04/11/2011


Lagoon - ARC 2011 : un Lagoon 420 se prépare

M. Gluck, propriétaire du Lagoon 420, Zéro Stress, prépare sa 1ère transatlantique et répond à nos questions.

Qu’est ce qui vous a donné envie de participer à l’ARC (Atlantic Rally for Cruisers) ?

L’ARC nous permet de traverser l’Atlantique de manière sécurisée, dans un esprit compétitif et une ambiance conviviale. Ce qui m’a tout de suite séduit, c’est le professionnalisme de l’équipe en charge de l’organisation, qui propose un réel accompagnement avant et pendant la traversée, un encadrement médical et technique qui nous apporte une certaine sécurité ainsi que des animations autour de l’événement. 

De combien de personnes l’équipage se compose t-il ?

Nous partons à 3, entre amis. 

Qu’attendez-vous de cette 1re transatlantique. Pensez vous à une victoire ?

C’est tout d’abord un challenge personnel que nous souhaitons relever : traverser l’Atlantique en autonomie. Mais nous avons également l’esprit de compétition. Nous partons avec l’objectif de très bien nous classer, et pourquoi pas de gagner dans notre catégorie. 

Pourquoi avez-vous choisi le Lagoon 420 ? Qu’appréciez vous le plus sur ce bateau ?

Le Lagoon 420 est très confortable et spacieux. C’est pour moi une résidence secondaire. Ce qui m’a réellement décidé, c’est l’espace qu’il offre pour installer toutes les commodités : lave vaisselle, lave linge et groupe électrogène. Avant de prendre ma décision, j’ai navigué sur ce même Lagoon 420 et j’ai tout de suite été séduit. 

Quelle est la date du départ de l’ARC ? Quelle traversée allez-vous effectuer ?

Le départ sera donné le 20 novembre 2011 de Las Palmas - Gran Canaria, à 13h pour être précis. Nous sommes attendus à Rodney Bay - Sainte-Lucie. 

Quels sont les éléments à préparer impérativement avantle départ ?

Il faut savoir que la préparation représente plus de 50% du temps dédié à la participation à l’ARC. Nous avons choisi d’installer un dessalinisateur. Il faut bien sûr également des voiles, du matériel électronique, un moyen de communication par satellite et tout l’avitaillement. Par sécurité, nous avons fait le choix de rajouter un groupe électrogène afin de disposer d’une énergie suffisante pour le bon fonctionnement du matériel à bord. 

Quels conseils donneriez-vous à de nouveaux participants pour la préparation de l’ARC ?

Tout d’abord il faut bien connaître son bateau, faire toutes les révisions. Là où réside toute la complexité de la préparation d’une course transatlantique, c’est de réussir à équiper son bateau en matériel et en ressources consommables tout en veillant à optimiser son poids pour gagner quelques noeuds. 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter