06/05/2013


Jean Louis Etienne - Projet Polar Prod

L'océan Austral n'est pas limité par les continents comme tous les océans du monde; c'est un océan en mouvement qui circule d'ouest en est autour de l'Antarctique, qu'on appelle le Courant Circumpolaire Antarctique.

 
Jean Louis Etienne, le polar pod en mer par Voilesnews

DR / Polar Pod 

C'est un acteur majeur du climat encore mal connu du fait de son éloignement, de son isolement hors des zones de navigations traditionnelles, du coût élevé et donc de la rareté des campagnes océanographiques. 

Aussi y a-t-il une attente dans la communauté scientifique. 

Le POLAR POD, tel un satellite autour de l'Antarctique, va permettre l'acquisition de données et d'observations sur le long terme qui seront transmises aux chercheurs, océanographes, climatologues... impliqués dans le projet. 

Le partage en "temps réel" de l'expédition par l'image, le son et les voix, alimenteront un grand projet pédagogique international sur les Sciences de la Vie et de la Terre 

Agenda 

2011 

  • Conception, étude technique
  • Recherche de partenaires
  • Projet scientifique

2012 / 2013 

  • Construction

2014 

  • Essais en mer dans le Courant des Aiguilles qui longe la côte Sud-Est de l'Afrique du Sud

2014-2015 

  • Départ en décembre 2014 dans le Courant Circumpolaire pour une année de dérive autour du continent Antarctique

Pourquoi le POLAR POD ? 

L'idée est inspirée du FLIP, la plateforme dérivante de la flotte océanographique américaine, toujours en activité après 60 ans au service de la recherche. Tracté à l'horizontale jusqu'à la zone d'étude, il bascule en position verticale par remplissage des ballasts à l'eau de mer. La conception du Polar Pod est une synthèse entre l'expérience du FLIP américain et la technologie des flotteurs des futures grandes éoliennes offshore. 

Caractéristiques techniques du POLAR POD 

Cette plateforme de 100 m de hauteur pour un poids de 720 tonnes est dimensionnée pour affronter les plus grosses vagues des "cinquantièmes hurlants", données issues des observations par satellite. Sa période de pilonnage, plus longue que celle de la houle, permet de ne pas entrer en résonance avec les mouvements de la mer. 

Zéro émission 

La nacelle située à 19 m au-dessus de la surface, est équipée pour héberger 7 personnes avec 6 mois d'autonomie. Habitat à "énergie positive" grâce à la performance de l'isolation thermique. 

La production d'électricité pour les capteurs et instruments de mesure, l'éclairage, les télécommunications, l'informatique, le dessalement d'eau de mer, l'eau chaude et la cuisine, sera assurée par 3 éoliennes de 2,5 kW et stockée dans des packs de batteries au lithium-ion. 

Très stable en mer 

A l'instar du FLIP américain, le Polar Pod est une plateforme très stable : 5° de gîte dans le gros temps et un mouvement vertical qui ne dépasse pas 10% de la hauteur des vagues.
Contrairement à un navire classique, les mouvements du Polar Pod ne perturbent pas la surface de la mer et il est très silencieux, ce qui en fait une plateforme spécialement adaptée pour : 

  • Echanges atmosphère - océan (CO2, acidification),
  • Dynamique des vagues,
  • Validation en mer des mesures satellitaires,
  • Mesures de courants et profil d'océan
  • Collectes de planctons...
  • Enregistrement des transmissions acoustiques des mammifères marins, du krill, et du bruit de fond de l'océan
  • Mesures des aérosols et leurs sources
  • Observation de la faune marine, baleines, oiseaux de mer...

Le courant circumpolaire antarctique 

Long de 24.000 km et large de 1.000 km, c'est le plus puissant courant de la planète. Poussé par des vents légendaires, les fameux "cinquantièmes hurlants", rien n'arrête sa grande houle autour de l'Antarctique. L'activité biologique est intense, c'est un immense refuge d'oiseaux de mer et de mammifères marins. 

Un acteur majeur du climat : 

  • Ses eaux froides absorbent une part importante du CO2 émis par les activités humaines.
  • Véritable courroie de transmission, il relie les eaux des océans, Atlantique, Indien et Pacifique avec les eaux froides de l'Antarctique.
  • Il contribue à isoler le froid du continent Antarctique des flux de chaleur des moyennes latitudes.
  • C'est la principale source de formation des eaux profondes de l'océan Mondial. Les périodes de gel et dégel à proximité de l'Antarctique alimentent la formation des eaux profondes.
Jean Louis Etienne - Projet Polar Prod

L'océan Austral n'est pas limité par les continents comme tous les océans du monde; c'est un océan en mouvement qui circule d'ouest en est autour de l'Antarctique, qu'on appelle le Courant Circumpolaire Antarctique. 


Jean Louis Etienne, le polar pod en mer par Voilesnews

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter