13/02/2014


HYDROcontest - Succès annoncé pour le premier concours étudiant éco-responsable lancé par la société suisse Hydros

« Transporter plus, plus vite, en consommant moins », la devise d’Hydros pour son concours étudiant est claire. L’HYDROcontest a déjà séduit 12 écoles autour du monde, tant pour le challenge technologique qu’il propose que pour les valeurs qu’il véhicule.

Partant du constat que 90% des échanges commerciaux se font par bateau, Hydros lance l’HYDROcontest, en lien avec l’EPFL. L’objectif : proposer aux étudiants ingénieurs et architectes de se pencher sur la conception et la construction de bateaux plus économes en énergie. Aujourd’hui Hydros a atteint son objectif de 12 écoles et clos les inscriptions 2014 alors que d’autres équipes s’inscrivent déjà pour l’édition 2015. 

La firme Suisse Hydros s’est fixée une mission très claire : sensibiliser les ingénieurs et architectes de demain à la problématique de l’efficience énergétique et mettre en commun les idées pour faire évoluer le transport maritime et le yachting vers une flotte moins polluante, tant en terme de consommation que d’émission de GES ou d’effets négatifs sur l’environnement. Grâce au concours HYDROcontest, cette mission devient une réalité tangible qui a déjà séduit aujourd’hui 12 écoles à travers la planète, officiellement inscrites au concours. Un succès très encourageant pour cette première édition. 

Suisse, France, Brésil, Colombie et Pays-Bas en 2014, sont les premiers pays dont les écoles d’ingénieurs prépareront ce concours avant que tout se joue en conditions réelles sur le Lac Léman, du 23 au 27 juillet cette année. 

Depuis plusieurs mois, les étudiants planchent sur des bateaux équipés d’un moteur électrique, condition imposée par le règlement. Deux embarcations seront à aligner sur la ligne de départ : un bateau léger, ressemblant à un bateau à moteur privé et un bateau lourd, simulant un bâtiment de transport. Le règlement, mis en ligne officiellement cette semaine, détermine les contraintes du concours, telles que les dimensions des embarcations ou les matériaux autorisés, ainsi que les parcours et le programme de course. Nombre de ces écoles travaillent déjà sur des bateaux volants, incarnant le futur de la navigation. 

Depuis la semaine dernière, chaque équipe a reçu une caméra des mains de l’organisateur Hydros, et doit s’engager à envoyer tous les mois une vidéo de 5 minutes. L’objectif étant de faire partager au public l’évolution de la conception et de la construction des prototypes. 

L’impact médiatique de chaque équipe sera d’ailleurs récompensé par un jury qui élira le meilleur travail effectué dans ce domaine. 

Au-delà de ce concours, il y a aussi pour Hydros la volonté concrète de créer une passerelle entre les étudiants et les professionnels, afin d’échanger sur le monde de l’entreprise, les grands challenges environnementaux et sociétaux de demain tout en proposant une plateforme de recrutement. 

Au total, 7 trophées seront décernés, récompensant autant la vitesse pure et l’efficience, que la technologie la plus innovante ou encore le design et le plus grand respect des valeurs du concours. A raison de 6 étudiants par équipe en moyenne, ce sont donc plus de 80 futurs ingénieurs et architectes qui débarqueront fin juillet sur les rives du Léman pour évaluer leur projet, confronter leurs solutions et échanger avec les experts présents afin de défendre les valeurs prônées par Hydros. 

Clôture des inscriptions : 28 février
Pratique : 22 au 27 juillet 2014, à Dorigny, commune de St-Sulpice (Lausanne) 

Plus d’infos : www.hydrocontest.org
Ecoles inscrites officiellement à ce jour :
France ENSTA ParisTech
France ENSM Marseille
France ENSM Havre
France ENSAPLV Paris la Villette
Suisse Haute école ARC ingénierie, St Imier
Suisse Ecole d’ingénieurs et d’architectes de Fribourg
Suisse Swiss Federal Institute of Technology in Lausanne (EPFL)
Brésil URFJ, Rio de Janeiro
Pays-Bas HAN University van Arnhem en Nijmegen
Colombie National University of Colombia (Medellin)
Brésil Universidade Federal de Pernambuco 

A propos d’Hydros 

En tant que pôle de recherche suisse et incubateur de projets, Hydros apporte des solutions à la transition énergétique dans les secteurs du nautisme, du yachting et du transport maritime. 

« Nous imaginons les bateaux de demain et les solutions qui permettent de réduire l’impact environnemental du nautisme, du yachting et du transport maritime. » 

Après avoir conçu le bateau à foils l'Hydroptère.ch, détenteur du record de l'heure et du kilomètre sur le Léman, Hydros s'engage dans le championnat du monde des Class C en concevant deux voiliers destinés à défendre les couleurs de la Suisse et de son savoir-faire. En parallèle, la firme suisse lance l'Hydro Contest, un défi proposé aux Grandes Ecoles, qui devront optimiser le rendement de bateaux à foils. 

Hydros a la volonté de participer à des actions qui contribuent au développement durable. Les conclusions scientifiques obtenues lors de la recherche de performances sportives ont vocation à être transmises à des projets industriels tournés vers les énergies renouvelables. Hydros travaille en partenariat avec le Chantier Décision SA, qui réalise notamment ses structures composites. 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter