01/01/2005


Vent d'ouest, le quillard de sport dériveur

Naissance. L´architecte André Cornu, concepteur de l´olympique 470, réfléchissait à un bateau plus sur, qui ne risque pas de dessaler

Pas trop extrême physiquement, mais affublé des mêmes capacités techniques, spi, trapèze, réglage des voiles. Un quillard s´imposait, la forme d´étrave du Flying Deutchman, un arrière qui ne traîne pas d´eau même avec une légère gîte, une surface mouillée minimale à 10 % d´inclinaison.. Les caissons suffisamment proéminents interdiraient d´embarquer de l´eau même avec un coup de gîte intempestif. Sous le crayon de l´architecte prenait forme l´esquisse, quelques contraintes de sécurité plus tard naissait la carène. 

Nouveau chantier
A l´arrêt du chantier la Griffe Marine et après un passage éclair chez Philéas, un nouveau constructeur était nécessaire pour construire et diffuser le Vent d´Ouest à un prix abordable. Boatique Diffusion et son bouillant responsable Édouard Koch était prêt à rendre le bateau auto videur. L´association dans sa volonté de conserver le potentiel des bateaux anciens n´a autorisé que des modifications mineures. Le Vent d´Ouest de Boatique a été rendu insubmersible avec un renforcement du coffre avant pour gagner en raideur. Un nouvel étambrai permet une meilleure tenue du mat et des bailles à spi intégrées dans le pont, comme sur les nouveaux 420 et 470, ont rajeuni le plan de pont. Le pont est désormais construit en sandwich. 

Monotypie
Le Vent d´Ouest ne s´essouffle pas au fil des saisons, sa monotypie y est pour beaucoup. La classe a le désir de faire évoluer ce quillard de sport tout en restant dans une jauge stricte. La modernité a largement sa place dans son accastillage. Barbers de spi, pompe à spi, tangon semi-automatique, renvois au barreur sont installés dans la plupart des cockpits. Une jambe de force de soutien longitudinal du mat fera sans doute partie des nouveautés pour les saisons à venir. Le Vent d´Ouest se déplace facilement d´un plan d´eau à l´autre tracté par une voiture moyenne, d´autant mieux s´il est installé sur une remorque surbaissée fruit de la réflexion de quelques membres de l´association. 

Flotte
Vous désirez côtoyer d´autres Vent d´Ouest, la région parisienne avec ses flottes de Morsang, Draveil, la région nantaise, Lyon, Valence et Villefranche sur mer, plan d´eau du prochain national, seront heureux de vous entraîner dans leurs joutes nautiques. 

Une navigation ordinaire
Aujourd´hui, la régate est l´un des programmes essentiels pour ce quillard de sport. Tous les coureurs se retrouvent pour la mise à l´eau autour de la petite grue, le Vent d´Ouest ne pèse que 370 kg. Une simple élingue passée dans l´anneau du cockpit et le bateau est soulevé de sa remorque et mis à l´eau. Certains propriétaires n´ont pas hésité à construire une grue démontable adaptable à leur remorque et fonctionnant sur l´énergie de leur véhicule. Gréer est aussi aisé qu´un dériveur. La plupart des bateaux sont gréé avec des voiles TURQUOISE. Comme dans beaucoup de série, ces voiles ont été développées par le maître voilier Jean Lou Lesage sur les recommandations de ténors de la série : répartition des volumes sur ordinateur et découpe sur traceur. 

Les Vent d´Ouest s´égayent sur le plan d´eau. Petit temps, le but du jeu sera de ne pas casser l´aire du bateau. Quête à 7 m 80, chute de voile très vrillée, le barreur s´applique à suivre l´évolution du vent, travail largement facilité par la finesse de la barre, l´équilibre de la voilure et la sensibilité de la carène. L´équipier, confortablement installe sous le vent, merci la profondeur du cockpit, applique une légère gîte pour réduire la surface mouillée. 

Tous les déplacements sont doux pour ne pas casser l´aire. Une adonnante, petit choqué de voile et une auloffée tout en subtilité. Une refusante, virement de bord bascule, le barreur lofe, l´équipier le rejoint de son coté, le barreur ramène le bateau pour créer un vent apparent adonnant. Le Vent d´Ouest est reparti. Une zone moins ventée, l´inertie le porte jusqu´à la prochaine risée. 

Départ de la régate, le Vent d´Ouest doit avoir de la vitesse. -10 secondes, le bateau doit déjà être lancé. L´équipier s´occupe de la tactique. La stratégie du bord de près sera par ordre d´importance, la conquête de la risée la plus forte le plus longtemps, naviguer dégage par rapport à ses adversaires et sur le bord le plus adonnant par rapport au vent moyen. Grâce à une légère contre-gite, la bouée au vent est enroulée; la tactique revient au barreur. Choix du bord décide pendant la fin du bord de près, tangon positionne, le barreur s´active sur la pompe à spi, l´équipier installe le tangon, le barreur réglant déjà le spi. L´équipier n´a plus qu´a faire aller vite le Vent d´Ouest : réglage du spi à la limite du fasseyement, équilibre du bateau, observation de la grand-voile. Le barreur guide le bateau à la recherche du vent le plus fort. Abattée dans la risée, auloffée dans les calmes. 

Navigation dans la brise
Dans le médium, si le clapot se renforce, les voiles sont creusées par une meilleure tenue du mat et une limitation du vrillage des voiles. 

Naviguer dans la brise en Vent d´Ouest demande une condition physique affûtée, n´oublions pas son poids de 370 kg.. Cependant, l´accastillage du bateau, renvoi du hale bas et du cunningham, facilite la tache du barreur. 

Au près, la navigation est le même tempo que sur un dériveur le bateau le plus plat possible: réglage permanent de la grand-voile et du hale bas, équipage groupe (limitation du moment de tangage) et légèrement recule pour que l´étrave affleure l´eau, le foc un peu plus bordé que dans le médium. 

Au portant, si le Vent d´Ouest est plus lent à démarrer qu´un dériveur, il provoque les même sensations de planning sur les vagues avec plus de puissance, félicitation au 18 m² de spi. Surtout ne pas hésiter à jouer avec les vagues pour amorcer le planning : coup de barre, bascule et pomping sur le spi. 

A l´empannage, tout est plus facile, le Vent d´Ouest ne pose pas de problème d´équilibre. Si jamais le bateau se couche, pas de risque de dessalage. 

Au largue sous spi dans la brise, tangon très levé, le barreur ne doit pas hésiter à choquer sa grand-voile et l´équipier au trapèze maximum à se reculer pour permettre au safran de garder toute sa manoeuvrabilité. Voila sûrement l´allure la plus physique pour l´équipier. Cherchant à positionner l´étrave en fonction de la vague, il manie le spi en prise directe et le poids de la coque se traduit directement en pression dans le spi, puis en tension dans l´écoute. 

Programme de régates
L´association a toujours su ménager la diversité de ses adhérents. Le programme de compétitions nationales mélangent les déplacements en mer comme en plan d´eau intérieur. Le national suit cette volonté. Après le lac du Der en 98, le club de Villefranche sur mer nous accueillera en 99 dans sa pittoresque baie en Méditerranée. Les autres nationales se tiendront à Deauville, Nantes et Paris. 

Elles donneront lieu à de solides joutes sur l´eau, mais à de sympathiques agapes à terre. 

Depuis trois ans la F.F.V. organise l´OPEN de FRANCE des quillards de sport. Cette épreuve se déroule en temps compensé et le Vent d´Ouest rivalise sans difficulté avec les Soling, Tempest et autres 750 même parfois en temps réel. Avec une flotte de seize unités, le Vent d´Ouest etait encore la série la plus représentée. 

Pour preuve, cette année, deux Vent d´Ouest se classent aux deux premières places. 

Grâce à son dynamisme, la série est soutenu par la Fédération Française de Voile. Cette dernière a mis en place un classement des coureurs. Ce classement tient compte des résultats par chaque pratiquants durant la saison. Le complémentaire équipage Hervo-Picault l´emporte encore en 1998. 200 coureurs sont classes au cours de la saison. De nombreux jeunes issus du dériveurs, tel les frères Bonneau (470), Benoît Raphalen (laser), n´hésitent pas à venir rencontrer l´élite de la série. 

Quelques régatiers en habitables sont aussi tentés de prendre leur responsabilité de tacticien plutôt que de jouer un role de lest mobile mais pas toujours intelligent. 

Le Vent d´Ouest est également un excellent support pour l´organisation de match racing ou de manifestation promotionnelle à l´intérieur des villes. Cette année, Nantes a choisi ce support pour son traditionnel « Rendez-vous des Champions ». L´élite de la voile nantaise, Yves Loday, Justine Gardahaut, Philippe Hervo en ont décousu devant des Nantais intéresses. Le Vent d´Ouest n´est -il pas le support idéal et sur pour des défis promotionnels ? 

Le Vent d´Ouest est aussi un excellent produit pour l´apprentissage de la voile. Inchavirable, robuste, les débutants peuvent apprendre les finesses de la navigation en toute quiétude. Ils peuvent aussi progresser facilement sur un bateau vivant et s´adonner au plaisir du spi et du trapèze. 

Après 25 ans d´existence, le Vent d´Ouest est toujours un bateau moderne et robuste. Un bateau de 10 ans bien entretenu, reste entièrement compétitif à condition de changer les voiles. 

Association Union des Pratiquants du Vent d´Ouest
Président : Pierre TOUREAU
Secrétaire Dominique LALANCE 7, Allée Bel Air 78600 Maison LaFfitte 

texte : Thierry Picaud 

Donnez une note :

1 commentaire

16/07/2015 18:55 - jp45 a dit :

une quille relevable

pourquoi n'avez vous jamais accepté le principe de la quille relevable (voire open 5.00 h.Cat)

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter