11/03/2004


Le kitesurf se normalise

Suite à de graves accidents en 2003, la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) a saisi le ministère des Sports sur la sécurité du matériel utilisé pour la pratique du kitesurf.

Aucune réglementation en vigueur française ou européenne n´existant sur le sujet, l´élaboration d´une norme a donc été la piste d´action retenue. 

AFNOR (Association Française de Normalisation) a constitué en juillet 2003, une commission de normalisation, dont la présidence est assurée par le Directeur Technique National (DTN) de la Fédération Française de Vol Libre et qui regroupe des représentants de la DGCCRF, du ministère des Sports, de la Fédération française de vol libre, de la Fédération des industries nautiques, de la Fédération Française de Parachutisme, de l´École nationale de ski et d´alpinisme et des fabricants de matériels et d´accessoires de sécurité. 

Cette commission travaille à la rédaction d´un référentiel normatif sur les exigences de sécurité et les méthodes d´essai de la pratique du kite en général. Le domaine d´application du futur référentiel concerne donc toutes les formes de glisses aérotractées (kitesurf, snowkite, nage tractée, kiteskate, etc). 

Ainsi, en partant du constat que la sécurité du pratiquant passe par une gestion de la puissance de l´ensemble aéro-tracteur, la réflexion du travail de normalisation s´est articulée autour des trois étapes suivantes : 

- annulation instantanée en cas d´urgence de la traction de l´aile au point d´accrochage principal, tout en gardant un lien avec celle-ci afin d´éviter, en la perdant, de créer un risque potentiel aux tiers ;
- maîtrise de l´aile qui est reliée au pratiquant par l´intermédiaire d´un lien de sécurité (leash) ;
- possibilité en dernier lieu de pouvoir se désolidariser de son aile si la sécurité du pratiquant est en péril. 

Les exigences de sécurité contenues dans la norme se rapportent à la simplicité d´utilisation, la force à déployer pour la mise en oeuvre du système, la vitesse de déclenchement, la résistance des matériaux, la sûreté du système,... 

Les méthodes d´essai à mettre en place (appareillage, conditions...) et les exigences minimales afférentes à ces trois notions doivent être définies et des essais in situ devraient pouvoir être réalisés début 2004 à l´initiative de la FFVL. 

La norme devrait être publiée fin 2004 ou début 2005. 

Source : AFNOR 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter