04/09/2013


Guy Cotten - Nadine Bertholom-Cotten a reçu la Légion d’Honneur des mains de J.-Y. Le Drian, Ministre de la Défense

Sur proposition du cabinet d’Arnaud Montebourg, Nadine Bertholom-Cotten, Présidente du Directoire de la Société Guy Cotten, a reçu les insignes de chevalier de la Légion d’Honneur des mains du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, au siège de l’entreprise à Trégunc samedi 31 août 2013.

Jean-Yves Le Drian s’est déclaré honoré d’être le parrain de la chef d’entreprise : « Aujourd’hui, c’est la Bretagne qui vous rend hommage, tant le beau nom de Guy Cotten fait désormais partie de son identité et de son rayonnement. » 

DR 

« Lorsque votre père s’appelle Guy Cotten, qu’il s’investit toujours à fond dans ce qu’il fait et que l’affaire est familiale, vous vivez l’entreprise » précise Nadine Bertholom-Cotten. C’est ainsi que dès ses 19 ans, elle a décidé son père à l’intégrer dans la société. Elle a travaillé de concert avec lui pendant plus de 30 ans et pris la direction de l’entreprise en 2003. 

Nadine Bertholom-Cotten « considère cette distinction comme un encouragement à continuer l’aventure et à mener cette barque dont le fondateur vient de nous quitter trop tôt ». Elle a tenu à y « associer sa famille et le personnel de l’entreprise en France et à l’étranger pour qui le nom « Guy Cotten » et les valeurs qu’il véhicule sont importants et qui chaque jour travaillent en ce sens. » 

L’entreprise Guy Cotten, qu’elle dirige depuis plus de 10 ans, compte aujourd’hui plus de 300 personnes dans le monde avec des filiales aux USA, en Grande-Bretagne, en Suède, au Maroc, en Espagne, etc... « Cet insigne lance un nouveau challenge, celui de continuer à fabriquer de la qualité, à innover… et à maintenir une grande part de notre production en France, en bref, de progresser sans perdre de vue les valeurs qui nous ont toujours guidés. » 

Donnez une note :

1 commentaire

23/09/2013 09:54 - stephsea a dit :

Chevalier de la mondialisation

Mme Cotten nous dit : 300 personnes dans le monde. Je me demande si il n'y apas erreur là, a moins que Cotten ne soit devenu une machine à faire travailler des sous traitants, comme toutes les boites du textile. Cotten fleuron français, ce qui vaut probablement à notre Ministre du redressement de décorer cette chef d'entreprise "exemplaire". Au fait, combien d'employés en France, combien de production effectivement localisée en France?

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter