12/10/2010


Bertrand Quentin - Côte d'Or II, l'histoire de la renaissance

Construit en 1979 avec le nom de « Paul Ricard » par Eric Tabarly - célèbre navigateur disparu en mer - le voilier fut le 1er "foiler" à faire ses preuves en course dans les années 1980 avant de devenir « Côte d’Or II » en 1986.

En 1987, le bateau qui participe à La Baule-Dakar se retourne au large de Madère, à 60 milles de Funchal. Eric et Patrick Tabarly passent une dizaine d’heures à califourchon sur la coque centrale avant qu’un bateau de la marine Portugaise ne vienne les récupérer… 

Remorqué à Funchal par des pêcheurs, la coque est pillée de son contenu puis mise en vente, la remise en état s’avèrant trop
coûteuse. 

En 1988, le bateau est aux enchères à Funchal. Miguel Subtil, jeune informaticien Portugais de 22 ans, fait le déplacement avec toutes ses économies et un peu d’argent prêté par des amis. Il rachète le bateau à la condition de récupérer le matériel volé et disséminé sur l’île. La reconstruction va durer 7 années... sept ans de recherches des pièces d’origine ! 

En 1995 le bateau est remis à l’eau mais son gréement est toujours en morceaux... le mât d’origine est alors manchonné et, en 1998, Côte d’Or II est enfin remâté. Mais le sort s’acharne sur le bel oiseau rouge, lorsqu’un dirigeable égaré entre en collision avec le gréement ! 

S’en suivent quatre nouvelles années de labeur pendant lesquelles Miguel et sa femme vivent à bord. En 2002, le bateau est de nouveau prêt à naviguer. Patrick Tabarly, qui conseille Miguel depuis de longues années, fait le déplacement et reprend la mer sur Côte d’Or II, quinze ans après son chavirage. C’est un véritable travail de titan qu’a réalisé Miguel dans un pays qui n’a, ni la culture des multicoques, ni les fournisseurs adéquats pour remettre ce type de navire à flot : quatorze années de sacrifices pour remettre le trimaran dans sa configuration d’origine ! 

En 2002, le bateau est convoyé vers Lorient par Miguel et Patrick Tabarly pour rejoindre la Cité de la voile et les Pen Duick. Mais juste avant d’arriver à destination, le bateau démâte à nouveau... 

L’incident ruine des années de labeur et manque de se terminer tragiquement car en tombant le mât passe très près de Patrick Tabarly. Remorqué vers Lorient, le bateau est gruté sur le terre-plein de la base sous-marine en attendant des jours meilleurs, puis, après plusieurs mois, Côte d’Or II est prié de trouver un nouveau port d’accueil : ce sera Hennebont et la rencontre avec Bertrand Quentin. 

La rencontre 

Marin expérimenté, Bertrand Quentin s’est lancé dans l’aventure par passion et pour faire revivre "Le Rhum" à ce bateau mythique. Professionnel du nautisme à la Trinité-sur-Mer, sa rencontre avec Côte d’Or II sera le déclic qui unira l’homme et le bateau. Par son engagement sur la Route du Rhum, il revient aux sources de l’esprit originel de cette course mythique : un homme, un bateau, l’Atlantique ! 

Il sera bientôt rejoint dans l’aventure par l’écrivain Yann Queffélec et l’entrepreneur breton Philippe Le Gall (SLG Recycling et Prati’Bûches). 

Les amis de Côte d'Or II 

• L’engagement solidaire de bénévoles et de passionnés 

Si, au tout début, la remise en état du bateau a été l’affaire d’une équipe de copains experts, au fil du temps l’aventure a agrégé un réseau de bénévoles et de passionnés, jusqu’à constituer le projet pédagogique 2009-2010 des élèves de la section "BAC professionnel maintenance nautique" et de la "mention complémentaire inbord" du lycée Emile James d’Etel. 

La concrétisation de ce projet a permis à ces jeunes ayant choisi la voie professionnelle, de croire en l’aboutissement d’un travail d’équipe et de développer leur employabilité. Ils se sont investis dans un projet d’envergure, nécessitant la mise en application des compétences acquises en formation. Ce projet a constitué leur première expérience qualifiante avant leur arrivée sur le marché du travail. 

Ce projet a également été pour eux une chance de compléter leur formation puisqu’il a nécessité un ensemble de connaissances techniques, organisationnelles, et managériales qu’ils abordent pour leur diplôme et qu’ils mettent ici en pratique, offrant ainsi à ces jeunes une grande expérience de responsabilisation. 

• Un parrain prestigieux 

Prix Goncourt en 1985 pour Les Noces barbares, Yann Queffélec est l’auteur d’une biographie d’Eric Tabarly, une histoire d’amitié où l’auteur, marin à sa manière, se souvient qu’il fut à treize ans l’équipier occasionnel du célèbre navigateur. 

« Eric nous manquera toujours, mais les voiliers sont là. Presque tous là désormais avec le retour de Côte d’Or - le seul à n’avoir pas nom Pen Duick - le premier des "foilers", déjà rêvé par Tabarly à Préfailles lorsqu’il était gosse. Un navire désiré, décrié, né dans le doute et la suspicion, trop cher, les voiliers sont trop chers...
Aujourd’hui Côte d’Or reprend la mer, barré par Bertrand Quentin, pour courir "le Rhum". Il n’y va pas pour gagner, non, il y va pour les marins, ces gens que la quête de l’horizon rend meilleurs qu’ils ne sont. Il y va pour ces Pays d’Armor façonnés par l’oscillation des marées : façonnés dans leur âme et dans leurs métiers.
C’est un symbole, ce trimaran, celui du paradis ultra-marin qui mobilise les Bretons, celui des là-bas où l’on n’arrive jamais. Je suis heureux de mêler mon nom à la renaissance de cette machine à voiles inspirée par la vitesse autant que par le grand large. Nous l’accompagnerons le plus loin, le plus longtemps possible...» 

• Un partenaire financier breton 

Entrepreneur breton, Philippe Le Gall a souhaité apporter son soutien à cette formidable aventure humaine et maritime en s’associant à la promotion et à la préservation du patrimoine de la Course au large de sa région. 

À son initiative, SLG Recycling - entreprise spécialisée dans le recyclage des déchets - ainsi qu’HD Services et sa marque Prati’Buches - bûches de chauffage valorisant les déchets de bois - soutiennent Côte d’Or II pour sa participation à la Route du Rhum-La Banque Postale 2010. 

Source : une partie de ce texte provient de Frédéric Monsonnec, auteur de l'excellent blog Foilers : http://foils.wordpress.com/2010/04/10/cote-d%E2%80%99or-ii-renaissances/ 

Donnez une note :

4 commentaires

23/10/2010 12:47 - denislochen a dit :

Chapeau bas...

Bravo Bertrand de faire revivre ce bateau, avec beaucoup de respect je vous souhaite bon vent pour ce 'Rhum'.
Denis Löchen

18/10/2010 10:06 - jfruitet a dit :

Des photos en voilà !

http://foils.wordpress.com/2010/04/10/cote-d%E2%80%99or-ii-renaissances/

16/10/2010 19:33 - adeline a dit :

interessant....

s'est tres interessant cette histoire de Cotte d'Or II, tous les hommes qui ont participee' a sa renaissance, ces brave francais, ont ete merveilleux, je veux poursuivre la Route du Rhum

16/10/2010 18:27 - RJA a dit :

Photos svp !

Je m'associe à Henri, je suis de 1945 ...
Cordialement. Richard Jaqueme3t

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter