11/03/2005


Catavore - Chapitre 2 - Schéma d'un catamaran

2.6 - Voiles

Sur les catamarans de sport, trois types de voiles sont utilisées : le foc, la grand-voile et le spinnaker ou gennaker. Les voiles sont des ensembles de pièces de tissus collées et cousues ensemble. On appelle ces pièces des laizes, elles se situent entre deux coutures. On trouve des laizes verticales et des laizes horizontales. La grand-voile et quelquefois le foc (exemple Hobie cat 16) sont lattés. Les tissus utilisés pour réaliser ces voiles sont : le Dacron 160 et 200 gr/m² (matière synthétique issue du Nylon), le Kevlar ou le Mylar. Ne jamais plier ces types de tissus, sinon ils risquent de se couper. Pour les ranger, on peut les rouler mais sans les serrer. 

Evolutions des voiles :
- matériaux pour les grand-voiles : les matériaux sont sans cesse plus performants : Kevlar, Mylar et Dacron (tissus bloqués) ou en Yarn notamment pour le Tornado (permet un meilleur réglage) ;
- coupes pour les grand-voiles : l'orientation des laizes à l'horizontale, verticale (vertical cut) ou orientée donnent des voiles aux formes radiales, bi radiales ou tri radiales ;
- matériaux pour les focs : on utilise principalement le Mylar ou le Dacron plus résistant au faseyement ;
- coupes pour les focs : avec des laizes horizontales ou verticales ;
- matériau pour les spinnakers : on utilise le Dacron ;
- coupes pour les spinnakers : avec des coupes asymétriques radiales, bi radiales ou tri radiales. 

Les grand-voiles de monocoques et de multicoques ne sont pas identiques : des ronds de chute beaucoup plus importants ont été adoptés, ce qui a pour effet d'augmenter la surface et donc la puissance. De plus, elles sont généralement coupées plus plates, on ne peut donc pas modifier ou déplacer le creux comme en monocoque, mais la forme des voiles peut malgré tout être modifiée en jouant sur la raideur, la tension des lattes, l'orientation du mât et la tension de l'écoute ; les grand-voiles en multicoque doivent pouvoir se vriller. 

«Le cunningham est un outil précieux, il permet par une forte tension de cintrer le mât et de résorber le creux de la voile, voir même de l'empêcher «de reculer» dans les surventes. Il permet aussi une ouverture du tiers supérieur de la chute sans action sur l'écoute de grand-voile». 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter