02/06/2009


Le Defi Octo Finances New-York Lorient - Ocot Finances en route pour New-York city !

" Après avoir navigué en rade de Lorient, ce mardi Octo Finances a roulé ! En effet, nous avons convoyé Octo Finances, par la route, au Havre. Notre monture a été chargée dans un conteneur avec le matériel dont nous aurons besoin pour la préparation ".

" Nous l'avons confié aux bons soins de Challenge International qui va l'acheminer par cargo vers la Big Apple. Un moment fort en émotion. Nous retrouverons Octo Finances à New-York dans deux semaines. 

Nous prévoyons deux semaines de préparation. Dès lors, nous nous mettrons en stand by pour avoir la fenêtre météo propice pour nous élancer vers Lorient des pieds de la Statue de la Liberté. Les choses sérieuses se précisent !" 

La vie à bord de Octo Finances 

" Outre le bateau, nous avons apporté un soin particulier aux conditions de vie (spartiates) à bord d'Octo Finances. Nous avons tenu compte de deux paramétrés primordiaux : le froid et la fatigue. 

Pour la nourriture, nous nous avons embarqué des plats lyophilisés - Worden - que nous réhydraterons avec de l'eau de mer adoucie par deux désalinisateurs manuels. En complément des trois plats quotidiens Worden cuisinés sur notre réchaud, nous avons prévu des boites de thon, des fruits secs... Notre apport quotiden doit être de 4.000 Kcalories par jour ! Nous sommes bien loin des standards des magazines féminins ! 

Pour nous protéger du froid, nous avons élaboré avec All Purpose des couvertures isothermes. De plus, nous serons chaudement couverts. Sous notre combinaison étanche (gonflable pour la flottabilité et la chaleur !) Marine Pool, nous empilerons des couches de vêtements. En guise de dessous, nous aurons une combinaison en polaire et fibres utilisées pour les couvertures de survie. Enfin, nous aurons des gants et un bonnet. Avec tout cet "attirail", nous ressemblerons certainement à des spacionautes, mais le froid est notre pire "ennemi". 

L'expérience du précédent record nous a amenés à réfléchir à l'amélioration de la qualité de notre sommeil. Grâce au système de d'antichavirage Océan Data System, nous espérons pouvoir s'endormir et dormir plus sereinement, sans crainte du chavirage. Même si nous avons une confiance réciproque absolue, la peur de se retrouver à la "patouille", dans la nuit, entame la qualité de notre sommeil qui doit être récupérateur. En journée, il n'est pas toujours évident de dormir. Dès le coucher du soleil, nous ferons des quarts d'une heure. Il faut donc s'endormir vite car la phase de sommeil est courte. Avant d'aller se coucher, celui qui barre explique à celui qui se réveille comment s'est passée cette heure de navigation. Cet échange de barre et de banette, toutes les heures, s'achève au lever du jour ". 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter