28/05/2014


Fête du nautisme - Des ambassadeurs de choc pour une Fête populaire

Des personnalités de la course au large, du windsurf et de l’aviron soutiennent l’évènement !

Skipper de course au large, aventurière des océans, médaillés olympiques, ont tous un point commun : celui d’avoir découvert une passion et d’avoir voulu la vivre jusqu’au bout. Pour certains, c’est le hasard qui les a menés vers un sport nautique, pour d’autres, c’était l’accomplissement d’un rêve d’enfant. Mais tous tiennent à le dire : il faut avoir essayé, sauté le pas. C’est justement ce que permet la Fête du Nautisme. Le 6 juillet, partout en France, petits et grands, néophytes ou confirmés, pourront se rendre dans l’un des sites et tester des activités. 

Yvan Zedda - Groupama 

Franck Cammas : « ce sont les aventures de Tabarly qui m’ont décidé »
Vainqueur de la Route du Rhum, de la Volvo Ocean Race, que ce soit en solitaire ou en équipage, Franck Cammas est considéré comme l’un des meilleurs marins au monde, gagnant même le respect des navigateurs anglo-saxons pourtant fort réservés en la matière. Il prépare les prochains Jeux Olympiques de Rio en catamaran de sport. 

Premiers pas : « On habitait Aix en Provence, donc pas vraiment en bord de mer. J’étais tombé sur un bouquin de Tabarly qui m’avait fasciné et quand on descendait sur la côte, j’étais obnubilé par les bateaux qui naviguaient. J’ai finalement réussi à convaincre mes parents qui m’ont inscrit à mon premier stage de voile en Optimist au club de la Pointe Rouge à Marseille. » 

Pourquoi participer à la Fête du Nautisme !
« C’est une bonne initiative. Il faut essayer. C’est l’occasion de découvrir le monde autrement et ses paysages vus de la mer. Pour commencer, il vaut mieux embarquer sur un bateau de voile légère. On arrive rapidement à avoir des sensations intenses ! » 

DR / Aviron France 

4èmes aux JO de Londres en 2012 et Champions d'Europe, Stany Delayre et Jérémie Azou (également vice-champion du Monde en 2013 avec un autre partenaire) sont les porte-drapeaux de l’aviron tricolore. Il ne leur manque plus qu’une médaille olympique que les deux compères espèrent bien décrocher aux Jeux de Rio. 

Jérémie Azou : « c’est l’ambiance qui m’a convaincue » 

Pourquoi l’aviron ? « Je suis venu à l’aviron totalement par hasard. Je faisais beaucoup de natation à l’époque et j’étais gagné par la lassitude. J’avais 13 ans et envie de voir autre chose. Je suis allé au club d’aviron et j’y ai retrouvé des copains d’enfance. Mais surtout, j’y ai trouvé une ambiance exceptionnelle, une véritable amitié entre les rameurs. Rapidement, j’ai aussi découvert que l’aviron est un vrai sport de glisse. Il ne suffit pas de tirer fort sur les avirons, il faut être dans le bon rythme si on veut que le bateau glisse parfaitement. C’est un sport très intuitif au-delà de demander un véritable effort physique. » 

Pourquoi participer à la Fête du Nautisme !
Stany Delayre : « Je dois dire que je trouve le principe de la Fête du Nautisme excellent, surtout pour des sports comme le nôtre qui ont peut-être moins de visibilité médiatique que d’autres. C’est un bon moyen de nous faire connaître et de créer de nouveaux adeptes. Alors il faut essayer ! Je dirais surtout que c’est un sport très convivial. Bien sûr, il faut aimer l’effort physique, mais il existe dans l’aviron un véritable esprit de famille. En quelque sorte, on est des compagnons de galère… ça soude les liens entre nous." 

Tom Thouw 

Antoine Albeau : « mon père était un des pionniers du windsurf »
On ne compte plus les titres de Champion du Monde de Windsurf d’Antoine Albeau. Depuis près de 20 ans, le Rétais écrase sa discipline. Il est aussi capitaine de l’Equipe de France de Funboard au sein de laquelle, il n’hésite pas à distiller de précieux conseils à la jeune garde montante. 

Premiers pas : « Mon père a été l’un des premiers à faire du windsurf, dans les années 70. Il m’a transmis le virus très tôt, j’avais cinq ans à peine. En fait, on était toute une petite bande à naviguer ensemble : à force, ça crée pas mal de bons souvenirs." 

Pourquoi participer à la Fête du Nautisme !
« C’est une très bonne idée pour découvrir. Ensuite, pour quelqu’un qui n’a jamais pratiqué de sport nautique, je conseille vivement d’aller faire un stage en école de voile. Le matériel est de bonne qualité, l’ambiance excellente et cela permet de progresser en toute sécurité. » 

Ronan Quéméré 

Anne Quéméré : « c’est en mer que je me retrouve vraiment »
Navigatrice éclectique, Anne Quéméré détient toujours le record féminin de la traversée de l’Atlantique à la rame. Elle a aussi traversé le Pacifique Nord sur un canot équipé d’une aile de kite et s’apprête à tenter le passage du nord-ouest entre Canada et banquise arctique, en kayak de mer durant l’été prochain. 

Pourquoi participer à la Fête du Nautisme !
"Parce que pratiquer un sport nautique, ce n’est pas qu’une question de technique. C’est aussi l’occasion de découvrir une autre manière de voir le monde, de comprendre la nature. Il faut juste se lancer, l’apprentissage de la technique se fera après dès lors qu’on en a envie. Pour ma part, je crois que j’ai essayé à peu près tout ce qui se passe sur l’eau. En revanche, je ne sais pas trop ce qui se passe en dessous : alors oui, un baptême de plongée le 6 juillet, pourquoi pas ? Si j’arrive à vaincre mes appréhensions…" 

DR / FIN 

Sarah Hébert : « avec du cœur tout est possible »
"Après avoir vécu son enfance à bourlinguer en voilier autour du monde avec ses parents, Sarah s’est ensuite tournée vers la planche à voile. Championne accomplie, elle découvre à 22 ans, une malformation cardiaque qui l’oblige à se faire implanter un défibrillateur. Depuis, elle s’est lancée de nouveaux défis comme participer aux JO pour l’Arménie ou tenter la traversée de l’Atlantique en planche à voile." 

Que dirais-tu à quelqu’un qui n’a jamais fait de sport nautique ?
« Je dirais que c’est avant tout une autre façon de regarder la nature. Les sports nautiques et spécialement les sports de glisse, ce sont des activités qui éveillent tous nos sens, qui nous rendent vivants. » 

Pourquoi participer à la Fête du Nautisme !
« Parce que ce serait vraiment dommage de passer à côté d’une telle opportunité ! A cette occasion, c'est vraiment simple d'embarquer pour une activité... Autant en profiter ! » 

Le nautisme en France en quelques chiffres* :
Leader mondial de la voile, du pneumatique, de la glisse et 4e producteur du bateau à moteur
L’ECONOMIE DU NAUTISME… c’est + de 5.000 entreprises, 40.326 salariés et 4,42 milliards d'euros de chiffre d’affaires
LA PRATIQUE NAUTIQUE… c’est 9 millions de pratiquants occasionnels dont 4 millions de plaisanciers réguliers et + de 1.000 écoles de voile
LES AMENAGEMENTS… c’est + de 370 ports de plaisance pour 250.000 places de ports et + de 38 ports à sec pour 11.248 places
(*source Fédérations des Industries Nautiques – chiffres clés) 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter