08/04/2006


Christophe Lebas - Un marin éclectique

Christophe Lebas s´est «essayé» sur bien des montures, avec malgré tout un destrier favori, le Figaro Bénéteau. Navigateur professionnel depuis plus de 15 ans, ce normand de 36 ans a tiré ses premiers bords à 8 ans dans la rade de Cherbourg.

Son parcours est classique et formateur : du dériveur à l´habitable. Il fait, sur le bateau «Cherbourg», un tour de France à la Voile comme tacticien. A 20 ans, il en devient le skipper et responsable du projet pour six nouveaux tours. 

Figaro ci, Figaro là 

En 1996, Christophe décide de naviguer seul. « Après 7 tours, j´avais envie de passer à autre chose et de continuer à progresser. Naviguer en solo me semblait la meilleure école, même s´il est vrai que je n´ai pas franchement l´âme d´un solitaire ». 

L´âme peut être pas, mais le talent sans aucun doute.
Dès sa première participation à la Solitaire du Figaro, il s´illustre en remportant le titre de premier «bizuth» et en se classant 12ème de la flotte. Le niveau du plateau est de plus en plus élevé sur le circuit avec le retour des « vieux briscards de la mer » comme Gautier ou Poupon ; Néanmoins, avec des budgets très limités, Christophe s´assurera toujours, au cours de ces quatre ans, d´une place dans les 10 premiers de la flotte. 

Il réussit également avec son compagnon de « route », Ronan Cointo, à inscrire une belle 6e place dans la Transat AG2R en 2000.
Les saisons 2000 et 2001 de Christophe Lebas en Figaro confirmeront ses compétences, avec une victoire d´étape à Bilbao en 2000. 

Du 60 pieds au 60 pieds 

Début 2001, équipier de choc à bord du 60 pieds Open (18,28m) «Armor Lux» de Bernard Stamm, en compagnie de deux autres « bouffeurs d´écoute », Christophe s´est offert le record de la traversée de l´Atlantique, en équipage et en monocoque. Ils ont battu ainsi, à quatre, dans des conditions particulièrement musclées, Mari Cha III, un maxi-yacht de près de 45 mètres, sur lequel naviguaient 22 équipiers ! 

Par la suite, il intègre l´équipe du navigateur Suisse et quitte le circuit Figaro. Ensemble, les deux compères prennent le départ de la Transat Jacques Vabre en 2003, ils sont favoris. Hélas, Stamm se blesse et ils sont contraints à l´abandon. La mauvaise fortune les poursuit alors qu´après une préparation intensive du 60 pieds Cheminées Poujoulat, la quille de ce dernier se brise alors qu´il est en tête de The Transat en 2004. Stamm et le bateau sont récupérés au large de Terre Neuve, mais le projet du Vendée Globe est en panne. Christophe entre alors comme boat captain dans le team de Banque Populaire, le trimaran 60 pieds mené par Pascal Bidégorry vainqueur de la dernière transat Jacques Vabre.  

Le retour de la « niaque » 

Les expériences de préparation et de navigation sur ces formules 1 des mers, monocoques et multicoques, ont permis à Christophe Lebas de gagner en organisation et compétences. « Ce sont de grosses écuries, les moyens sont impressionnants et l´ambiance très professionnelle. J´y ai beaucoup appris, et j´ai surtout compris que je n´étais pas programmé pour regarder partir un bateau que j´avais préparé, je suis fait pour naviguer en compétition ». Au fil des années, de cette pente naturelle, il a fait un art de naviguer. C´est ainsi, entre autres, qu´il s´est forgé un palmarès de champion : en s´appuyant sur son expérience, sans jamais perdre de vue son intuition : « Je ne suis pas, sur une course, pour contrôler les adversaires les plus redoutables et naviguer comme un bon petit soldat. Mais, si je me fie toujours à mon intuition, je calcule énormément. Je fais une analyse de tous les éléments, le vent, les courants, la mer, le comportement du bateau... Quand j´ai pris mes décisions, je fais en sorte de m´y tenir, de ne pas me laisser trop influencer par mes petits camarades. Le plus difficile, c´est peut-être ça. La prise de risque est envisageable, mais, dans ce cas, il faut l´assumer, gérer le stress et le doute. Garder confiance en ses décisions ». 

Ses compétences en météo, en navigation, en tactique ou en préparation méticuleuse de son bateau ne sont plus à prouver. Beaucoup les redoutent sur les pontons. 

Mais la réussite sur un élément aussi exigeant que l´océan se niche dans le petit quelque chose de plus que tous les grands marins ont révélé... C´est en partie dans son indépendance d´esprit et sa modestie que Christophe Lebas puise ses qualités de marin. 

Aujourd´hui, il revient sur le circuit Figaro avec une « niaque » à toutes épreuves. C´est un marin volontaire, mature et déterminé qui s´engage sur la saison 2006 et notamment aux côtés de Servane pour la Transat AG2R. 

Christophe Lebas
36 ans
Vit à Quimperlé 

2003
* Participation à la Transat Jacques Vabre avec B. Stamm
* Quatrième de la Calais Round Britain Race avec B. Stamm 

2002-03
* Préparation du mono 60' de B. Stamm 

2001
* Record de la traversée de l'Atlantique avec B. Stamm 

2000
- 6ème de la Transat Ag2r Lorient St Barth
- 9ème de la Solitaire du Figaro 

1998
- 6ème de la Solitaire du Figaro
- 1er de la Course des Falaises (avec R.Cointo)
- 6ème de la Solo Le Havre 

1997
- 6ème des 110 milles de Concarneau
- 3ème de la Solo Perros-Guirec
- 5ème de la Porquerolles Figaro (victoire de manche)
- 14ème de la Solitaire du Figaro
- 7ème de la Solo Le Havre (victoire de manche)
- 6ème du Championnat de France de solitaire 

1996
- 1er « bizuth » de la Solitaire du Figaro (12e au général)
- 11ème de la Solo Le Havre 

Expérience
* 7 participations à la Solitaire du Figaro
* 7 participations au Tour de France à la Voile 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter