10/04/2004


Rencontre avec Tuva Jansen et Julien Sudrat aux Sables

La Norvégienne Tuva Jansen, du Team Takoon, dont le ride ne cesse de progresser depuis ses débuts en 2001 et le Français Julien Sudrat répondent à quelques questions aux Sables d´Olonne où se déroule une étape de la coupe du monde de Kitesurf.

KPWT : que penses-tu du spot des Sables d´Olonne ? Et de la ville en elle-même ?
Tuva Jansen : c´est quelque chose de nouveau pour moi, et si l´on a la chance d´avoir de bonnes conditions comme mardi, avec du gros vent et de belles vagues, ce spot est vraiment sympa ! Cette petite ville est accueillante, et la plage offre un bon accès au public, le vent à parfois du mal à rentrer, mais quand il rentre c´est vraiment bien. 

KPWT : tu as commencé le kite en compétition il y a 2 ans, finissant 5eme sur le KPWT. Mardi dernier, tu as remporté la finale contre la Vice Championne du Monde : Fabienne D´Ortoli. T´attendais-tu à cette victoire ? Qu´est ce qui a fait la différence selon toi ?
Tuva Jansen : je suis très heureuse de ce résultat. En fait, j´étais confiante car les conditions de la finale, de belles vagues et un vent à 16 noeuds, m´étaient très favorables. Je préfère kiter du gros, j´ai un style attaquant et agressif, c´est ce qui me correspond le mieux. La différence vient peut-être de là, et aussi de la difficulté due aux vagues. 

KPWT : ta jeune carrière démarre fort, quels sont tes objectifs pour 2004 ?
Tuva Jansen : faire plus de compétitions, et surtout des compétitions spécialisées : waves, sliders, kickers. Je choisirai avant tout les meilleurs spots ! 

KPWT : C´est quoi qui a fait la différence aujourd´hui entre Félix et toi ?
Julien Sudrat : Je crois que Félix (Pivec) est bon mais pas compétiteur dans l´âme et j´ai fait quelques sauts qui ont été meilleurs et le choix de vagues aussi. 

KPWT : Cette compétition marque ton retour sur le tour, quel est ton objectif ?
Julien Sudrat : cette année, c´est de faire l `ensemble des épreuves de vagues du KPWT et quelques unes de Freestyle pour montrer que je suis encore capable de « rooster » certains. Ce que j´aime dans les vagues c´est le contact que l´on a avec l´océan et cela nous rapproche du surf. 

Info Richard Nordlinger / KPWT 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter