13/06/2008


Chantier naval Stagnol - Fyne, un plan Fife de 1889, vient d'être constuit et lancé

Cinq ans après les heures passées en délibération devant les plans de William Fife chez Duncan Walker de « Fairlie Restorations », détenteur des droits sur les oeuvres de Fife, Fyne, le design choisi, a finalement trouvé ...

... son élément à Bénodet le 5 juin dernier. 

Par défaut d´un acheteur préalable, Hubert Stagnol et Roger Pailler, son associé au Chantier Stagnol, ont mené le projet à bout en autofinancement.
 

Ils ont fait avancer la construction de Fyne pendant les rares moments calmes entre les autres constructions sur commande et les multiples restaurations en cours, avec un effort bien concentré cette année car la date magique du 20 juin 2008 approchait à grande allure. 

Le 20 juin 2008 ? Oui, le début de la troisième édition de l´événement qui rend hommage au génie de la dynastie Fife sur son propre territoire à l´embouchure du Clyde en Ecosse, date cible pour les premières virées du Fyne, comme à bord de Seabird, avec tant de bonheur, lors de la dernière « Régate Fife » en 2003. 

Fyne est un cotre aurique de 13 mètres sur le pont, mais 18 mètres hors tout avec l´addition du beaupré et le dépassement de la bôme arrière. Il est très fin avec un maître bau d´à peine plus deux mètres, raison pour laquelle il y a des porte- haubans qui rajoutent une vingtaine de centimètres de chaque coté pour assurer la géométrie donnant la bonne stabilité au mât qui monte à 14 mètres au dessus du pont. Tous les espars sont en spruce bien claire faisant un joli contraste avec le pont, le rouf, la claire-voie et le capot fabriqués avec un teck somptueux au beau veinage. 

Tout l´ensemble est mis en valeur par les pièces d´accastillage moulées en cupro-bronze, haute résistance, provenant de chez Nivet à St Brieuc. La coque de Fyne est « cold moulded », c´est à dire construite avec des lattes de pin d´Oregon couverte de deux diagonales de lamelles d´acajou, sur des membrures en orme américain lamellé, l´ensemble lié avec de la résine époxy. 

Pour l´instant l´intérieur est assez sommaire pour laisser le choix d´aménagement au futur propriétaire. Le bateau est doté d´un moteur diesel Nanni de 38 cv. 

La terminaison du Fyne va permettre à Hubert et son équipe de se concentrer sur leur dernier contrat, la restauration d´une flottille de bateaux identiques en provenance d´Irlande. Il s´agit de six Dublin Bay 24 class, voiliers de course des années trente qui seront épargnés du destin de finir en compote par un syndicat de propriétaires Irlandais. Pour l´instant le chantier a décapé la peinture de ces bateaux pour mieux évaluer les travaux à faire. Bien entendu ces travaux n´avanceront pas avant le séjour en Ecosse, lieu de conception de Fyne. 

contact :
Chantier Naval STAGNOL
Z.A. de Keranguyon
29950 BENODET
FRANCE
Tél. : +33 (0)2 98 57 19 54
Fax : +33 (0)2 98 66 27 73 

Donnez une note :

4 commentaires

18/10/2012 17:35 - TELEMAQUE a dit :

PRIX DE FYNE

EST CE QUE FYNE EST À VENDRE
QUEL SERAIT ALORS SON PRIX PROPOSE?

01/04/2010 08:20 - Capdestroy a dit :

' Il faut sauver le soldat Stagnol '

Difficile de trouver plus beaux 'produits bretons' que ce bateau et ce chantier, pouvant véhiculer une si extraordinaire image de l'alliance réussie du passé et du présent de la Bretagne. Que le Département ou la Région ne puisent ils pas dans les budgets de leurs dépenses somptuaires ou inutiles pour aider cette entreprise dans ce difficile passage ! Messieurs les Politiques et Elus, remuez vous!

21/07/2009 04:29 - pat_duc a dit :

Où est Fyne aujourd'hui ?

D'accord avec 'anonyme admirateur'
Cette réalisation est magnifique. Ce côtre est largement suivi par les journalistes et tous les grands photographes de mer depuis la Fife Regatta de juin 2008 aux Voiles de Saint Tropez à l'automne.
On perd un peu sa trace depuis le début de l'année.
Est-il retourné à Bénodet ? quel est son programme 2009 ?
Je rencontre quelques marins qui l'ont vu naviguer dans 15 jours, sur le Lancel classic à Noirmoutier.

07/07/2009 21:00 - anonyme admirateur a dit :

un an plus tard ....

ns sommes début juillet 2009, et il n'y a AUCUN commentaire pour féliciter Monsieur Stagnol de fabriquer aujourd'hui un si beau navire ! Lecteurs et internautes, vous êtes désespérants de passivité: retournez voir la télé !!
Bravo, mr Stagnol, vous et votre équipe, et merci de nous offrir un aussi superbe spectacle;

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter