29/04/2009


Charles Hedrich - La dérive et le vent...

A un rythme annuel depuis 2003, Charles Hedrich enchaîne les défis sportifs extrêmes. Depuis sa dernière expédition solo en Antarctique, il n'a qu'un but : repartir pour de nouveaux défis.

Pôle Nord / pôle Sud, sa sixième expédition a démarré avec le printemps. Challenge après challenge, sa place de premier aventurier français se confirme. 

Charles Hedrich et Arnaud Tortel progressent vers les côtes du Groenland (distantes d´environ 400 km) avec un très bon moral depuis le début. La remise en cause de l´itinéraire n´est plus d´actualité puisque la dérive les entraîne dans la bonne direction. 

La banquise est très irrégulière : les monticules de neige (compressions) mesurent 4 à 5 mètres de haut et alternent avec des surfaces moins accidentées ou encore des bras d´eau (lead). 

Un univers en constant mouvement où avancer est un sport de force. Les tempêtes (60 km/h et plus) les obligent à rester sous leur tente un ou deux jours. Ils dérivent et parcourent malgré eux une dizaine de kilomètres. Lorsque les conditions sont meilleures, leur marche est efficace bien qu´ils ne peuvent utiliser leurs voiles. 

Quelles que soient les conditions, l´avancement est d´une dizaine de kilomètres par jour. 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter