23/11/2004


Catavore - Chapitre 8 - Technique : Préparation pour une saison de compétition

8.8 - La chasse aux sponsors

Faire de la voile, c'est bien mais faire de la régate ou des courses / raids c'est encore mieux, reste un problème et de taille, cela coûte cher pour un particulier amateur et encore plus cher pour un professionnel. Miracle, on peut se faire sponsoriser, c'est à dire vendre l'espace publicitaire que représente les coques et la voile à un annonceur ou mécène. L'emplacement réservé sur le bateau à un généreux associé est réglementé par la Fédération Française de Voile, qui soit dit en passant prélèvera au passage une taxe de «port de publicité». 

Comment chercher un sponsor ? Il n'y a pas 36 manières, on peut commencer par solliciter son employeur, en cas de refus, faire le tour des amis chefs d'entreprise susceptibles d'être intéressés et prêts à consacrer un petit budget pour avoir son logo sur le bateau. Si rien ne se concrétise, continuer les recherches parmi les amis et relations. 

Si le but n'est pas atteint, il faut sortir le grand jeu. Il y aura lieu d'établir des dossiers de candidature solides, de prendre des contacts téléphoniques, de solliciter des rendez-vous. Le dossier devra être bien étayé, les contacts bien ciblés, l'entretien clair, précis et enthousiaste de façon à sauvegarder toutes ses chances. Le service marketing et publicité qui étudie les dossiers recherche de préférence des compétiteurs jeunes et plein d'avenir. 

Qu'est ce qui intéresse les sponsors ? Les retombées médiatiques de l'événement (il est préférable de vendre un programme de régates plutôt qu'une régate). Soigner ses relations avec les journalistes spécialisés en utilisant les services d'une attachée de presse qui saura mettre en avant les qualités et le palmarès de l'équipage. Prévoir un press-book solide, original et avec beaucoup de consistance : photos, coupures de presse des meilleurs résultats enregistrés. En cas d'interview, le logo du sponsor sera apparent. 

Le potentiel sportif et humain ? Les entreprises apprécient un équipage attachant (chouchou du public), ayant le sens de la communication et des relations publiques. 

«Si vous êtes étudiant d'une grande école de commerce, il faudra utiliser cet atout». 

Ce que le coureur peut offrir ? L'exclusivité de l'espace publicitaire sur le bateau, ses compétences techniques et l'engagement aux compétitions. Il n'appartient pas à l'équipage de choisir le mode de communication. Le sponsor définira sa stratégie pour tirer le meilleur parti de l'événement. 

«L'important, c'est que le sponsor soit satisfait, que tout se passe dans le meilleur état d'esprit pour qu'il n'y ait ni perdant ni gagnant». 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter