - Chariots et poulies

«Sans eux, il serait impossible de border les voiles, il est préférable de choisir une bonne qualité car une poulie qui coince peut envoyer l'équipage par-dessus bord. Poulies et palans sont aux navigateurs ce qu'était le levier pour ARCHIMEDE». 

Les chariots d'écoute de grand-voile et de foc doivent être montés sur des rails, pour permettre un réglage toujours optimum des voiles. Suivant l'allure de navigation, le réglage du rail ne sera pas le même : au près, au travers ou au largue. La force du vent influence également ce réglage ; la navigation dans un petit temps ou dans la brise sera totalement différente. Les chariots sont montés sur galets ou sur billes et doivent parfaitement coulisser sur leur rail. Ici, le proverbe marin «trop fort n'a jamais manqué» trouve sa parfaite application. 

Sur le palan d'écoute de la grand-voile, on trouve :
- une poulie haute de 2 à 3 réas, voir 3 + 1 ;
- une poulie basse de 2 à 3 réas fixée sur le chariot d'écoute ;
- l'ensemble donne un palan de 4 ou 6, voir 7 brins ;
- sur la poulie basse est monté un taquet coinceur ;
- on peut trouver également une poulie équipée sur son réa central d'un winch débrayable. 

Pour le foc, un palan à 2 brins avec poulie winch doit suffire. 

Pour le spinnaker, une poulie winch d'un seul réa doit permettre à l'équipier de tenir cette voile même dans la brise ; elle lui évitera de s'envoler avec l'écoute au premier gonflement de la voile. 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter