03/09/2015


Port de Bayonne - Arrivée retardée de la drague mixte HONDARRA

Le chantier naval de Murueta vient d’informer la Chambre de Commerce et d’industrie Bayonne Pays Basque et le Conseil régional d’Aquitaine qu’un contretemps administratif lié au pavillon espagnol retarde l’arrivée de la drague HONDARRA. Dès que ce contretemps sera levé, et la marée favorable, la date et l’heure d’arrivée vous seront communiqués.

La Chambre de Commerce et d’Industrie Bayonne Pays Basque, concessionnaire du port de Bayonne, et le Conseil régional Aquitaine ont le plaisir d’annoncer l’arrivée de la drague mixte HONDARRA (sable en basque). 

Le navire accostera quai Edmond Foy sous pavillon espagnol, et restera propriété de son constructeur, le chantier naval de MURUETA, jusqu’à sa réception définitive par la CCI après essais et obtention des autorisations administratives. 

Cette phase d’essais et de validations nécessaires à la délivrance des certificats de navigation durera une dizaine de jours. La drague HONDARRA passera ensuite sous pavillon français et pourra être mise en service par la CCI. 

Elle permettra d’assurer le maintien des profondeurs du port de Bayonne (embouchure et souille des quais) tout au long de l’année, contre 2 campagnes annuelles réalisées jusqu’à présent. Ce nouvel équipement contribuera donc à renforcer la compétitivité du port et offrira un meilleur service à ses clients en améliorant les capacités d’accueil des navires sur toutes les zones portuaires. Cela participera à la reprise de l’activité du port de Bayonne dont l’impact économique est de 530 millions d’euros sur l’Aquitaine et qui est à l’origine de 3.500 emplois. 

L’objectif de la drague HONDARRA est également de participer au confortement des plages d’Anglet en procédant au clapage du sable dragué à l’embouchure lors des travaux d’entretien. Elle contribuera ainsi à la préservation de l’environnement du port de Bayonne. Cette prestation s’inscrit dans le cadre d’une convention signée avec la Ville d’Anglet et l’Agglomération Côte basque Adour en vue de lutter contre l’érosion naturelle. 

L’investissement de la CCI Bayonne Pays Basque représente un montant de 14 millions d’euros. Cette acquisition est cofinancée par la CCI pour un montant de 11,5 millions d’euros et par l’Union Européenne, à hauteur de 2,5 millions d’euros, soit 17,91 % du coût total grâce à la mobilisation du Fonds Européen de Développement Régional alloué à l’Aquitaine. 

La nouvelle organisation des opérations de dragage et de remorquage au port de Bayonne a pris effet le 1er septembre. 14 marins ont été recrutés par la CCI pour l’entretien, la maintenance et l’exploitation du remorqueur portuaire BALEA et de la drague mixte HONDARRA. Afin de mettre en place cette organisation, Thomas de RECY a été engagé par la CCI comme Capitaine d’Armement, en remplacement de Didier MUNDUTEGUY, en charge du suivi des dragages et du remorquage, partant à la retraite en fin d’année. Thomas de RECY est titulaire du brevet de Capitaine 15 000 UMS, il possède 25 ans d’expérience dans le maritime et a été le premier capitaine du remorqueur BALEA à Bayonne pendant 8 ans. 

Le baptême de la drague mixte HONDARRA sera organisé dans les prochaines semaines. 

Financement : 

Union Européenne, FEDER : 2.500.000 €, 17,91 %
CCI Bayonne Pays Basque : 11.460.000 €, 82,09 %
Montant total de l’investissement : 13.960.000 €, 100 % 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter