15/09/2004


Catavore - Chapitre 12 - Annexes

12.1 - Glossaire des termes marins usuels

- A -

A CONTRE : placement d'une voile ou de la barre dans le sens opposé.
ABATTEE : changement de direction du catamaran s'écartant de l'axe du vent. (contraire : AULOFFEE).
ABATTRE : changement de direction en s'écartant de l'axe du vent. (contraire : LOFER).
ABORDAGE : collision entre deux catamarans.
ABORDER : accostage volontaire ou involontaire.
ABRI : lieu de refuge ou bateau et équipage peuvent s'abriter et débarquer en sécurité.
ACCASTILLAGE : accessoires indispensables à la manoeuvre.
ACCOSTER : placer son embarcation le long d´un quai, d´un ponton ou d´une jetée
ADONNER : évolution en direction du vent permettant au catamaran d'améliorer son près. (contraire : REFUSER).
AFFALER : faire descendre les voiles. (contraire : HISSER).
AIGUILLOT : pivot où vient se fixer les casting. (contraire : FÉMELOT).
AILERON : partie intégrante à certaines coques servant de plan d'anti dérive.
AIRE : inertie d'un bateau. (idem : INERTIE).
ALIGNEMENT : prolongement d'une ligne joignant deux repères fixes.
ALLONGEMENT : rapport longueur / largeur d'un profil ou plan porteur, ex. : voile, safran ou dérive.
ALLURE : angle du vent par rapport à l'axe du catamaran.
ALTOCUMULUS : nuage blanc ou gris aux aspects et formes variables se présentant en nappes, couches ou bancs évoluant entre 2.500 et 5.000 mètres.
ALTOSTRATUS : nappe ou couche nuageuse uniformément grisâtre et de grande étendue, fibreux et d´épaisseur inégale évoluant entre 2.200 et 6.500 mètres.
AMARINER : accoutumance à l´environnement marin et aux conditions de vie sur un catamaran.
AMARRE : cordage servant à s'amarrer.
AMARRER : attacher, usuellement à un quai. (idem : FRAPPER).
AME : partie centrale d´un cordage, ou matériau pris entre deux peaux dans un sandwich.
AMER : point de repère facilement identifiable sur la côte, exemple : château d'eau,...
AMURE : côté sur lequel le catamaran touche le vent.
ANCRE : équipement métallique servant à immobiliser un catamaran au mouillage.
ANEMOMETRE : instrument de mesurant permettant de connaître la force du vent.
ANIMAL AUX LONGUES OREILLES : superstition voulant que jamais ne soit prononcé à bord d'un bateau le mot : «lapin». On parle de l'animal aux grandes oreilles ou du cousin du lièvre.
ANNEAU BRISE : anneau servant à bloquer une goupille. (idem : ANNEAU OUVERT, GOUPILLON).
ANNEAU OUVERT : anneau servant à bloquer une goupille. (idem : ANNEAU BRISE, GOUPILLON).
ANTICYCLONE : centre de hautes pressions atmosphériques générateur de vents faibles ou de calmes.
ANTIDERAPANT : aspérité sur une coque ou bande autocollante permettant de ne pas déraper.
ANTI DERIVE : force permettant de ne pas dériver.
ARAMIDE : famille de fibres synthétiques modernes comme le Kevlar.
ARDENT : catamaran ayant tendance à lofer sans que l'on agisse sur la barre. (contraire : MOU).
ARISER : prendre un plusieurs ris dans une voile.
ARMEMENT : équipement servant à naviguer.
ARMER : équiper un catamaran de tout ce dont il a besoin pour naviguer.
ASSERVISSEMENT : système physique, mécanique ou informatique permettant de régler l'incidence d'un foil.
ASSIETTE : stabilité longitudinale d´un catamaran, enfoncement entre l´avant et l´arrière d´un catamaran.
ASYMETRIQUE : qui n'a pas les mêmes profils sur les cotés opposés, exemple d'une coque ou d'un spinnaker. (contraire : SYMETRIQUE).
ATTERRISSAGE : route rejoignant la côte.
AU VENT : qui se situe entre la grand-voile et le vent est «au vent». (contraire : SOUS LE VENT).
AULOFFEE : changement de direction du catamaran se rapprochant de l'axe du vent. (contraire : ABATTEE).
AUTO STABILISATION : stabilité obtenue à l'aide d'un foil en fonction de la vitesse de navigation et de la surface de travail du foil. 

- B -

BABORD : gauche. (contraire : TRIBORD).
BAIL A SPINNAKER : sac à spinnaker.
BALANCINE : bout soutenant la bôme ou le tangon.
BANANE : forme typique de coque.
BANDE DE RIS : système de réduction d´une voile.
BARBER-HAULER : bras de réglage des écoutes de spinnaker ou de foc modifiant l'axe du point de tire.
BAROMETRE : instrument de mesure permettant de connaître la pression atmosphérique.
BARRE DE LIAISON : barre reliant les deux bras de safrans.
BARRE D´ECOUTE : rail servant à régler un palan d'écoute de grand-voile ou de foc.
BARRE : pièce de commandement des safrans.
BARRES DE FLECHE : barres transversales au mât reliées aux galhaubans, servant à rigidifier le mât en latérale et contrôler le cintrage.
BARREUR : personne dirigeant le catamaran et ayant la responsabilité de l'équipage en navigation.
BASTAQUE : câble soutenant sur certains bateaux le mât au niveau latéral arrière pour les bords de portant.
BEACHER : poser les étraves de son catamaran sur la plage.
BEAR AWAY : modification de la route en s'écartant du vent pour contourner une bouée par une abattée sur la même amure.
BEAUFORT : l'échelle de Beaufort permet d'établir une graduation du vent et de la mer.
BEAUFORT : du nom de l´amiral Sir Francis BEAUFORT(1774-1857), échelle étalon pour mesurer la force du vent.
BER : berceau de coque permettant d'y faire reposer le catamaran pour qu'il ne soit en contact avec le sol.
BI RADIAL : type de coupe d'une voile. (contraire : RADIAL, TRI RADIAL).
BOME : tube supportant la base de la grand-voile et s'articulant sur le mât pour permettre son orientation.
BON PLEIN : allure entre le près et le travers.
BORD D'ATTAQUE : côté avant d'un profil aérodynamique ou hydrodynamique (arrondi pour une meilleure attaque). (contraire : BORD DE FUITE).
BORD DE FUITE : côté arrière d'un profil aérodynamique ou hydrodynamique (fin pour une meilleure fuite). (contraire : BORD D'ATTAQUE).
BORDER : tirer sur une écoute pour rapprocher la voile de l'axe longitudinal du bateau. (contraire : CHOQUER).
BORDURE : côté inférieur d'une voile.
BOSSE DE RIS : bout passant dans l'oeillet du point d'écoute des bandes de ris.
BOUCHON DE NABLE : bouchon pour vidanger les coques de l'eau embarquée, situé au bas du tableau arrière.
BOUT : terme désignant un cordage dont on ne connaît pas le nom, évite d'utiliser le mot : ficelle.
BOUT AU VENT : face au vent.
BOUT DE LARGUE : bout utilisé au largue par l'équipier pour se maintenir au trapèze. (idem : LIGNE DE VIE).
BOUT DE REDRESSAGE : bout permettant de redresser un catamaran dessalé. (idem : BOUT DE RESSALAGE).
BOUT DE RESSALAGE : bout permettant de redresser un catamaran dessalé. (idem : BOUT DE REDRESSAGE).
BRASSER : tirer en arrière une écoute ou une voile.
BRASSIERE : gilet de sauvetage.
BRIDER : réglage permettant de manoeuvrer plus facilement sur un catamaran.
BRIEFING : réunion d´explication avant un événement.
BRION : point de jonction de la ligne d'étrave avec la courbe du profil de dessous de coque.
BRISE : vent léger soufflant généralement le jour ; de mer quand la terre est plus chaude que la mer, de terre lorsque la mer est plus chaude que la terre. 

- C -

CABANER : cabriole par l'avant d'un catamaran enfournant et passant cul par-dessus tête. On dit cabaner pour les gros catamarans. (idem : SOLEIL, SANCIR).
CABLE DE TRAPEZE : câble relié au mât soutenant le trapéziste.
CABLE : cordage métallique.
CADENE : pièce métallique reliant les haubans à la coque.
CAMBRURE : courbure créée sur une voile pour améliorer son rendement.
CAP : direction par rapport au nord.
CAPE : arrêt du catamaran par l'équipage pendant un navigation.
CAPELAGE : pièce sur le mât où sont fixés étai, haubans et trapèzes.
CAPELER : attacher un cordage ou un câble, exemple : capeler une brassière.
CARBONE : fibre synthétique cataloguée exotique.
CARENE : partie immergée d'une coque.
CASTING : partie métallique des safrans. (idem : FERRURE, TETE DE SAFRAN).
CATAMARAN : bateau à deux coques. (famille : MULTICOQUE ; contraire : MONOCOQUE).
CAT-BOAT : catamaran sans foc.
CAVITATION : mélange d'eau et d'air provoquant une perturbation d'écoulement sur l'extrados d'un profil se déplaçant à la limite de deux fluides de densité différentes à grande vitesse (safran).
CENTRE DE DERIVE : point de convergence des forces résistantes à la dérive du catamaran sur la surface latérale immergée de la carène.
CENTRE DE GRAVITE : point (généralement au centre du bateau) à partir duquel s'exerce la force d'attraction terrestre.
CENTRE DE VOILURE : point où se concentre la poussée du vent sur l´ensemble de la voilure. (idem : CENTRE VELIQUE).
CENTRE VELIQUE : centre géométrique du plan de voilure. (idem : CENTRE DE VOILURE).
CHALLENGER : meilleur bateau se présentant à l'America Cup pour affronter le meilleur defender. (contraire : DEFENDER).
CHAPEAU : catamaran retourné sur l'eau dont le mât est orienté vers le bas.
CHAPEAUTER : action de faire chapeau.
CHARIOT D´ECOUTE : chariot à galets ou billes monté sur rail permettant de régler une voile.
CHASSER : ancre dérapant sur le fond ne trouvant prise pour assurer sa tenue.
CHAVIRER : se retourner. (idem : DESSALER).
CHECK-LIST : liste servant à ne rien oublier.
CHOQUER : filer ou lâcher de l'écoute pour éloigner la voile de l'axe longitudinal du bateau. (contraire : BORDER).
CHUTE : côté arrière d'une voile.
CIEL DE TRAINE : queue d'anticyclone.
CINTRAGE : flexibilité donnée au mât en réglant le gréement.
CIRRO-CUMULUS : nuage blanc en nappe ou en mince couche à l´étage supérieur évoluant à plus de 6.000 mètres.
CIRRO-STRATUS : grand nuage d´altitude se présentant comme un voile étendu, fibreux ou chevelu.
CIRRUS : nuage en filaments blancs d´aspect fibreux et chevelu évoluant entre 6.000 et 12.000 mètres.
CISEAUX : avoir le foc d'un côté et la grand-voile de l'autre.
CLAIR : drisse ou bout lové correctement.
CLAM-CLEAT : taquet coinceur.
CLAPOT : petites vagues nombreuses et serrées.
CLASSE : ensemble des catamarans régatant dans la même catégorie.
CLIPSER : accrocher ; exemple : clipser un spinnaker en accrochant les trois points à des mousquetons.
CLOISON : structure transversale posée lors de la construction de la coque permettant de la rigidifier.
COMPAS : boussole de navigation indiquant les 4 points cardinaux.
COMPENSATION : réglages des safrans.
COMPOSITE : matériau réalisé par la superposition de plusieurs éléments collés les uns sur les autres.
CONTRE ÉCOUTE : écoute de foc ou de spinnaker au vent.
CONTRE GÎTE : gîter du coté d'où vient le vent.
COQUE : ensemble des structures et enveloppe extérieure en contact avec l´eau.
CORDAGE : terme désignant un bout dont on ne connaît pas le nom, évite d'utiliser le mot : ficelle.
CORPS MORT : bouée ancrée permettant de s'amarrer.
COSSE : anneau métallique de forme ovale ayant une gorge permettant le passage d´une manille ou d´un cordage.
COULISSEAU : pièce d´accastillage permettant à une poulie de coulisser sur un rail.
COUP DE VENT : vent forcissant brusquement devenant très fort.
COUPLE DE REDRESSEMENT : couple gîte / largeur qui maintient en équilibre un multicoque.
COURANT : mouvement d´eau dans une direction donnée.
CREUX : volume d'une voile.
CROC : crochet servant à endrailler un foc sur l'étai ou fixer une poulie à un pontet.
CUILLERE DE TRAPEZE : boucle métallique au bout du câble de trapèze servant à accrocher la ceinture de trapèze.
CULER : faire marche arrière.
CUMULONINBUS : nuage sombre aux multiples nuances de gris, très dense et à très forte extension verticale. Accompagné de nombreux phénomènes dangereux : orage, pluie, grêle, bourrasques. Evoluant entre 300 à 9.000 mètres.
CUMULUS : nuage d'instabilité en forme de bourgeon.
CUMULUS : nuage séparé se développant verticalement en bourgeonnant en chou-fleur. Évoluant entre 500 et 2.000 mètres.
CUNNINGHAM : palan ramenant la voile vers le bas.
CYCLONE : système dépressionnaire dévastateur touchant spécialement les régions tropicales. 

- D -

DACRON : tissu synthétique épais et très résistant.
DAY-BOAT : catamaran prévu pour des sorties à la journée.
DAY-CHARTER : bateau promenant des touristes sur une journée.
DECROCHAGE : rupture de l'écoulement laminaire de l'eau sur un safran ou dérive, de l'air sur une voile.
DEFENDER : meilleur bateau se présentant à l'America Cup pour affronter le meilleur challenger. (contraire : CHALLENGER).
DEFENSE : protection évitant tout contact entre la coque et tout autre objet. (idem : PARE BATTAGE).
DEGREER : retirer le gréement.
DEJAUGER : émerger une carène sous l'action de la vitesse.
DELAMINAGE : séparation des tissus d'une stratification.
DEMANILLEUR : clé servant à ouvrir des manilles.
DEMATER : retirer le mât ou chute inopinée.
DEPLACEMENT : poids du volume immergé des coques.
DEPRESSION : action météorologique de basse pression barométrique (- 1.015 hestopascals) générant des vents forts tournant dans le sens inverse des aiguilles d´une montre (loi inversée dans l´hémisphère sud).
DERAPER : ancre dérapant sur le fond.
DERIVE : déplacement latéral d'un bateau, appendice servant à éviter de dériver.
DERIVER : déplacement latérale sous l'influence du vent ou courant.
DERIVEUR : voiliers équipés d´une dérive. (contraire : QUILLARD).
DESARMER : retirer l´armement d´un cata. (contraire : ARMER).
DESSALAGE : chavirage d'un catamaran.
DESSALER : chavirer. (contraire : RESSALER).
DEVENT : zone sous le vent étant perturbée par une voile ou un obstacle.
DEVERS : vrillage excessif dans le haut d'une voile.
DONNER DU MOU : détendre un bout. (contraire : ETARQUER).
DRISSE : cordage servant à hisser les voiles.
DRISSE PLOMBEE OU HOOKEE : drisse équipée d'une retenue maintenant les voiles hissées en tête de mât : plomb ou hook. 

- E -

ECHANTILLONNAGE : dimensions des différentes structures et éléments du catamaran.
ÉCHELLE DE BEAUFORT : table de référence sur la force du vent et l'état de la mer.
ÉCHOUER : catamaran poser sur le sol.
ÉCOPE : récipient permettant d´évacuer de l´eau des fonds d´un bateau.
ÉCOUTE : cordage servant à régler l'ouverture d'une voile.
ÉLANCEMENT : volume émergé en avant du couple C00.
EMBARDÉE : brusque changement de route d´origine involontaire et variable (saute de vent, coup de barre.
EMBARQUEMENT : équipage montant à bord.
EMBRAQUER : reprendre un bout.
EMBRUN : particules d´eau de mer emportées de la crête des vagues par le vent.
EMERILLON : pièce d´accastillage permettant de relier deux éléments ensemble tout en leur permettant de tourner de façon indépendante.
EMPANNER : virer en passant par le vent arrière. (idem : VIRER LOF POUR LOF ; contraire : VIRER VENT DEVANT).
EMPLANTURE : structure sur laquelle repose le pied de mât.
EN CISEAU : en vent arrière quand le foc est sur une amure et la grand-voile sur l'autre.
ENCALMINÉ : catamaran ne pouvant avancer faute de vent, on dit également scotché.
ENDRAILLER : fixer un foc sur l'étai grâce à des crocs.
ENFOURNEMENT : engagement de l'avant d'une coque sous la mer. (idem : SANCIR).
ENROULEUR DE FOC : étai monté sur tambour permettant d'enrouler le foc.
ENVERGUER : mettre le guindant de la voile dans la ralingue de mât.
ENVOYER : ordre pour exécuter un virement de bord, action d'hisser.
ÉPISSURE : tressage d´un cordage dans un autre ou dans lui-même pour effectuer une boucle ou une liaison.
ÉQUIPIER : personne préposée à la manoeuvre.
ERRE : inertie et vitesse conservée par un catamaran ayant les voiles faseyantes.
ESCALE : lieu et arrêt volontaire au cours d´une navigation.
ESPAR : terme désignant le mât, la bôme, le tangon,...
ÉTABLIR : envoyer une voile. (contraire : AFFALER ; idem : HISSER).
ÉTAI : câble retenant le mât sur l'avant.
ÉTALE : moment d'accalmie de la mer entre montée et descente.
ÉTALER : supporter un coup de vent ou courant.
ÉTARQUER : tendre une voile ou un cordage avec une drisse ou un palan. (contraire : MOLLIR, DONNER DU MOU).
ÉTRAVE : avant de la coque qui fend l'eau. (idem : PROUE ; contraire : POUPE).
ÉVITER : catamaran tournant autour de son ancre sous l'effet du vent ou du courant.
EXTRADOS : face extérieure d'une voile ou d'une coque. (contraire : INTRADOS). 

- F -

FACTEUR DE VITESSE : somme de plusieurs éléments permettant d'arriver à une certaine vitesse.
FARDAGE : traînée provoquée par toutes les parties hors de l'eau d'un catamaran et offrant une prise au vent, exemples : coques, mât,....
FASEYEMENT : action de faseyer.
FASEYER : (ou faseiller) voile battant au vent.
FAUX ETAI : câble cousu dans la ralingue de certains focs remplaçant l'étai quand la voile est hissée.
FÉMELOT : partie du casting s'emboîtant dans les aiguillots. (contraire : AIGUILLOT).
FENÊTRE : film transparent dans une voile permettant de voir au travers.
FERLER : plier une voile en la roulant sur elle même ou sur un espar.
FERRURE : partie métallique des safrans. (idem : CASTING, TÊTE DE SAFRAN).
FIBRE DE VERRE : fils tressés et maintenus ensemble par un liant.
FILER : lâcher du bout ou de la chaîne.
FINESSE : mesure d'efficacité d'un plan porteur en tenant compte de son épaisseur et de son profil.
FLAMBAGE : déformation irréversible du mât, d'une bôme ou d'un tangon.
FLOT : marée montante. (contraire : JUSANT).
FLOTTAISON : ligne dessinée sur une coque séparant la partie immergée de la partie émergée.
FLOTTEUR : élément de la structure d´un multicoque, selon qu´il s´agit d´un trimaran ou d´un catamaran.
FOC : petite voile d'avant.
FOIL : appendice monté sur certaines coques permettant de faire déjauger le bateau et de diminuer sa traînée. (idem : HYDROFOIL).
FOOT-STRAP : cale-pied rembourré bloquant un pied quand on est au trapèze.
FORCATEUR DE ROTATION : assure le contrôle du mât en forçant sa rotation. (contraire : LIMITEUR DE ROTATION ou REDUCTEUR DE ROTATION).
FORCIR : augmentation de la force du vent.
FRAÎCHIR : vent augmentant d'intensité. (contraire : MOLLIR, TOMBER).
FRANC-BORD : hauteur du pont au dessus du niveau de l'eau.
FRAPPER : fixer une amarre, une écoute, une drisse à quelque chose. (contraire : LARGUER).
FROTTEMENT : un fluide frôlant une voile, un gréement ou une coque est ralenti par des frictions parasites.
FUITE : se mettre en fuite pour éviter un violant coup de vent, se mettre généralement vent arrière avec une voilure réduite.
FUN : moment intense de glisse. 

- G -

GALHAUBAN : ensemble barres de flèches et câbles raidissant le mât. (idem : GUIGNOL, LOSANGE).
GARCETTE : petits bouts servant à tout faire.
GARCETTE DE RIS : bout permettant de rabanter une voile sur la bôme après une prise de ris.
GELCOAT : produits chimiques donnant la finition, l'aspect brillant des coques et assurant la protection des fibres et des résines avec l'eau.
GENDARME : fil d´un câble métallique cassé ou coupé affaiblissant sa solidité.
GENNAKER : voile asymétrique de largue amurée sur le tangon.
GÉNOIS : foc de grande taille.
GIROUETTE : donne la direction du vent.
GÎTE : inclinaison latérale d'un catamaran sous l'action du vent. (contraire : CONTRE GÎTE).
GÎTER : un catamaran gîte ou prend de la gîte lorsqu'il penche d'un côté sous l'action du vent.
GORE TEX : membrane micro poreuse contrecollée à d'autres tissus, permettant aux vêtements d'être imperméables et coupe-vent, tout en laissant s'évaporer la vapeur d'eau issue de la transpiration (3 à 4 l. / m² / 24 h).
GORGE : rainure dans le mât, la bôme ou une poutre pour enfiler une ralingue.
GOUPILLE : axe permettant de fermer un ridoir.
GOUPILLON : anneau brisé empêchant la goupille de sortir d'un ridoir. (idem : ANNEAU BRISE, ANNEAU OUVERT).
GOUSSET DE LATTE : fourreaux de tissu cousus sur la voile permettant d'y glisser les lattes.
GRAIN : coup de vent violent se levant brusquement pour disparaître aussi rapidement, souvent accompagné de pluie, survente. (idem : SURVENTE, RISÉE ; contraire : MOLLIR).
GRAND LARGUE : allure entre le largue et le vent arrière.
GRAND-VOILE : voile la plus importante sur un catamaran, fixée tout du long du mât.
GRÉEMENT : ensemble comprenant mât et voiles. Il existe le gréement dormant et le gréement courant.
GRÉEMENT COURANT : partie mobile du gréement, filin, cordage et accessoires d´accastillages.
GRÉEMENT DORMANT : partie non mobile du gréement fixé aux deux extrémités comme le haubanage.
GRÉER : préparer un catamaran pour naviguer, hisser les voiles.
GUIGNOL : ensemble des barres de flèches et des câbles raidissant le mât. (idem : GALHAUBAN, LOSANGE).
GUINDANT : côté avant d'une voile.
GYBE : manoeuvre de virement lof pour lof. (idem : EMPANNER, VIRER LOF POUR LOF) (contraire : .VIRER VENT DEVANT). 

- H -

HALE-BAS : palan permettant de tirer vers le bas une voile ou un espar pour le raidir.
HARNAIS : ceinture de trapèze.
HAUBAN : câbles soutenant latéralement le mât.
HECTOPASCAL : unité internationale de la pression atmosphérique.
HISSER : manoeuvre consistant à tirer sur une drisse pour faire monter un objet ou établir une voile.
HIVERNER : appliquer les précautions d´entretien et de stockage avant de remise le catamaran pour l´hiver.
HOOK : crocher permettant de bloquer une drisse en tête de mât lorsque celle-ci a été hissée. (idem PLOMB).
HORS TOUT : la plus grande longueur du catamaran, incluant tangon et safran.
HOULE : mouvement oscillatoire vertical à la surface de la mer caractérisant les différences de hauteurs d´eau.
HYDROFOIL : appendice monté sur certaines coques permettant de faire déjauger le bateau et de diminuer sa traînée. (idem : FOILER OU FOIL). 

- I -

I.S.A.F. : International Sailing federation : édicte les règlements fondamentaux des courses tous les 4 ans après les J.O.. Ces règlements peuvent être complétés par la F.F.V., autorité internationale de la voile regroupant l´ensemble des fédérations nationales.
I.Y.R.U. : Internarional Yacht Racing Union, ancienne dénomination de l´I.S.A.F..
INCIDENCE : angulation donnée à une voile, un safran ou un foil par rapport au vent ou à l'eau. Moins cet angle est élevé, plus la force propulsive est efficace.
INERTIE : bateau subissant un mouvement rectiligne uniforme. (idem : AIRE).
INSUBMERSIBILITE : qui ne coule pas, exemple d'une coque remplie d'eau continuant à flotter.
INTER SÉRIE : régate regroupant différents modèles de catamarans courant ensemble.
INTRADOS : coté intérieur d'une coque ou d'une voile. (contraire : EXTRADOS). 

- J -

JAUGE : ensemble des côtes. En monotypie stricte : le catamaran doit resté conforme à la jauge de sa série : dimensions, surface, nombre de poulies autorisées, diamètre des écoutes, etc. Avant le départ d'un championnat, un jaugeur fédéral de la F.F.V. sera désigné pour contrôler si les règles de la jauge sont respectées.
JEU DE VOILES : ensemble des voiles d´un catamaran.
JUSANT : marée descendante. (contraire : FLOT). 

- K -

KEVLAR : matière moderne servant à fabriquer les voiles et certaines coques, léger et solide. 

- L -

LAISSER DU MOU : relâcher.
LAIZE : pièce de tissus d'une voile entre deux coutures.
LAME : lame de safran assurant la direction.
LARGUE : allure de navigation au portant.
LARGUER : détacher une amarre, une écoute, une drisse, un ris. (contraire : FRAPPER).
LATTE : permet de raidir une voile.
LATTE RIDOIR : permet d'attacher un hauban à une cadène et d'en régler sa tension. (idem : ALLONGE HAUBAN).
LAY-LINE : lignes de vent bâbord ou tribord correspondant à l'angle maximum d'un catamaran par rapport au vent. Un catamaran est sur la lay-line lorsqu'il peut atteindre la bouée directement, sur un seul bord.
LICENCE : document distribué par les fédérations pour participer à une régate.
LIFT : changement de direction du vent permettant d'atteindre une bouée sans avoir à faire le virement qui aurait été nécessaire.
LIGNE D´EAU : courbes sur un plan définissant la carène du catamaran.
LIGNE DE FLOTTAISON : ligne théorique qui sépare la partie immergée de la partie émergée d´une coque.
LIGNE DE VIE : câble fixé au pont permettant d'utiliser un harnais pour se déplacer sur les gros catamarans. Cordage permettant au trapéziste de se tenir en cas d'enfournement. (idem : BOUT DE LARGUE).
LIMITEUR DE ROTATION : assure le contrôle du mât en limitant sa rotation. (idem : REDUCTEUR DE ROTATION ; contraire : FORCATEUR DE ROTATION)
LISTON : bord extérieur d'une coque.
LIT DU VENT : direction d'où vient le vent. (idem : VENT DE BOUT ; contraire : VENT ARRIERE).
LIVARDE : perche équipant certain gréement pour agrandir dans les hauts la surface de voilure.
LOF POUR LOF : empannage. (contraire : VENT DEVANT).
LOFER : (ou loffer) changement de direction en se rapprochant de l'axe du vent. (contraire : ABATTRE).
LOSANGE : ensemble des barres de flèches et câbles raidissant le mât. (idem : GALHAUBAN, GUIGNOL).
LOUVOYER : tirer des bords en navigant au près alternativement tribord et bâbord pour se rapprocher d'un point se situant au vent. (idem : REMONTER AU VENT).
LOVER : rouler régulièrement un cordage en boucles. 

- M -

MAITRE COUPLE : quand on regarde de face ou de l'arrière un bateau, c'est la plus grande section de la carène. Elle est située au maître bau.
MANCHON : fourreau permettant de glisser une poutre.
MANILLE : pièce d'accastillage en U fermée par un manillon.
MANILLER : fixer à l'aide d'une manille.
MANILLON : axe fileté fermant une manille.
MANOEUVRE : action de régler ou de changer un réglage sur un catamaran.
MANQUER A VIRER : lors de son virement de bord, le catamaran n'a pas réussi à changer d'amure.
MARNAGE : amplitude de la marée.
MARTINGALE : câble ou barre métallique placé sous la poutre avant rigidifiant et maintenant le parallélisme des coques, compensant les efforts du mât.
MAT : espar vertical permettant d'hisser les voiles.
MAT DE VERRE : fibre de verre non tissée, utilisée pour faire de l'épaisseur ou pour une première couche d'accroche.
MATCH RACING : formule de course qui oppose deux catamarans en duel.
MATELOTAGE : technique relative au maniement des cordages.
MATER : mettre en place le mât. (contraire : DEMATER).
MAXIS : sont considérés comme maxis les multicoques transocéaniques de plus de 18 m.
MÈCHE DE SAFRAN : axe de la partie mobile du safran. (idem : aiguillot) (contraire : femellot).
MILLE : mesure marine, 1 mille = 1.852 m. Le mille correspond exactement à la longueur d'une minute de degré du méridien terrestre.
MISE A L'EAU : chariot servant à mettre le catamaran à l'eau ou à l'en sortir.
MOLLIR : choquer une écoute, détendre ou donner du mou à un cordage (contraire : ETARQUER). Désigne également un vent qui diminue en force. (contraire : FRAÎCHIR).
MONOCOQUE : bateau avec une seule coque. (contraire : MULTICOQUE).
MONOTYPE : catamaran de série à jauge stricte.
MOU : catamaran ayant tendance à abattre sans que l'on agisse sur la barre. (contraire : ARDENT).
MOUILLER : ancrer le catamaran.
MOUSQUETON : crochet permettant de faire tenir une poulie à un pontet ou certain foc à l'étai. (idem : CROC).
MULTICOQUE : bateau ayant plusieurs coques. (contraire : MONOCOQUE).
MYLAR : matière ayant une bonne résistance dont on fait les voiles. 

- N -

NABLE : bouchon de vidange de coque.
NÉOPRÈNE : tissu synthétique caoutchouteux aux propriétés thermoplastiques, imperméable, isolant, élastique et résistant.
NERF DE CHUTE : réglage intégré dans la chute d'une voile et destiné à la raidir.
NID D´ABEILLES : matériau allégé employé comme âme dans la construction en sandwich pour laquelle il a donné son nom.
NIMBO-STRATUS : couche nuageuse sombre et grise apportant des chutes de pluie. Evoluant à basse altitude.
NOEUD : matelotage ou unité de vitesse. Un noeud correspond à un mille marin à l'heure. Naviguer à 10 noeuds correspond à une vitesse de 18,52 km/h.
NYLON : matière moderne servant à fabriquer principalement les spinnakers. 

- O -

OEIL : boucle en cordage sur laquelle un nouage peut être confectionné.
OEILLET : trou renforcé d'un anneau.
OEUVRES MORTES : partie non immergée de la coque. (contraire : OEUVRES VIVES).
OEUVRES VIVES : partie immergée de la coque. (contraire : OEUVRES MORTES).
OLYMPIQUE : parcours de régate de forme triangulaire.
OSMOSE : vieillissement naturel ou prématuré des coques en polyester, laissant apparaître des cloques sous le gelcoat suite à des infiltrations d´eau dans les molécules de la résine polyester..
OUVERTURE : angle entre l'axe du catamaran et son plan de voilure. 

- P -

PAGAIE : aviron de petite taille.
PALAN : cordage avec un ensemble de poulies pour démultiplier un effort.
PANNE : synonyme d´amure ou de bord. Signifie également stopper sous voile.
PANTOIRE : câble d'acier qui retient l'étai. (idem : PATTE D'OIE). Câble sur lequel coulisse le chariot d'écoute de grand-voile sur certains catamarans.
PARALLÉLISME : on parle du parallélisme des coques ou des safrans quand ils sont parfaitement alignés et qu'ils ne créent aucune perturbation.
PARE BATTAGE: protection évitant tout contact entre la coque et tout autre objet. (idem : DÉFENSE).
PARER : ordre préparatoire d'une manoeuvre ; éviter un abordage, ex. : parer un abordage en mettant des pares battage.
PATARA : câble arrière soutenant le mât, on le trouve sur certaines grosses unités de catamaran.
PATTE D'OIE : câble d'acier reliant l'étai aux coques. (idem : PANTOIRE).
PAUMELLE : gant de cuir permettant de réparer les voiles.
PAVILLONS : drapeaux permettant de communiquer.
PENONS : brins de laine collés sur le guindant des voiles (à une distance de 20 à 30 cm) permettant de contrôler le réglage des voiles.
PIED : mesure anglo-saxonne, 1 pied = 30,48 cm.
PIED DE MAT : endroit où le mât est posé sur la poutre avant.
PIPER : jargon de régatier signifiant un lofe excessif.
PLAN ANTI DÉRIVE : quille intégrée dans une coque.
PLANNING : survitesse d'une coque quand elle déjauge.
PLATE-FORME : ensemble coques / poutres / trampoline / appendices.
PLOMB : crocher permettant de bloquer une drisse en tête de mât lorsque celle-ci a été hissée. (idem HOOK).
POINT D'AMURE : angle de la voile où est accroché le cunningham.
POINT DE DRISSE : angle de la voile où est accroché la drisse.
POINT D´ÉCOUTE : angle de la voile où est accroché l'écoute.
POIREAU : expression désignant un navigateur du «dimanche».
POLAIRE D´UNE VOILE : courbe explicitant le rendement aérodynamique d´une voile en fonction de la variation de l´angle d´incidence de cette voile par rapport au vent apparent.
POLYAMIDE : fibre textile synthétique créée pour imiter la soie et connue sous le nom propre de Nylon.
POLYESTER : fibre textile synthétique créée pour imiter le coton, fibre plastique dont sont fait la plupart des catamarans.
POLYÉTHYLÈNE : fibre synthétique moderne cousine de l´aramide.
POLYPROPYLENE : fibre synthétique utilisée pour les cordages.
POLYURÉTHANNE : résine ou mousse synthétique utilisée dans les pâtes d'enduction, dans la fabrication d'élasthanne et d'élastomère.
PONTET : pièce d'accastillage servant de point de fixation.
PORTANCE : force exercée par un fluide sur une surface : voile, foil ou quille avec un certain angle et faisant déplacer cette surface.
PORTANT : allure entre le travers et le vent arrière.
PORTER : faire ou laisser porter en s'écartant du lit du vent pour gonfler les voiles.
POULIE WINCH : poulie à cliquet dé multiplicatrice.
POUPE : partie arrière du catamaran. (contraire : PROUE).
POUSSÉE DYNAMIQUE : force créée par l'action d'un fluide sur un plan porteur ainsi que de son propre déplacement qui augmente la vitesse de déplacement du fluide.
POUSSÉE VÉLIQUE : somme des forces propulsives fournies par chacune des voiles.
POUTRE : traverses servant de bras de liaisons entre les coques.
PRAO : bateau à deux coques mais dont l'une soutient le mât et l'autre ne sert que de balancier au vent ou sous le vent. (famille : MULTICOQUE ; contraire : MONOCOQUE).
PRÈS : allure de navigation entre le vent de bout et le vent de travers.
PROFIL : plan travaillant dans un fluide.
PROGRAMME : plage d'utilisation d'un catamaran en fonction des goûts et des compétences : raid, ballade / promenade, régate.
PROMENE COUILLON : ou traîne couillon, expression désignant toute embarcation à moteur gâchant le paysage, faisant du bruit et laissant une odeur nauséabonde derrière elle.
PROUE : partie arrière du catamaran. (contraire : POUPE).
PUITS DE DÉRIVE : fourreau dans les coques servant à faire glisser la dérive.
PVC : matière synthétique employée dans les enductions, pour renforcer et protéger les matériaux sensibles à certains agents (eau de mer, neige, etc.). 

- Q -

QUÊTE : inclinaison en avant ou en arrière du mât. 

- R -

RABANTER : plier une voile.
RADIAL : type de coupe d'une voile. (contraire : TRI RADIAL, BI RADIAL).
RAFALE : coup de vent brutale.
RAGUER : frottement usant généralement le matériel.
RAID : épreuve de navigation se déroulant sur une longue distance.
RAIDEUR A LA TOILE : capacité d'un catamaran à supporter sa voilure.
RAIDEUR D'UNE COQUE : rigidité permettant de contrôler la fatigue d'une coque.
RAIDEUR D'UNE PLATE-FORME : rigidité permettant de contrôler la fatigue d'un catamaran entre les poutres / manchons / coques. (contraire : SOUPLESSE D'UNE PLATE-FORME).
RAIDIR : tendre.
RAIL : glissière servant à régler un palan d'écoute de grand-voile ou de foc.
RALINGUE : bout fixé sur le bord de la voile pour la renforcer et destiné à être enfilé dans la gorge du mât ou dans la bôme.
RALINGUE DE BORDURE : coté de la voile allant du point d'écoute au point d'amure.
RALINGUE DE CHUTE : coté de la voile allant du point d'écoute au point de drisse. (idem : RALINGUE D'ENVERGURE).
RALINGUE DE GUINDANT : coté de la voile allant du point d'amure au point de drisse.
RALINGUE D'ENVERGURE : coté de la voile allant du point d'écoute au point de drisse. (idem : RALINGUE DE CHUTE).
RALINGUE DU MAT : ouverture sur toute la longueur du mât où l'on introduit la ralingue de guindant de la grand-voile.
RAPPEL : position pour faire contrepoids et compenser la gîte, en se penchant vers le coté d'où vient le vent.
RAPPORT POIDS / PUISSANCE : traduit le poids que doit propulser chaque mètre carré de voilure. On l'obtient en divisant la surface de voilure par le déplacement du bateau.
RAPPORT STABILITE / PUISSANCE : traduit la capacité d'un bateau à naviguer toute voile dehors sans gîter en fonction de sa largeur, c'est la raideur à la toile. On l'obtient en divisant le couple de rappel maximum par la surface de voilure. Il traduit la capacité d'un bateau à aller vite.
RATING : coefficient octroyé à chaque catamaran limitant les différences en régate toutes séries (open).
REA : roue d'une poulie.
RECENTRER : se dit lors d'une régate quand on se replace au milieu du plan d'eau.
REDUCTEUR DE ROTATION : assure le contrôle du mât en limitant sa rotation. (idem : LIMITEUR DE ROTATION ; contraire : FORCATEUR DE ROTATION).
REFUSER : évolution en direction du vent permettant au catamaran d'améliorer son largue. (contraire : ADONNER).
REMONTER AU VENT : manoeuvre permettant à un catamaran d'aller en direction du vent. (idem : LOUVOYER).
REMORQUE : véhicule permettant de transporter sur route un catamaran.
RESINE : matière chimique permettant de faire durcir les fibres de verre.
RESINE EPOXY : résine ayant d'excellentes qualités : étanchéité, mécanique et résistance mais au moins 5 fois plus chère qu'une résine Epoxy.
RESINE POLYESTER : existe en Isophtalique ou orthophtalique, la première est utilisée en gelcoat.
RESISTANCE DE VAGUE : c'est l'énergie qu'il faut à un bateau en navigation pour créer une vague au détriment de sa vitesse.
RESSALER : manoeuvre consistant à redresser un catamaran qui a dessaler.
RIDOIR : latte permettant de fixer les haubans aux cadènes. (idem : RALLONGE DE HAUBAN).
RIS : bande de garcettes permettant de réduire la surface de la voile offerte.
RISEE : vent temporairement plus fort. (idem : GRAIN).
ROND DE CHUTE : courbure de la ralingue d'envergure dans sa partie supérieure destinée à en augmenter la surface.
ROSE DES VENTS : représentation graduée de la direction du vent avec la direction du catamaran.
ROTULE : axe sur la poutre avant sur lequel le mât pivote.
ROVING : fibre de verre tissée. 

- S -

SAFRAN : ensemble regroupant lame, casting et bras de safran, permet de diriger le catamaran. (idem : GOUVERNAIL).
SANCIR : cabriole par l'avant d'un catamaran enfournant et passant cul par-dessus tête. On dit cabaner pour les gros catamarans. (idem : SOLEIL, CABANER).
SANDWICH : procédé de construction utilisant une âme structurelle.
SAUTE DE VENT : changement brusque de la direction du vent.
SEMELLE : fonds des coques.
SERRER LE VENT : naviguer au plus près.
SHIPCHANDLER : magasin d'accastillage.
SILLAGE : trace que laisse derrière lui un catamaran qui avance sur l'eau.
SLOOP : monocoque avec deux voiles : le foc et la grand-voile.
SOLEIL : cabriole par l'avant d'un catamaran enfournant et passant cul par-dessus tête. On dit cabaner pour les gros catamarans. (idem : CABANER, SANCIR).
SOUQUER : serre fort un cordage.
SOUS LE VENT : qui se situe sous la grand-voile et le sens opposé du vent est «sous le vent». C'est également la position de l'équipage sur le catamaran s'il est du coté de la grand-voile. (contraire : AU VENT).
SPECTRA : fibre synthétique en polyéthylène.
SPECTRON : fibre composite issue du Spectra labellisé par la société Allied Chimical, le Spectra est le concurrent du Kevlar. Plus léger, moins sensible aux ultraviolets, plus souple et plus cher, supporte moins bien les collages et a tendance à s'allonger à la première utilisation, 20 % moins lourd que le Nylon.
SPINNAKER : voile d'avant utilisée sur les bords de largue.
SPOT : site géographique où les conditions optimales de navigation sont réunies.
STICK : espar métallique ou en résine permettant de diriger la barre.
STRATÉGIE : conduite d'une régate.
STRATIFIÉ : matériau constitué par différentes couches liées par des résines ou des polymères.
STRATO-CUMULUS : nuage gris ou gris blanchâtre en forme de galets évoluant entre 300 et 2.000 mètres.
STRATUS : couche nuageuse grise uniforme évoluant à 500 mètres.
SURF : glissade d'une coque sur une vague.
SURFACE MOUILLEE : c'est la partie des coques qui se trouve en contact avec l'eau. Plus elle est importante et l'effet négatif de frottement sera sensible.
SURLIURE : ligature de fil à voile destinée à arrêter proprement l'extrémité d'un cordage.
SURVENTE : augmentation ponctuelle de la force du vent. (idem : GRAIN).
SUSTENTATION : force s'exerçant de bas en haut sous l'effet d'un foil et permettant au bateau de déjauger.
SYMETRIQUE : semblable, exemple d'une coque dont l'intrados est comme l'extrados. (contraire : ASYMÉTRIQUE).
SYMPATEX : membrane sans pores qui utilisée avec d'autres tissus permet aux vêtements d'être imperméables et coupe-vent tout en restant respirant. 

- T -

TABLEAU ARRIÈRE : fermeture arrière des coques sur le plan vertical supportant les safrans.
TACTIQUE : contrôle des adversaires lors d'une régate.
TALONNER : toucher le fond.
TANGAGE : balancement longitudinal du catamaran.
TANGON : tube métallique permettant d'avancer le point d'amure du spinnaker. (idem : BOUT DEHORS).
TAQUET COINCEUR : mâchoires en aluminium ou en plastique servant à bloquer un cordage.
TAUD : toile de protection pour les coques, le trampoline,...
TERGAL : fibre synthétique de polyester.
TÊTE DE MAT : sommet du mât.
TÊTE DE SAFRAN : partie métallique des safrans. (idem : FERRURE, CASTING).
TÊTIÈRE : angle supérieur de la voile supportant le point de drisse.
TIRANT D´AIR : distance entre la flottaison et le point le plus haut émergé du catamaran.
TIRANT D'EAU : distance entre la flottaison et le point le plus bas immergé du catamaran.
TIRER DES BORDS : louvoyer.
TOILE : qui porte de la toile, de la voile.
TOMBER : vent diminuant d'intensité. (contraire : FRAÎCHIR).
TORNADO : c'est le roi des catamarans de sport, ce bateau olympique est régi par une jauge très stricte ; très technique, il offre à ceux qui sauront le régler des joies immenses.
TOURELLE : poulie équipée de taquet coinceur permettant de régler le cunningham.
TRAÎNÉE : quand un fluide passe autour d'un plan, des perturbations sont créées «sous le vent». Il faut essayer de les minimiser grâce à une forme adéquate et un bon état de surface.
TRAÎNÉE AÉRODYNAMIQUE : perturbations qui résultent du déplacement d'un plan dans l'air.
TRAÎNÉE DE FRICTION : perturbations qui sont dues au frottement d'un fluide sur la surface d'un plan, elle sera plus importante si le plan d'une carène est salle ou si le tissus d'une voilure est en mauvais état.
TRAÎNÉE DE PORTANCE : quand plan passe dans un fluide, l'angle selon lequel il travaille influe sur le volume de perturbation. Plus l'angle est important et plus la traînée de portance est élevée.
TRAÎNÉE HYDRODYNAMIQUE : perturbations qui résultent du déplacement d'un plan dans l'eau.
TRAMPOLINE : toile tendue entre les coques formant le pont du catamaran.
TRANSFILER : laçage dans les oeillets du trampoline.
TRAPÈZE : ensemble câble, ligne et cuillère permettant de sortir au trapèze.
TRAPPES DE VISITE : trappes d'accès aux coques.
TRAVERS : perpendiculaire par rapport à l'axe du catamaran.
TRI RADIAL : type de la coupe de la voile. (contraire : RADIAL, BI RADIAL).
TRIBORD : droite du catamaran. (contraire : BABORD).
TRIFOUILLER : trimaran équipé de foils.
TRIMARAN : bateau à trois coques. (famille : MULTICOQUE ; contraire : MONOCOQUE).
TWIST : drisse ou cordage torsadé, à éviter à cause des noeuds. 

- U -

UNIDIRECTIONNEL : tissu synthétique tressé pour des utilisation bien déterminée. 

- V -

V.M.G. : Velocity Made Good, c'est la vitesse qu'il est bon de faire. Prend en compte tous les paramètres par rapport à la marque à atteindre : le courant, le cap, l'angle maximum par rapport au vent.
VECTRAN : fibre synthétique, copolymère de polyester-polyarylate.
VENT APPARENT : vent avec lequel on navigue, combinaison en addition du vent réel et du vent vitesse ; vent mesuré à partir du catamaran en déplacement. (idem : VENT RELATIF).
VENT ARRIÈRE : vent qui vient de l'arrière. (contraire : VENT DE BOUT).
VENT DE BOUT : vent qui vient de l'avant. (idem : VENT DEVANT ; contraire : VENT ARRIÈRE).
VENT DE TRAVERS : vent qui vient exactement par le travers.
VENT DEVANT : vent qui vient de l'avant. (idem : VENT DE BOUT ; contraire : VENT ARRIÈRE).
VENT RÉEL : vent atmosphérique créé par une différence de pression.
VENT RELATIF : vent mesuré à partir du catamaran en déplacement. (idem : VENT APPARENT).
VIRER : changer d'amure, en virant lof pour lof (empanner) ou en virant vent devant (vent de bout).
VIRER LOF POUR LOF : virer en passant par le vent arrière. (idem : EMPANNER ; contraire : VIRER VENT DEVANT).
VIRER VENT DEVANT : virer en passant par le vent de bout. (contraire : VIRER LOF POUR LOF).
VIS MICROMÉTRIQUE : vis permettant d'avoir un réglage de tension des lattes très précis et très puissant.
VIT DE MULET : pièce métallique reliant la bôme au mât ou le tangon à la poutre.
VITESSE LIMITE DE CARÈNE : une carène en naviguant créée une vague qui a tendance à s'allonger et à se creuser au fur et à mesure que la vitesse augmente, jusqu'à un seuil qui bloque la vitesse du bateau, c'est la vitesse limite de carène.
VOLUME : forme des coques indiquant quel sera le comportement des coques dans les vagues.
VRILLAGE : forme hélicoïdale de la voile. 

- W -

WINCH DÉBRAYABLE : poulie ou treuil permettant de border ou d'étarquer sans effort ; débrayable car il est possible de supprimer cette fonction winch.
WINGS : banquettes montées sur l'extrados des coques reposant sur les poutres et permettant à l'équipage d'avoir un meilleur couple de rappel.
WISHBOME : double bôme utilisé en planche à voile et également sur certain catamaran. 

- X -

- Y -

YARN : matière moderne servant à fabriquer les voiles de compétition. 

- Z -

ZIGZAG : point de couture en voilerie.
ZIP : fermeture éclair.[/titre] 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter