02/11/2009


Pôle course au large de Lorient : création d´un centre d´affaires HQE dédié au nautisme

Jouxtant le pôle course au large de Lorient et la Cité de la Voile Eric Tabarly, les 9.000 m² du Celtic Submarine vont accueillir de nouvelles entreprises de la filière nautique.

Au coeur de la « Sailing Valley », la filière nautique de Cap l´Orient agglomération prend de plus en plus d´ampleur. Après avoir accueilli cet été le départ de la Solitaire du Figaro, puis celui du voilier océanographique Tara, l´ancienne base de sous-marins est aujourd´hui reconvertie en pôle de développement du nautisme de dimension européenne.  

La Cité de la Voile Eric Tabarly et la base d´entraînement d´une cinquantaine de teams tels que Groupama, Banque Populaire, Foncia, Generali, Paprec-Virbac,..., attirent de plus en plus d´entreprises spécialisées. Pour les accueillir, le village d´entreprises le Nautique de Keroman a été aménagé par Cap l´Orient agglomération, propriétaire du terrain, à deux pas des pontons. Commercialisé à près de 70 %, il accueille déjà des entreprises et la construction du centre d´affaires Celtic Submarine dédié au nautisme vient d´être lancée : 9.000 m² de bâtiments HQE, 10 millions d´investissement, il devrait abriter une trentaine d´entreprises courant 2010. 

Traditionnellement, la filière navale / nautisme-plaisance est un des éléments forts du développement économique local de Cap l´Orient agglomération. L´implantation sur l´ancienne base de sous-marins (BSM) de grandes sociétés à la pointe de l´innovation dans ce domaine comme Navimo, Catlantech (catamarans), Lorima (mâts en carbone), Marsaudon composites (fabrication de moules) et plus récemment Arcoa (yachts), CDK Keroman Technologies (bateaux de course) ou Alliaura, a confirmé cette tendance. Ces sociétés s´appuient sur une tradition de construction navale qui représente encore aujourd´hui 4.000 emplois. 

Depuis 2001, ce sont plus de 24 entreprises liées au nautisme et représentant plus de 200 emplois directs qui se sont installées sur l´agglomération de Lorient. Une croissance qui profite aussi aux PME nautiques lorientaises qui se sont développées (Armor Nautic, NKE, JPK, Comptoir de la mer, sans compter Cornouaille Nautique, le plus gros distributeur Bénéteau en France). 

Le Nautique de Keroman, village d´entreprises du nautisme 

Parallèlement, le Nautique de Keroman, récent village d´entreprises, dont Cap l´Orient agglomération est propriétaire du foncier, est en cours de commercialisation à deux pas de la Cité de la Voile Eric Tabarly et du Pôle course au large. Commercialisé à près de 70 %, il permet aux entreprises du nautisme de s´étendre sur 72.000 m² dont 43.000 m² constructibles. Sa vocation est d´accueillir des activités en lien direct avec la mer, la construction navale, l´artisanat et les services liés au nautisme, mais aussi des commerces, des restaurants,... 

Quelques entreprises y sont déjà installées : Bretagne Nautisme (concessionnaire de bateaux à moteur et de semi-rigides), la Fiduciaire d´Armor, Océan Développement de Steve Ravussin et Franck David, Broadcast Service Média (vidéo), Alphena Yachts (constructeur de Bateau), All Fun (glisse) ainsi que Jérémie Beyou ayant créé des bâtiments pour abriter la logistique de son team, tandis que ceux du team Paprec-Virbac de Jean Pierre Dick sont en cours. 

80 % des surfaces du nouveau centre d´affaires sont commercialisées 

Au coeur de ce village d´entreprise, le projet du centre d´affaires Celtic Submarine dont la première pierre vient d´être posée, représente une impulsion supplémentaire en faveur du développement du nautisme sur l´agglomération. Ayant nécessité 10 millions d´euros d´investissement, il a été initié par plusieurs investisseurs et chefs d´entreprise lorientais dont Laurent Moisson, dirigeant d´An Orient Sail (AOS), société spécialisée dans la logistique des bateaux de course. 

Rassemblant leurs énergies, ils ont imaginé un véritable centre d´affaires spécialisé dans le nautisme constitué de bureaux, showrooms, commerces, un restaurant avec terrasses, mais aussi d´une salle pouvant accueillir 200 à 300 personnes et donnant sur une large terrasse de 250 m². Outre la dimension économe en énergie du bâtiment, un large patio dessert les bureaux pour créer des lieux de partage et de convivialité, esprit « club nautique ». 

Au vu du succès rencontré, le projet, confié à Marc Andreatta, est rapidement passé d´un à deux bâtiments de qualité en équerre de 5.993 m² et de 3.230 m² pour répondre efficacement aux demandes (livraison de Celtic 1 prévue en octobre 2010 et de Celtic 2 en décembre 2010). Parmi elles, celle de NASS and WIND, spécialiste de l´éolien offshore, ayant besoin de 1.500 m² de locaux pour se développer. Dans le même temps, le Celtic Submarine a séduit TEEM, entreprise d´électronique marine installée jusqu´alors à Dinard, mais aussi MAXDIS, société d´import-export d´électronique marine basée à Nantes, SIERRA ECHO, spécialisé dans les balises de positionnement, et ATOUT Nautisme, spécialisé dans le négoce de bateaux et dernièrement OCEANS EVASION, un courtier de croisières à la voile. Dans le deuxième bâtiment, un bureau d´études lorientais de construction navale cherchant à s´agrandir, a d´ores et déjà réservé un espace. Parallèlement, une partie des locaux du Celtic 1 a été réservée par des investisseurs désirant développer une offre locative dédiée aux petites PME et micro-entreprises, constituée notamment de lots de 20 m² modulables par 2 ou 3. 

Un bâtiment très peu « énergivore » 

L´architecte Lorientais Marc Andréatta et son équipe de maîtrise d´oeuvre ont non seulement conçu un bâtiment ayant une forte inertie, mais il ont aussi évité la climatisation en prévoyant des protections solaires. Parallèlement, une ventilation à double flux vient renforcer un chauffage procuré par des pompes à chaleur. 

Coté isolation, outre des toits végétalisés, les façades, en béton pour favoriser l´effet masse, sont renforcées par une isolation externe avec lames d´air, constituée de bardage métallique et béton.
Quant aux eaux pluviales, elles sont récupérées pour alimenter chasse d´eau et nettoyage des terrasses. 

Ce projet devrait recevoir le label HPE (haute performance énergétique) voir THPE (très haute performance énergétique). 

Lorient, port d´attache des plus grands skippers et lieu idéal pour les évènements nautiques d´envergure 

Un port de course au large d´envergure européenne

qui accueille à l´année les teams Groupama, Banque Populaire, Foncia, Paprec-Virbac, Generali, etc., soit une cinquantaine de voiliers de course dont 17 « Figaristes » sur les 53 inscrits à la course. 6.000 m² de bâtiments, hangars, voileries, bureaux leurs sont dédiés et 850 m de pontons supplémentaires ont été aménagés pour les grands bateaux. 

Une vitrine grand public de la Sailing Valley, la Cité de la Voile Eric Tabarly

, espace unique en Europe qui a réalisé plus de 200 000 entrées depuis son ouverture en 2008. Résolument tourné vers l´avenir et la recherche, cet équipement accueille fréquemment colloques et conférences dédiés aux professionnels du nautisme. 

Un réseau d´entreprises de pointe dédiées au nautisme :

70 % des entreprises bretonnes qui interviennent dans le domaine de la voile sont installées dans un rayon de 50 km. Synergies avec le pôle course au large oblige, de nombreuses entreprises du secteur saisissent l´opportunité de s´installer sur l´ancienne BSM. 

Une structure qui fédère et anime ce secteur :

Eurolarge Innovation, www.eurolarge.fr 

Nouvel événement nautique sur le territoire de Lorient : le Salon atlantique du multicoque à flot du 15 au 18 avril 2010 

Après la Solitaire du Figaro 2009 et le départ de la goélette océanique Tara, la Cité de la Voile Eric Tabarly et le pôle course au large de Cap Lorient agglomération accueilleront en avril prochain, la 1ère édition du Salon des multicoques à flot, permettant d'essayer les derniers catamarans et trimarans, à voile et à moteur des principaux chantiers français, dont les modèles fabriqués à Lorient par Nautitech, Catlantech ou Alliaura.Les équipementiers, les loueurs, les associations, les écoles de voile et autres acteurs de la profession seront également présents. Pendant quatre jours, les visiteurs pourront assister à des démonstrations, participer à des essais en mer des nouveautés et occasions des chantiers, mais également admirer d´anciens multicoques de course. Un espace découverte permettra aux passionnés de multicoques et de la mer de rencontrer des professionnels de l´architecture, du design ou d´assister à des conférences. L´édition Atlantique alternera une année sur deux avec une édition méditerranéenne dans un port en cours de sélection.
www.le-salon-atlantique-du-multicoque.com 

Site : www.caplorient.com 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter