01/11/2011


Golden Oldies - 7ème Golden Oldies Trophy, l’âge de raison ?

La disparition de 14 multicoques de légende (SOFATI, SOCONAV, CHARENTE II, ROGER GALLET, ...) lors du cyclone qui s’abat en 2004 sur St Domingue constitue le choc fondateur pour ...

... notre petit groupe d’amoureux déjà sensibilisé à la situation critique de ces vieilles gloires. Il faut faire quelque chose, s’écrie Stuart Rogerson (sauveur de VSD) ; venez à Canet-en-Roussillon en mai 2005 propose Pierre-François Alexis (chargé du développement nautique à la chambre de commerce de Perpignan) ! Je serai avec vous, crie au téléphone l’enthousiaste Craig Alexander qui arrive de Newport avec MOXIE !  

La lagune de Thau est proche, c’est un chaudron propice qui a souvent frémi sous le feu des potions d’André Allègre dans son chantier de La Plagette (PEN DUICK IV, CAP 33, GRAND LARGE). La reconstruction d’UMUPRO JARDIN vient de s’achever chez Denis Kergomard, Alain Petit Étienne et RÉGION DE PICARDIE ne sont pas loin, les YC de Canet accueillent donc l’encombrante armada en plein milieu du salon de la plaisance local et improvisent des barbecues mythiques pour ces imprévoyants dont les discussions sans fin sont ardentes comme leurs runs à 25 noeuds. La petite flotte de 4 bateaux rassemble 3 vainqueurs de transat et un détenteur du record du mille lancé. En quelques heures, ces 4 ambassadeurs autoproclamés d’une cause à naître déclenchent une émulation contagieuse qui se propage toujours. 

7 ans plus tard, l’énergie est aussi intense, des liens se sont tissés avec les propriétaires précurseurs, Dick Newick, Derek Kelsall et Kenneth Beken parrainent la fine équipe ! Christian Février et Daniel Charles tentent de prodiguer expérience et conseils à d’anciens garnements plus tout à fait adolescents qui cultivent un goût prononcé pour les aventures nautiques fumantes (s’il s’agit de sauver un joli multi) ! Le gang initial a grandi, un réseau d’entraide s’est structuré, des talents les ont rejoints et les bateaux restaurés commencent à sortir des chantiers et à faire des émules dans les pas des pionniers (Jo Salvetat, Charlie Capelle, Jim Rubinstein…). En 2010, Eugène Riguidel a renavigué sur ses deux bateaux fétiches (NOVA et VSD) en compagnie de Nick Keig (l’homme des THREE LEGS OF MANN). Cette année, l’association revisitait Canet-en-Roussillon pour faire honneur aux Newick en invitant le magnifique AILE BLEUE (EX-GIGI) de Jérôme Brochier (prix Phil Weld de l’élégance pour son refit 2010-11) et l’incomparable Moxie afin de fêter une reconstruction référence, celle de FINE MOUCHE (ex-FLEURY MICHON IV) d’Alain Borsotti (lauréat du Golden Oldies Trophy 2011 après quatre ans de chantier) ! La présence du prao GODIVA et l’arrivée de l’incroyable GULFSTREAMER (de Turquie !) témoignent de la ténacité des propriétaires et de leur capacité à mutualiser leurs rêves. NOVA, le F40 AAKA,  

TRINITRINE, MONA LISA KLAXON, TREMOLINO, JONATHAN, VSD et les autres étaient également présents pour ces deux jours de régates amicales courues dans des conditions parfaites (10-25nd). Pirogues polynésiennes et patin catalans (plus ancienne classe de multicoques, 1948 !) faisaient partie du rassemblement. Tous ont donné rendez-vous en 2012 à GORDANO GOOSE (1er trimaran de Nigel Irens) et GODIVA, après leurs refits. 

Challenge Estuaire 2011 

La troisième édition de l’Estuaire Challenge Multi (5 au 7 août 2011) devrait ancrer solidement ce rassemblement de multicoques dans le calendrier. La présence des Multis 2000, de certains propriétaires de M50, d’un Gclass et des Golden Oldies constitue de l’avis de tous les participants une recette magique. L’accueil de Port Médoc et de l’équipe soudée autour de Lalou Roucayrol sont des atouts de choix pour cet événement qui devrait s’ouvrir plus largement à l’Europe des multis dans les prochaines années. Pour les Golden Oldies, Charlie Capelle et son A CAPELLA ont mené le bal devant PANDEMONIUM (ex IT82 Irens/Bullimore de Jon et Aoife Nichols) venu tout exprès de Plymouth, PIR2 (ex-LESSIVE ST MARC Etienne Hochedé et Françoise Hanss) et THREE LEGS OF MANN I de Georges Guivarch. Ce genre de rassemblement ouvert aux plus récents prototypes, aux unités de course-croisière et aux classiques est une opportunité pour montrer que la navigation de plaisance et la course au large en multicoques cultivent une mémoire vivante. 

- Une vidéo de 5 mn est en ligne sur le site, des photos vont
arriver…
- Lien photos de Jon et Aoiffe Nichols : http://gallery.me.com/jonynic/100130 

Projets de restaurations : boum sur les praos ! 

- Une nouvelle famille d’accueil pour TAHITI DOUCHE
 

La mobilisation en faveur du dernier grand prao de course existant vient de trouver un heureux dénouement à l’issue du voyage de Stuart Rogerson à St Martin. Le fidèle gardien du légendaire VSD vient en effet de mener à bien l’expertise pour le compte de son fils Zach qui deviendra le prochain captain du prao D.Charles. À la suite de péripéties indépendantes de sa volonté et malgré un amour sincère du bateau, Jean Claude Van Rymenant, le propriétaire de TAHITI n’a pu l’entretenir comme il l’aurait souhaité pendant ces dernières années. L’eau stagnante a fait son œuvre et occasionné des dégâts irréversibles dans le flotteur qui devra être reconstruit, mais les bras et la coque sont sains ! La conservation du bateau est assurée (flotteur ouvert, asséché et recouvert d’un cocon straté), les travaux se dérouleront cet hiver, la transat St Martin-Ibiza est prévue en mai 2012. 

- GODIVA adoption réussie !
 

Le prao Newick chaviré à contre et survivant de l’Ostar 80 vient de rejoindre la Méditerranée par ses propres moyens après 25 ans d’immobilisation à terre ! Construit par Rory Nugent, GODIVA se voulait un laboratoire des composites modernes (les mâts étaient en fibre de bore). Propriété de Denis Gliksman qui expérimenta un gracieux gréement à wishbone, le prao attendait son heure dans le chantier CDK, merci à tous ceux qui ont permis sa conservation. 4 années de discussion furent nécessaires à Anne et Paul Buttin pour devenir les nouveaux conservateurs de la bestiole. Quelques semaines de préparation à la fin de l’hiver, une mise à l’eau en avril, et Godiva appareillait pour sa première navigation depuis un quart de siècle ! En l’absence de mode d’emploi, Denis Gliksman et Bruno Ferhenbach étaient venus prêter main forte… Impressionné, l’engin effectua le convoyage Port la Forêt-Gironde sur un seul bord sans shunt (les praoistes "shuntent" alors que les autres multicoques se contentent banalement de virer !). Rory Nugent est invité aux essais 2012. 

Echos des chantiers 

- Sistership du petit TWIGGY d’Alex Thompson (plan Lock Crowther), WINGOVER a été construit sur l’île de la Tortue (ça ne s’invente pas) entre 1988 et 1993. Avant d’être entièrement reconditionné par François Bouquin, le trimaran a couru le championnat anglais de 2000 à 2007. Ce bateau va devenir une base de développement pour des technologies énergétiques à très haut rendement. Vous pourrez rencontrer François à Boyardville sur l’île d’Oléron. WINGOVER est un sistership de FOU DE BASSAN de François Foussat et d’ALCYON à Henri Michaud. Belle collection ! 

- Bruno Ferhenbach et Pierre Calmon assument leur année de retard… et s’excusent auprès de GORDANO GOOSE (en bas à droite, photo transmise par Paul Weychan) qui piaffe d’impatience dans son chantier de Leucate, la prochaine mise à l’eau d’une légende, c’est lui ! Il faut dire que Bruno, non content d’animer Solar Future (une association de vulgarisation des énergies renouvelables) est aussi co webmaster du site Golden avec Fred Monsonnec et que Pierre Calmon a reconstruit un TREMOLINO dont il est tombé amoureux… ceci explique aussi cela ! 

- REGAIN (ex-FILTRASOL) souffre de la chaleur en juin 2011… en Normandie ! Cela ressemble à un gag, la photo atteste qu’il n’en est rien (31° dehors, 51° sous le chantier) ! Les choses se seraient arrangées dit-on, au cours d’un mois de juillet glacial. Malgré cela, Marc et Bruno Pardailhé-Galabrun ont pu consacrer 3 bonnes semaines de travail au plan Kelsall. 

- BILFOT ex-FRIENDS AND LOVERS, le "terrible" A CAPELLA de Jean-Paul Froc (le Caribou !) est rentré à Cancale après sa participation à la Route du Rhum. Dans les mois à venir, il sera sorti de l’eau et révisé au chantier Technologies Marine de St Philibert chez Charlie Capelle. Ensuite Jean-Paul voudrait se séparer de ce bateau adoré pour un autre Golden, plus grand, encore plus prestigieux ! 

- PAT’S : l’ex-trimaran personnel de Richard Newick en restauration à Sète.
Convoyé jusqu’aux Açores en 2009 par Bruno Ferhenbach et Nicklauss Schiess, PAT’S languissait depuis à Horta.
Il est arrivé à l’automne 2010 avec quelques séquelles de son séjour solitaire (éraflures flotteur, début d’infiltrations dans les crosses de bras…) Le décès brutal de son patron en 2011 a conduit Heidi, sa veuve, à se séparer du trimaran. C’est Jean-Claude Feuillarade (expert maritime à Sète) qui a été choisi pour reprendre l’histoire. Le bateau subit un refit complet au chantier Rives Sud où il a pris la place de FM4 ! Mise à l’eau prévue printemps 2012. 

Les voyages des Golden Oldies 

Entre les épisodes "chantier", ils régatent, courent encore parfois au grand large et voyagent pour le plaisir de leurs propriétaires. 

- Le retour de TRICIA !
 

Robert Dunant a quitté la Méditerranée après le rassemblement de Mèze en 2008 avec son cher TRICIA et après avoir bourlingué en Caraïbe pendant 2 saisons, il avait choisi le Marin comme port d’attache pour accompagner les études de sa plus jeune fille. Il vient de changer de monture (un catamaran Kelsall) et nous envoie une photo des îles sous le vent où il mouille à côté du trimaran BIOTHERM. TRICIA repeint, équipé de nouvelles voiles vient d’être vendu à Jeff Roger qui a retraversé l’Atlantique en avril. Jeff est ravi de son acquisition et poursuit son apprentissage du trimaran en compagnie de l’ECHO 36’ de Xavier Sergent mouillé en Bretagne nord. 

- DRABENEC ex-RUSTY PELICAN
 

Le magnifique RUSTY PELICAN a été construit par Damian Mac Laughlin en 1983, ce THREE CHEERS est proche dans ses caractéristiques de l’ex-FLEURY MICHON IV / FINE MOUCHE sans le carrossage des amas et avec une cabine arrière. Après avoir sillonné la Méditerranée en croisière et régaté aux mains de son propriétaire italien, il a fait le bonheur de centaines d’amateurs de sorties à la journée en baie des flamands (Martinique) sous le nom de TYRUS CAMPELI (vous appréciez l’anagramme !). Thierry Normand, son (3ème) propriétaire actuel l’a ramené des Antilles au printemps 2009 et vient de lui offrir révision structurelle et peinture. Le voici lors de trois étapes importantes de cette première vie ! 

- La traversée du REBEL devenu CES ÎLES
 

Chacun connaît la fabuleuse histoire de l’ex-UMUPRO JARDIN, la suite de ses aventures alimente notre chronique depuis plusieurs années. Reconstruit par Jo Salvetat et Denis Kergomard au chantier de la Méridienne, REBEL a tissé des liens avec les nombreux amoureux (et amoureuses !) de ce couple bateau / skipper presque mythique dans le bassin Ouest depuis plus de 15 ans. Vendu à Charles et Caroline Michel en 2008, C’est aujourd’hui Cécile et Michel Lozier qui mènent la barque ! Parti, fin mai, de Sète l’équipage de choc constitué de Jo Salvetat, Pascale, Cécile et Michel ont effectué une sortie de Méditerranée tambour battant (quelques surfs à plus de 25 noeuds), un pit stop bastaques aux Baléares et la route des Canaries était ouverte. Ce fut ensuite la transat, Ste Lucie et une dernière escale à Aruba avant de rejoindre Puerto Lindo (Panama), but final du voyage. Au mouillage, attendait MENISCO ROTTO de Luizo et Nadia qui n’est autre que le FLEURY MICHON VI de Philippe Poupon vainqueur en temps réel de la transat 1980 avant d’être déclassé au profit d’Yvon Fauconnier à bord de ce même UMUPRO JARDIN (bénéficiaire d’une restitution de temps liée au sauvetage de Philippe Jeantot) ! Newport 1984 - Panama 2011, des dizaines de milliers de milles dans les dérives, les retrouvailles après 27 ans ! Si les bateaux pouvaient parler… 

- NAGA : cap à l’Est !
 

Jack Petith et Chrissi Serini mettent le cap sur l’océan Indien et l’Atlantique en vue d’un retour (probable) vers les Antilles et St Croix. L’ex-KRITER X est toujours fringant et le loft voilerie de Chrissi accueillant pour les voiles des bateaux qui ont la chance de déchirer leur garde robe à proximité du trimaran Native (monocoques acceptés). Voici quelques extraits d’une lettre de cet hiver :
"Bonjour chers amis vieux dorés, il est maintenant temps pour NAGA d’ouvrir un une autre page de navigation après toutes ces années. Nous allons accompagner le rallye Malaisien Passage vers l’Est qui nous conduira à Singapour et du côté Est de la péninsule en mer de Chine à travers les archipels voisins jusqu’à Bornéo et peut être sur la cote Est de Thaïlande. Le rallye constitue une bonne opportunité pour retrouver nos amis navigateurs et découvrir ces régions, il fournira aussi probablement du travail à Chrissi ! Récemment, nous avons fait une agréable croisière sur la côte ouest de Thaïlande en direction des Burmese Islands. Phayam est un petit trésor, hors des sentiers battus ; il n’y a pas de voitures, la vie n’est pas chère et les rastas locaux sommeillent paisiblement à l’ombre de leurs cabanes. Nous avons adoré le plan d’eau intérieur accessible par une entrée (délicate !) à Ko Kra Thong ou par le grand port de pêche de Thap Lamu, nous l’avons baptisé l’inland waterway. Hélas, le corail est complètement mort depuis les îles Similan jusqu’aux Andamans à cause du réchauffement climatique. Cet intermède a été salutaire avant de rejoindre l’usine à touristes de Phuket d’où nous appareillerons pour la Malaisie." Cheers, Jack 

Fortunes de mer (suite) 

- ATN aperçu par un cargo !
 

Etienne Giroire nous a transmis une note d’information reçue d’uncommandant de cargo en route pour le Saint Laurent ; celui ci a croisé la route du trimaran au milieu de l’Atlantique pendant le mois de mai.
L’équipage s’est rendu à bord pour porter éventuelle assistance et a pu récupérer le matériel démontable. Le capitaine a proposé à Etienne de le lui renvoyer ! Hélas le bateau n’était pas équipé d’une grue, le message conclut : "votre trimaran est à nouveau seul sur l’océan". Étienne et Mike Birch participeront à la Twostar 2012 en 50’ s’ils parviennent à boucler un budget (sponsors bienvenus, il y a une histoire à écrire !). 

- FORMULE TAG/ENZA une légende sur le toit !
 

Le premier des géants, mené par Mike Birch est devenu encore plus fameux sous le nom d’ENZA (détenteur du record Jules Verne 1994 avec Peter Blake), il a changé 7 fois de nom au cours de son incroyable carrière. Propriété de Tony Bullimore, le bateau immobilisé à Bristol depuis plusieurs années était en bon état. Loué par une équipe qui accomplissait une qualification avant un autre Jules Verne, le bateau s’est retourné dans un grain au mois d’octobre.
Remorqué au port du château à Brest le grand catamaran a été remis à l’endroit avant (semble t’il) d’être abandonné par l’équipage. Ces photos prises par Yves Gladu (le beau frère de Gérard Pesty) témoignent de l’intégrité structurelle du bateau, mais nous sommes très inquiet sur l’avenir du plan Irens !
http://brest.letelegramme.com/local/finistere-nord/brest/ville/brest-l-epave-bien-encombrante-d-uncatamaran-30-04-2011-1286181.php 

Les nouvelles rencontres du Bar de la Marine 

- Des nouvelles de LEJABY RASUREL
Construit en 1982 dans le chantier Starberry par François Forestier et Charlie Capelle (qui revenait de sa période de formation aux USA, notamment chez Walter Greene). Ce 45’ Newick a gagné la course La Rochelle / La Nouvelle Orléans et la Transat en double en classe 4. Vendu à François Launet qui l’exploitait à partir de la Trinité dans le cadre de son YC Médical de France, le bateau a ensuite été loué aux Glénans avant d’être entièrement reconditionné par Ariel Badinot sous la houlette de Charlie. Ariel qui gère un chantier naval à Raïatea convoie le trimaran en 54 jours ; OCTOPUS fera ensuite le bonheur des amateurs et des touristes pendant 7 ans à Moorea et Bora Bora. Parfaitement entretenu par son propriétaire passionné, OCTOPUS coule des jours heureux en Polynésie, participe à des régates (avec succès !) et emmène Ariel en croisière sportive et solitaire dans les îles sous le vent. 

- AQUABLUE : Un Kelsall 39’ de 1972 !
David Bains est dentiste dans les environs de Brighton, cette vocation manuelle le conduit indirectement à la fabrication … d’un trimaran Kelsall de 39’ pendant ses heures de loisirs entre 1972 et 76. David et AQUABLUE participeront à des courses dans les années 80 et réquenteront assidûment les côtes françaises en croisière estivale. L’heure de la retraite ayant sonné, David et Stella ont conduit le bateau en Adriatique et profitent depuis plusieurs années des richesses de la région au départ de la petite marina de Monfalcone (Proche de Trieste) en alternance avec un "never ended" refit comme dit David ! 

- Le VAGABOND mk2 de Chris Shacklett
Chris vit et navigue dans la province de Washington (district de Columbia) depuis toujours. Cet état est le plus peuplé du NW avec 6.500.000 habitants pour une surface égale au tiers de la France ! C’est une contrée encore sauvage entre océan Pacifique et volcans stratosphériques culminants à plus de 4.000 m. Certaines forêts, parmi les plus anciennes du monde y subsistent. La zone de navigation qui s’étend de la mer de Cortés en basse Californie à l’Alaska donne le vertige. Chris est musicien, il a élevé seul son fils et s’occupe actuellement de la ferme paternelle.
 

" J’ai toujours été marin, mais j’ai découvert les multicoques à travers les récits de Rudy Choy et Mike Mac Mullen ; lorsque nous avons recherché un nouveau bateau plus habitable, je me suis intéressé au VAGABOND MK2 de Hedley Nichol. Construit à Sequim dans l’état de Waschington, le trimaran avait un peu couru et surtout été utilisé comme base d’observation des cétacés dans les années 80. Il nous a réellement satisfait, mon fils et moi ; bien habitable, il a été l’instrument idéal de nombreuses aventures dans le NW et le long des cotes Canadiennes. Ces 4 dernières années, nous avons ouvert l’accès de VAGABOND aux étudiants de la Novaschool (école privée pour élèves précoces) dans le cadre de leur initiation aux multicoques. Hedley Nichol fait partie des vrais pionniers des multicoques, mais il est peu connu, pourtant ses dessins sont inspirés (VAGABOND a un lien de parenté avec TRICE de Richard Newick). Contemporain d’Arthur Piver, Hedley a sombré entre l’Australie et la Nouvelle-Zélande en se rendant aux USA pour y faire connaître ses plans. Je suis extrêmement heureux de rejoindre le réseau Golden Oldies comme adhérent et serai pour vous un relais dans notre lointaine contrée si vous le souhaitez."
Chris 

Les Golden Oldies à Glisse en Coeur 2012 (Par Marc Pardailhé-Galabrun) 

Nous connaissons les dates de la prochaine édition de Glisse en Coeur (24/25 mars 2012), ce magnifique rendez-vous de la solidarité, de la fête et du bonheur. En 2011, l'association Golden Oldies Multihulls s'est associée à cette opération pour Mécénat Chirurgie Cardiaque en engageant une équipe lors de cette course en relais de 24 heures (voir les actus précédentes). Grâce à nos efforts (voir la vidéo de Bruno sur le site) Mécénat Chirurgie Cardiaque a pu sauver neuf enfants voués à la mort sans cette opération du coeur ! SOLIDARITE est le maître mot.
En 2012, nous devons être encore plus nombreux pour soutenir cette fois VML (Vaincre les Maladies Lysosomales) en constituant non pas une équipe mais deux ou trois. L'engagement est de 100 € par personne hors hébergement et transport. Tout don est le bienvenu, merci. 

Trente ans de Multiplast : le livre Commentaire Fred Monsonnec 

Nous l’attendions avec impatience, il est enfin disponible ! « REPOUSSER LES LIMITES - Trente ans de composites chez Multiplast » par Daniel Charles.
 

Dominique Dubois, qui a succédé à Gilles Ollier à la tête du chantier Multiplast en 2009, a bien fait de confier à Daniel Charles la réalisation de ce livre qui retrace les 30 premières années de l'histoire de l'entreprise. Qui mieux que Daniel, architecte, journaliste, historien, expert du patrimoine maritime, passionné de l’étude de l’innovation… pouvait à la fois parler de l’histoire des hommes sans qui ce chantier n’existerait pas, de leurs réalisations qui ont marqué l’histoire de la course au large, et de l’évolution des technologies ?
Bien sur le sujet se prêtait à merveille à la réalisation d’un bel ouvrage. Les nombreuses photos (entre autres de notre ami Christian Février), méritent à elles seules le détour. Mais en choisissant comme trame de fond l’histoire des multicoques, Daniel nous offre bien plus qu’un simple recueil sur la vie d’un chantier et de son fondateur. Dans ce livre, vous découvrirez ou redécouvrirez sa patte, son style, sa capacité à placer chaque étape dans son contexte architectural, technologique ou économique.
« REPOUSSER LES LIMITES », c’est la naissance du prao Funambule, la saga Jet Service avec ses très bons moments, mais aussi ses moins bons, les années folles où dans le premier hangar de Nantes se succédaient les bêtes de course : Royale II, Jet II, Charles Heidseick IV, Crédit Agricole, 33 Export… ce sont aussi les échecs, l’époque des vaches maigres, la passionnante recherche de marchés industriels (simulateurs de vol pour hélicoptère, bases de radiotélescopes…), la construction des monocoques Open, des Class America et enfin des multicoques No limit…
S’il fallait encore trouver une raison pour vous ruer sur les 116 pages, format 310 x 310 mm de ce livre, sachez que seuls 1.000 des 2.000 exemplaires imprimés sont mis en vente. Alors dépêchez-vous de lui préparer une place de choix dans votre bibliothèque ! 

Donnez une note :

1 commentaire

27/11/2011 15:41 - Vincent Levy a dit :

et Gerard Lambert ?

Et si quelqu’un à des nouvelles de 'Gerad Lambert', abonné pendant la Route du Rhum 1986. Il avait été renommé 'Laiterie Mont Saint Michel' et était skippé par Olier Moussy, qui l'abandonna après avoir heurter un cargo.
http://vincent-levy.pagesperso-orange.fr/

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter