16/06/2014


Acri-In - Un prototype de mouillage inédit en France et respectueux de l'environnement : Waterlily

La société Acri-In, basée à Sophia-Antipolis, a réalisé un prototype de mouillage inédit en France et très respectueux de l’environnement, baptisé « Waterlily ».

Ce drôle de nénuphar a été installé à Grimaud, dans le Var. La plateforme est donc prête pour accueillir le voilier SFS VOR70 avec à son bord Lionel Péan, parrain du projet, qui court actuellement la Giraglia Rolex Cup. 

Expérimentation et innovation 

DR 

Depuis les lois de protection sur la nature de 1976 et la loi « littoral » de 1986, le rivage et les fonds marins sont devenus un enjeu de protection pour les espèces protégées, d’autant plus que les anneaux ne sont plus assez nombreux pour accueillir tous les bateaux dans les ports méditerranéens, en particulier dans le Golfe de Saint-Tropez. Pour y remédier, l’État propose aux communes littorales l’installation de zones de mouillages fixes. ACRI-IN apporte une réponse innovante à ces problématiques et va expérimenter, jusqu’en septembre, un prototype ingénieux de mouillage forain temporaire, au large de la commune de Grimaud. 

Une première en France 

Baptisé « Waterlily », ce prototype en forme de nénuphar a été installé à environ 400 mètres au large des Campings de la Mer à Grimaud. Il s’agit à ce stade de la dernière phase d’expérimentation afin de prendre en compte toutes les conditions de houle et de vent. Seize bateaux, de 6 à 12 mètres, peuvent être amarrés simultanément à cette plateforme, occupant ainsi un espace réduit de 40 % par rapport à une zone de mouillage fixe. Un seul dispositif d’ancrage est nécessaire au lieu de seize habituellement. 

Très respectueux de l’environnement, le projet Waterlily, breveté, a été labellisé par le Pôle de Compétitivité Mer PACA. Afin de pouvoir mener tous les tests sur le prototype, ACRI-IN a passé une convention de partenariat avec la commune de Grimaud pour une veille météorologique et une surveillance maritime et terrestre. Un suivi écologique de la zone sera réalisé par l'Observatoire Marin de la Communauté de Communes du Golfe de Saint-Tropez. Une instrumentation a également été installée par ACRI-IN au cœur de la plateforme afin de collecter des données sur la houle et le comportement de la structure. La vitesse et la direction du vent seront enregistrées à la capitainerie du Port Grimaud. 

La structure sera démontée en septembre prochain. Les informations recueillies pendant la saison estivale feront l’objet d’un rapport à destination des services de l’État. Le prototype pourra alors passer en phase d’industrialisation et répondre ainsi au problème des mouillages sauvages, un véritable fléau pour les espèces sous-marines protégées ! En effet, les plaisanciers jettent l’ancre au large des ports et des rivages et leurs mouillages peuvent provoquer des dégâts considérables sur les fonds marins : l’ancre et la chaîne labourent le fond et détruisent la faune et la flore. 

Lionel Péan, parrain de Waterlily 

Aux alentours de 10 heures samedi 14 juin, le SFS VOR70 devrait s’amarrer à Waterlily, avec à son bord le parrain du projet, Lionel Péan, une sorte de baptême : « J’ai voulu apporter mon soutien à cette belle initiative, d’une part parce que ce procédé permettra de préserver les fonds marins qui sont raclés en permanence par des mouillages « sauvages » et d’autre part, parce que je pense que c’est une structure qui a un grand potentiel de développement » explique le skippeur. 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter