08/06/2011


LPO - Sauvons les oiseaux de nos océans !

La LPO est engagée, jusqu’en 2012, avec 6 partenaires européens, dans un programme d’études des oiseaux marins baptisé Future of the Atlantic Marine Environment (FAME).

Ce projet, porté à une échelle sans précédent, vise à mieux connaître les oiseaux de la zone atlantique pour mieux gérer l’espace maritime et protéger la biodiversité. Alors que l’Europe célèbre cette semaine la pêche et que la Journée mondiale des océans approche, le programme FAME prend son envol ! 

Cet ambitieux programme de coopération transrégionale, porté à une échelle sans précédent (du Nord de l’Ecosse aux Baléares), par 7 partenaires de 5 pays (France, Royaume-Uni, Irlande, Espagne, Portugal) vise à mieux connaître les oiseaux de la zone atlantique (fou de Bassan, puffin des Baléares, mouette tridactyle, cormoran huppé, puffin cendré, pingouin torda, océanite tempête), leur distribution en mer, leurs zones de repos et leurs interactions avec les activités humaines (pêcheries, éolien…) et à comprendre les raisons de leur déclin, pour mieux gérer l’espace maritime et protéger la biodiversité à long terme. 

La LPO est chargée de la coordination du programme au niveau français : récolte, analyse et valorisation des données issues des comptages humains et des relevés effectués par des engins télémétriques ; recommandations et préconisations pour la désignation d’aires marines protégées ; sensibilisation des acteurs de la mer (réunions d’information, rencontres dans les ports…) et du grand public (rencontres et documents d’information). 

Des avancées technologiques au service de la biodiversité 

- Des suivis côtiers sont effectués par les associations partenaires du programme, et notamment les salariés et bénévoles de la LPO France et de son réseau d’associations locales, depuis la Haute-Normandie jusqu’à l’Aquitaine, pour la seconde année consécutive. Un comptage simultané européen a également lieu le premier samedi de chaque mois depuis le 4 juin.
- Des prospections seront réalisées à l’aide d’un radar ornithologique mobile, appartenant à la LPO et placé sur un véhicule, en Charente-Maritime (Août 2011) et en Bretagne (septembre 2011), pour mieux connaître l’activité nocturne des oiseaux marins.
- Des géolocateurs, des GPS et des balises Argos, posés avec le concours des équipes spécialisées du CNRS de Chizé et de Montpellier, permettent d’étudier les oiseaux. Ces engins télémétriques miniatures sont ainsi placés sur des puffins des Baléares (espèce en danger critique d’extinction). Des fous de Bassan en sont également équipés par les salariés LPO de la Réserve naturelle des Sept-Iles, réserve qui abrite l’unique colonie française de cette espèce. 

L’implication des acteurs de la mer 

La LPO se mobilise pour améliorer nos connaissances sur les oiseaux marins. Elle sera présente le 8 juin à La Rochelle, dans le cadre d’une manifestation organisée pour la Journée mondiale des océans. Elle travaille en concertation avec les scientifiques et les associations locales, et sollicite également les acteurs de la mer, premiers observateurs de sa biodiversité. Pêcheurs et plaisanciers sont ainsi invités à participer à l’amélioration des connaissances et sont sensibilisés aux dangers qui guettent les oiseaux marins. Une enquête sera notamment menée durant l’été dans les ports de la Charente-Maritime. Elle pourrait ensuite être étendue en 2012. 

Vers un réseau d’aires marines protégées efficaces 

Les données récoltées seront, tout d’abord, analysées pour déterminer les zones importantes pour les oiseaux marins. Au niveau européen, des recommandations de gestion et des propositions de désignation d’aires marines protégées seront ensuite faites par les partenaires du projet. Enfin, des guides de bonnes pratiques seront élaborés à l’attention des usagers de la mer. 

Objectif : permettre aux oiseaux marins de trouver sur nos côtes les zones d’alimentation, de repos et de reproduction indispensables à leur survie. 

Comme les oiseaux marins ne connaissent pas de frontière et qu’ils dépendent des ressources halieutiques, ils sont de précieux indicateurs de la biodiversité marine. De leur survie dépend celle de nos océans. Sauvons-les ! 

Allain Bougrain Dubourg
Président de la LPO 

Deux oiseaux emblématiques du programme 

• Puffin des Baléares (Balearic Shearwater)
Classé « en danger critique d’extinction » par l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), cette espèce est suivie pendant sa migration le long de la façade atlantique jusqu’en Manche et en mer d’Irlande (suivi télémétrique, observation depuis la côte). La population nicheuse mondiale de cette espèce est estimée à environ 3.000 couples, qui se reproduisent exclusivement sur l’archipel des Baléares. 

• Fou de Bassan (Northern Gannet)
Sur la réserve naturelle nationale des Sept-Iles, 22 000 couples de fou de Bassan se reproduisent. Leurs déplacements sont suivis afin de déterminer leurs zones d’alimentation et d’hivernage. 

Les aires marines protégées 

Une liste ouverte des différentes catégories d’aires marines protégées est définie par la loi du 14 avril 2006 : réserves naturelles nationales et de Corse, parcs nationaux, domaine public maritime affecté au Conservatoire du littoral, sites Natura 2000, arrêtés préfectoraux de protection de biotope et parcs naturels marins. En 2010, près de 2 % des eaux sous juridiction française étaient désignées en aires marines protégées. La France s'est engagée à ce que 10 % le soient d'ici 2012 et 20 % d'ici 2020. 

Les partenaires de FAME
LPO (France)
Agences des aires marines protégées (France)
RSPB : Royal Society for the Protection of Birds (Royaume-Uni)
Birdwatch Ireland (Irlande)
SEO : Sociedade Portuguesa para o Estudo des Aves (Portugal)
BirdLife International : RSPB, BI, LPO, SPEA, SEO représentants nationaux de BirdLife International
Universidade do Minho (Portugal)
WaveEnergy Centre (Portugal) 

Le projet FAME s’inscrit dans le programme de coopération transnationale INTERREG « Espace atlantique » (Irlande, Royaume-Uni, France, Espagne et Portugal) financé par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) et l’Agence des aires marines protégées. 

Plus d’infos : http://www.fameproject.eu 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter