25/03/2009


Vêtements de mer - Adoptez la fibre durable !

Bien équiper sa garde-robe pour la navigation après la belle saison n´est plus un casse-tête ! Aujourd´hui, les fabricants rivalisent d´inventivité pour vous faire ...

... oublier ce mauvais souvenir. Place au confort qu´offrent les matériaux robustes qui respirent, vous débarrassent de l´humidité et libèrent vos mouvements. Le point sur ces nouvelles fibres qui font la différence. 

Il est loin le temps où l´on naviguait, tout de linge humide vêtu. Froid, vent, pluie, paquets de mer glacés, parfois cumulés, vous donnent du fil à retordre dans le choix de votre équipement. Les fourrures polaires, vestes et pantalons de quart seront vos alliés contre les éléments. Selon la zone de navigation, vous opterez en effet pour les matériaux les mieux adaptés pour parer aux caprices de la météo en répondant à deux exigences majeures : offrir imperméabilité et respirabilité. Deux critères de taille pour se faire une idée de la qualité. D´un côté, les matériaux hydrophiles, de l´autre, les microporeux. Les uns s´attèlent à évacuer la vapeur d´eau par capillarité, tandis que les autres, par leurs micropores, laissent passer de fines molécules d´eau mais retiennent les gouttes. Voilà pour la théorie. Dans la pratique, un vêtement en tissu microporeux se révèlera globalement plus efficace et aussi plus cher que son homologue hydrophile. 

La technique libère vos mouvements 

Côté vestes et pantalons de quart, la tendance se crée autour des matériaux alliant esprit pratique et aisance des mouvements lors des manoeuvres. Un bon point en matière de sécurité à bord. La collaboration entre fabricants de vêtements de mer et skippers reconnus garantissent la performance des vêtements de mer. Le principe des trois couches illustre bien les progrès effectués depuis le bon vieux ciré. Trois couches superposées offrent aux navigateurs un vêtement chaud et sec, capable d´évacuer la transpiration et la condensation. Couche de base, couche d´isolation thermique et couche de protection : voilà le trio gagnant pour faire face aux intempéries. 

Directement au contact de la peau, la première couche est conçue pour éliminer la condensation et la transpiration lors de vos activités. Attention cependant aux vêtements en coton pour les quarts de nuit. La fibre est certes respirante, mais pas hydrophobe pour un sou. Avec elle, la transpiration se condense sur la peau, et là, le froid gagne du terrain ! 

La deuxième couche constitue l´isolation thermique qu´assurent à merveille les polaires sous toutes leurs formes. 

La troisième couche enfin apporte l´imperméabilité, assurée par le ciré. Mais attention encore, il y a ciré et ciré. Ces trois couches sont à distinguer des trois niveaux de tissus qui entre dans la fabrication des vêtements de quart. On parle donc de laminés comprenant un support en polyamide ou nylon oxford, un tissu imperméable et enfin une doublure en polyamide ou polyester. Les vêtements ainsi constitués seront moins lourds et plus souples pour accompagner vos mouvements. 

Induction PVC contre membrane microporeuse 

Contrairement au ciré jaune, non-respirant et imperméable à vie car enduit de PVC, un vêtement de mer respirant perd de son imperméabilité au fil des années. On le gardera alors entre deux et dix ans selon la qualité et l´usage que l´on en fait. 

Alors, respirant ou imperméable ? On trouve la solution à ce dilemme du côté du Gore-tex, seul vrai rival du bon vieux ciré jaune à l´heure actuelle. Composé d´une membrane microporeuse, ce matériau imper-respirant combine à lui seul des caractéristiques techniques exceptionnelles. A la fois imperméable, hydrophobe et respirant. On le trouve en trois épaisseurs dans les différentes pièces de la penderie : « Pro Shell », le plus épais, pour les cirés, « Performance Shell », moins épais pour la doublure externe des polaires, et « Paclite Shell » plus fin pour les vêtements légers. 

Autre propriété importante d´un vêtement à la fois technique et durable : l´étanchéité des coutures. Une fois encore, les fabricants ont le sens du détail. Deux méthodes coexistent. Avec les matières enduites classiques, les coutures sont simplement collées et recouvertes d´un film étanche. Pour les matières composées d´une membrane, on soude des le tissu à chaud, une technique empruntée aux radeaux de survie Plastimo. Les renforts à des points stratégiques tels que les coudes et les genoux limiteront enfin l´usure. 

De la polaire à tous les étages 

Pour affronter le froid, les vêtements en polaire sous la veste se révèleront indispensables. Cette fibre écolo, issue du recyclage de bouteilles en plastiques, a su se faufiler dans tous vos vêtements de mer pour vous tenir chaud de la tête aux pieds. De l´intérieur de la veste de quart en passant par les pulls et les sous-pantalons, sans oublier les chaussettes, les bonnets et autres écharpes, elle a littéralement envahi votre penderie. 

Dans sa version plus élaborée, on l´appelle le Polartec©. Ses points forts ? Isolation thermique, confort et légèreté. Plus chaud et plus léger que la laine, ce matériau présente également l´avantage de rendre à la peau sa fonction naturelle : respirer et transpirer pour maintenir la température du corps. Il agit tel un rempart contre l´humidité. Ses fibres polyester canalisent l´air pour retenir la chaleur du corps et absorbent très peu d´humidité. Cette dernière étant évacuée, le séchage est très rapide. (Les chanceux qui disposent d´un lave-linge à bord en ont fait l´expérience : une fois sorti du tambour, le vêtement en polaire est prêt à l´emploi en quelques minutes !). 

Chez Xtreme, le Polartec© Classic 200 des blousons bénéficie par ailleurs d´un traitement déperlant qui fait ses preuves sous la pluie. Le nom du procédé l´indique : l´eau perle sur le tissu, comme sur un bon vieux ciré. Côté longévité, le rasage double face du tissu donne un aspect velours qui assure l´isolation au fil des lavages, prévient l´apparition des bouloches et garde l´élasticité du matériau intacte. 

Dernier point, l´épaisseur de la fibre polaire s´exprime en grammes par mètres carrés. Un pull 100 g s´utilisera en première couche, tandis que celui de 300 ou 400 g vous servira d´isolant par temps froid. 

De bons réflexes au service de la longévité 

Si la technique se met au service de la robustesse, pour la longévité, ce sera à vous de jouer pendant l´utilisation de vos vêtements. Côté entretien, en effet, le premier réflexe consiste à rincer l´équipement à l´eau douce, après chaque utilisation en mer, pour prolonger sa durée de vie. Rien de plus désagréable que d´enfiler une veste de quart salée : l´accumulation de sel entretient les sensations de froid et d´humidité. De même, avant d´entreposer vos vêtements de mer, veillez à ce qu´ils soient bien secs. Si vous les rangez ensuite dans une penderie, pensez à l´aérer régulièrement. Les équipets fermés par des portillons, sous le pont, offrent la température adéquate. 

Certains navigateurs vous conseilleront même de sortir tout votre équipement sur le pont tous les deux mois, ceci afin d´éviter la formation de moisissure. Voilà pour les vêtements de mer. 

Question accessoires de mer, les matériaux de fabrication ne sont pas moins techniques. Pour en savoir plus, rendez-vous au prochain dossier vêtements. D´ici là, bon vent et couvrez-vous bien à l´aide de notre sélection ! 

Vêtements nautiques : la sélection Voilesnews 

Aigle - Veste homme COOXTER :

Veste imperméable et respirante, la Cooxter propose des coutures étanchées, un col haut doublé de polaire ainsi qu´une capuche de sécurité jaune fluo ajustable. Astuce : la poche prévue pour une lampe flashlight.
Coloris : anthracite ou rouge
Tailles : du XS au 3XL
Prix public indicatif : 350 euros 

Aigle - Salopette technique femme SAILBOAT :

Imperméable et respirante, la salopette Sailboat doublée par un filet offre légèreté et souplesse pour accompagner vos mouvements. Toutes les coutures sont étanches, les bretelles élastiques ajustables. L´astuce : l´ouverture zippée latérale protégée par de grands rabats.
Coloris : anthracite ou rouge
Tailles : du 36 au 48
Prix public indicatif : 110 euros 

TBS - Veste homme MIGVES :

Conçue en membrane imperméable et respirante, cette veste aux coutures étanchées intègre un col montant fourré de polaire, des manchons d´étanchéité réglables et deux poches chaudes sur la poitrine.
Coloris : noir/métal/mandarine et marine/métal
Tailles : du S au 3XL
Prix public indicatif : 214,90 euros 

Gill - Veste femme Coast Sport 1037 :

La veste Coast Sport, adaptée pour la régate inshore comme pour la navigation côtière, est en tissu imperméable et respirant. Elle intègre une capuche roulée et propose une doublure avec drainage.
Coloris : violet/ graphite
Tailles : du 36au 42
Prix public indicatif : 110 euros 

XM Yachting (Plastimo) - Veste homme OFFSHORE :

Entièrement doublée de maille, la veste XM Offshore en polyamide robuste propose une enduction hydrophile. Etanche et respirante, elle offre de plus un col montant de 18 cm et un protège-menton doublée de polaire. Sa capuche jaune fluo assurant le repérage dispose d´un canal d´écoulement de l´eau.
Coloris : gris ou rouge
Tailles : du XS au XXL
Prix public indicatif : 169 euros 

Helly Hansen - Combi sèche homme One Piece Racing Suit :

Cette combi sèche est entièrement fabriquée en membrane hydrophile, donc hautement imperméable et respirante. Adaptée pour la régate comme pour les conditions difficiles.
Coloris : unique
Prix public indicatif : 2.000 euros 

Odlo - T-Shirt MISSION RIDGE :

Paré contre les frissons, le pull à col zipé Mission Ridge est conçu en fibres Odlo grattée capables de réguler la chaleur du corps.
Résultat, on est toujours à la bonne température. Astuces : le garage à zip pour protéger le cou, les coutures plates et décentrées pour limiter l´usure par le frottement et sèche en quelques minutes.
Coloris : blanc, noir, rouge jaune d´or, kaki ou vert olive
Tailles : du XS au XXL
Prix public indicatif : 85 euros 

Helly Hansen - polaire Coastal Fleece :

Légère (polyester et nylon), la polaire Coastal Fleece est également technique et tendance. Ses empiècements aux coudes et l´emplacement prévu pour les pouces libèreront vos mouvements lors de vos activités. Le tout en couleur pour égayer l´hiver.
Coloris : turquoise, rouge ou noir
Tailles : du XS au XXL
Prix public indicatif : 89,95 euros 

Dubarry - Blouson léger softshell Solent :

Conçu dans un mélange de polyester et de spandex, le blouson Solent offre résistance, légèreté et élasticité pour accompagner vos mouvements. Pour la chaleur, l´intérieur du col est doublé de micropolaire. Il intègre également des oeillets de ventilation étanche pour être au sec dedans comme dehors. Petit plus : l´emplacement prévu pour passer un cordon de baladeur MP3.
Coloris : gris et bleu galet
Tailles : S au XXL
Prix public indicatif : 175 euros 

Dubarry - Pantalon Mistral :

Conçu dans un matériau UPF40, le pantalon Mistral protège du soleil à la mi-saison et sèche rapidement. Points forts : une poche plate étanche, des renforts résistants à l´abrasion et une poche outil amovible.
Coloris : marine/marron et en sable/gris
Tailles : tailles 30 à 40 avec deux longueurs (régulier et long)
Prix public indicatif : 96 euros 

Donnez une note :

1 commentaire

30/09/2008 12:19 - ladombe_lucien a dit :

non...

...les textiles modernes n'ont pas atteint le niveau d'étanchéité des toiles cirées. De plus, une fois mouillés, ils mettent très longtemps à sécher et moisissent (je peux fournir des échantillons!) C'est promis, la prochaine fois, j'emmène mon ciré kaki car, sur de longues croisières exposées, être au sec est la première condition du confort et on transpire assez peu quand on passe des heures à la barre.
A la limite, je préfère ma combinaison sèche de kayak qui a une fermeture éclair 'là' et sous la quelle on peut enfiler des couches de vêtements chauds. Tant qu'à être mouillé, autant que ce soit par sa propre transpiration que par l'eau froide.
Hozro253 - Pogo 6.50 - La Rochelle > Saint Pierre et Miquelon en mai 2008

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter