04/11/2013


Bloom - L'avenir des océans profonds sera décidé en plénière par le Parlement européen

Après des mois de sombres tactiques politiques pour tenter de saborder le règlement encadrant la pêche en eaux profondes en Europe et dans l’Atlantique Nord-Est, les membres de la Commission de la pêche du Parlement européen viennent enfin de voter le ...

... texte et d’assurer, à la majorité, que celui-ci soit voté en session plénière par les 766 députés de l’Union européenne. Le vote en plénière devrait avoir lieu la semaine du 9 décembre 2013. 

Le résultat du vote est sans surprise étant donné que les lobbies de la pêche industrielle avaient obtenu le soutien d’une majorité de députés (13 sur 25). Il en résulte un texte qui ne répond pas de façon adéquate aux menaces posées par les navires industriels aux écosystèmes marins des grandes profondeurs, particulièrement vulnérables aux impacts des activités de pêche. L’interdiction du chalutage profond a été dépecée en échange de mesures de protection des écosystèmes marins vulnérables qui sont en accord avec les résolutions onusiennes adoptées par l’Assemblée Générale des Nations Unies, que l’Europe avait appuyées. 

« C’est très décevant de voir que les députés de la Commission de la pêche ont raté l’occasion d’interdire le chalutage profond en Europe alors que cette méthode de pêche ne profite à personne et qu’elle nous coûte cher, en subventions et en destruction de la biodiversité marine » s’exprimait Claire Nouvian, fondatrice de l’association BLOOM qui suivait le vote au Parlement européen aujourd’hui. « En revanche, quel soulagement de voir que les députés ont voté à l’unanimité d’envoyer ce règlement pour un vote en plénière. La responsabilité incombe désormais aux 766 Parlementaires européens de fixer une feuille de route ambitieuse pour la protection des océans profonds. Le Parlement a fait un sans faute en votant la fin de la surexploitation des poissons en Europe et la fin de la découpe des ailerons de requins à bord des navires. Il ne leur reste plus qu’à voter l’élimination des méthodes de pêche profondes les plus destructrices pour entrer dans l’histoire. » 

Les députés qui ont pris ce matin le Thalys pour venir jusqu’à Bruxelles ont découvert les bâches géantes que BLOOM a installées à la Gare du Nord qui les invitait à dire « NON » aux méthodes de pêche destructrices. Le Parlement dispose d’un mois pour montrer que l’Europe sait prendre son avenir en mains et défendre le bien commun contre les intérêts sectoriels. 

BLOOM fera une analyse précise du vote d’ici peu. 

Site :  www.bloomassociation.org 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter