28/06/2005


Bongo - The Sport Boat for One, le dériveur à quille solo de génie

Une brise d'innovation vient revigorer le marché européen des voiliers avec la société Speedgoat Sarl qui importe le Bongo, un dériveur à quille solo produit sur un chantier naval canadien selon les plans d'un Américain.

Le Bongo fait sensation sur les eaux continentales européennes. Aussi rapide qu'un dériveur, aussi stable qu'un quillard et aussi impressionnant qu'un skiff avec son spi asymétrique déployé, il a de quoi enthousiasmer tous les amateurs de voile en solo. 

Sassel, le 5 juillet 2005. Ce n'est pas croyable - un dériveur vec une quille. Comme le savent bien tous les amateurs de voile, la quille est la caractéristique des yachts. Et pourtant, un passionné de voile américain est parvenu à mettre au point un véritable dériveur à quille solo. Paul Cronin, de Newport, aux États-Unis, a créé un nouveau concept de voilier en donnant au Bongo les avantages de ces deux types de bateau. L'embarcation a ensuite été réalisée par le constructeur des Soling, Bill Abbott, sur son chantier naval de Sarnia, près de Toronto, au Canada. 

Sur ce voilier, véritable engin de sport doté des matériaux les plus modernes et d'un spi asymétrique, la stabilité et la vitesse ne s'excluent pas. Le temps est venu de consacrer l'ajout d'une nouvelle expression dans le jargon de la voile, celle du dériveur à quille. 

Le Bongo est conçu pour la voile solo de la quille à la pointe du mât. Avec ses cinq mètres de longueur et ses 190 kilos, il peut être aisément transporté et mis à l'eau par une personne seule. Toutes les manoeuvres sont accessibles depuis la position assise typique. Le gréement de la grand-voile peut être manoeuvré d'une main. Le foc est auto vireur et doté d'un enrouleur. Le spi asymétrique est déployé et rentré à l'aide d'une drisse sans fin qui commande en même temps le bout-dehors. La voile solo n'a jamais été aussi simple. 

Malgré cela, le Bongo ne vous prive pas des joies de la voile à plusieurs. Le poids total idéal de l'équipage se situe entre 50 et 140 kilos. Vous pouvez donc exploiter pleinement tout le potentiel du Bongo avec un jeune coéquipier. Et même avec un poids total de 180 kilos, le Bongo reste imperturbable et vous permet ainsi de faire découvrir à vos amis l'ivresse de la voile moderne. 

Les «ailes» largement étirées du Bongo favorisent une position de rappel efficace et sportive, mais tout de même confortable. Il y a de quoi produire un couple de redressement appréciable. Mais le Bongo possède aussi une quille. Son lest pèse 45 kilos et concentre ainsi 25 % du poids total. Et comme le lest se situe à une profondeur de 1,2 mètre, le couple de redressement est considérable. D'une part, c'est précisément ce couple élevé qui donne au Bongo son comportement sportif en solo. Car l'effet de ce couple correspond à peu près à celui de la présence d'un coéquipier. Si le bateau est maintenu plat, ce qui est de toute manière indispensable pour en maximaliser la vitesse,  

l'effet de la quille se fait moins sentir et le Bongo se comporte alors avec toute l'agilité d'un dériveur. D'autre part, c'est aussi ce couple de redressement qui rend le Bongo aussi stable qu'un quillard dans les situations limite. La quille non seulement empêche le chavirage mais redresse d'elle-même le bateau. Cette garantie de stabilité est particulièrement importante pour l'amateur de dériveur qui a passé l'âge des virées agressives. Et il va sans dire que le Bongo est insubmersible. 

Une quille doit procurer de la stabilité sans compliquer la manipulation de l'embarcation. C'est pourquoi la quille du Bongo est amovible : pour faciliter le transport et la mise à l'eau elle peut aisément être hissée à la main au moyen d'une potence en aluminium puis redescendue. 

Le Bongo est rendu stable par son lest de 45 kilos, soit le quart du poids total de l'embarcation. Cela lui confère une stabilité équivalente à la présence d'un coéquipier. Lorsqu'il est plat dans le vent, ce qui en maximalise la vitesse, le Bongo se comporte comme un dériveur, car sa quille de forme hydrodynamique n'a aucune fonction stabilisatrice dans cette position. Par ailleurs, la quille empêche le chavirage en situation extrême et remet automatiquement le bateau d'aplomb. Il va sans dire que le Bongo est insubmersible. Et, last but not least, la quille peut être hissée à la main - la mise à l'eau et le transport sont des jeux d'enfant. 

Le Bongo est avant tout rapide. Il montre que la vitesse, la stabilité et l'ergonomie ne s'excluent pas sur un voilier. Au près, le Bongo se comporte comme un dériveur rapide, avec une vitesse potentielle de 7 à 8 noeuds pour un vent de 4 à 5 beauforts (15-20 noeuds). Cela correspond à la vitesse de coque, soit à la vitesse maximale d'un quillard de 30 pieds (9 mètres). Ainsi, au portant, le Bongo est vraiment une flèche. Avec un vent de 3 beauforts (7-10 noeuds), son spinnaker asymétrique de 14 m² l'envole déjà. Il n'est pas rare de le voir atteindre des vitesses de 15 noeuds (30 km/h) par vents de 5 à 6 beauforts (15-17 noeuds). Frisson garanti. Et le fait de laisser derrière vous tous les grands yachts ne va certainement rien enlever à votre plaisir. 

Le Bongo offre en outre le grand avantage ergonomique de posséder un cockpit profond permettant d'adopter une position assise confortable. Un détail que les aînés apprécieront tout particulièrement. En revanche, les régatiers aimeront surtout la vitesse: Au près, il atteint des allures de sept à huit noeuds avec des vents de quatre à cinq beauforts. Au portant, le Bongo est vraiment une flèche, il décolle aussitôt pour atteindre jusqu'à quinze noeuds. 

Pour la coque, la quille, le gouvernail, le gréement, la voilure, les ferrures et les cordages, seuls les matériaux les plus performants du moment, tels que les fibres de carbone et le kevlar, ont été jugés assez bons. Cela vaut aussi pour l'ensemble complet, du bâche à la remorque en passant par les housses en vinyle du safran et du mât. 

Le concept brillant du Bongo est complété par une technique parfaite. Seuls les meilleurs et les plus modernes des matériaux ont été utilisés pour produire le Bongo. Cela permet de garantir non seulement une construction légère, mais aussi une haute qualité d'ensemble et une grande rigidité - et cela à long terme. La coque, la quille et le safran sont dessinés en fonction des dernières recherches hydro- et aérodynamiques et produits à l'aide des meilleurs matériaux disponibles actuellement. 

Le matériau de base de la superstructure, de la coque et du pont est une résine époxy en ester de vinyle de haute qualité. La coque et le pont en mousse multicouche sont produits par moulage sous vide. La coque comprend deux compartiments étanches auxquels sont intégrés des flotteurs. La peinture du pont est de teinte gris claire, afin de ne pas entraîner d´éblouissement même lors de fort rayonnement solaire. 

La quille rétractable longue et mince se compose d'une lame légère et rigide en fibres de carbone et d'un lest en plomb. La quille est aisément hissée et descendue à l'aide d'une potence en aluminium et d'un filin sur treuil. Le safran et l´allonge de barre sont aussi fabriqués en fibres de carbone. Le safran est également orientable. 

Le Bongo n'a pas besoin d'une place d'amarrage - son poids minime permet de le mettre à l'eau à chaque utilisation. Cela épargne des frais pour la place d'amarrage inutile, préserve la carène et surtout vous incite à découvrir les plans d'eau les plus variés. Enfin, l'amateur de régates est de toute manière contraint de transporter son embarcation de course en course. Afin de vous faciliter autant que possible les manoeuvres de mise à l'eau et de transport, nous vous livrons le Bongo directement avec sa remorque. 

La société Speedgoat Sàrl, installée à Sassel, en Suisse, importe le Bongo directement depuis le chantier naval canadien et le distribue dans l'Europe entière. 

Elle cherche encore des partenaires de distribution locaux pour l'Italie et l'Angleterre. Philippe Kahn, propriétaire du Pegasus Racing Team et fondateur de l'ex-société Borland Software Company, donne au Bongo un excellent satisfecit: «Mon fils Shark et moi sommes convaincus que le Bongo est le parfait dériveur à quille solo. Shark est bien placé pour en juger: il est champion du monde sur Melges 24 et il qualifie le Bongo d'engin de sport de glisse au format de poche.» Et l'importateur, Michael Vetsch, est emballé: «J'ai navigué sur ce dériveur à quille solo avec son constructeur, un jour de décembre, par 5 beauforts, au large de Newport (Rhode Island, USA). Cette virée m'a remémoré mes plus beaux souvenirs de voile. En jouant dans le vent avec le spi asymétrique déployé, je me sentais revenu aux instants les plus passionnants de mes courses en dériveur. Et j'avais sans cesse la même impression de sécurité que sur un grand yacht.» 

Le Bongo est maniable, rapide, stable et ergonomique - un bateau de 190 kilos, insubmersible et aisément transportable, un rêve d'individualiste qui fera fureur sur tous les plans d'eau. 

Caractéristiques techniques :
Longueur hors tout : 4.62m (~15ft)
Longueur ligne de flottaison : 4.57m
Largeur hors tout : 1.98m
Largeur ligne de flottaison : 0.91m
Tirant d'eau (quille) : 1.19m
Longueur bout-dehors (sorti) : 1.07m
Déplacement (gréé) : 190kg
Poids du lest : 45kg
Grand-voile, surface de voile : 10.4m²
Ris 1, surface de voile : 8.1m²
Ris 2, surface de voile : 6.7m²
Spi asymétrique, surface de voile : 13.7m²
Foc, surface de voile : 1.8m²
Certification CE D 

Liste de prix en euros (Europe) valables dès le 1er février 2005
Bateau standard, entièrement équipé, y compris la voilure et la remorque EUR 14´900
Bâche supérieure EUR 350
Bâche de coque EUR 360
Housse pour mât EUR 90
Housse pour safran EUR 100
Livraison sur demande 

Modalités et conditions
· Prix indiqués hors TVA
· Prix des produits indiqués au départ de 1534 Sassel, Suisse
· Modifications réservées en tout temps
· Garantie de 12 mois sur le matériel et l'exécution (voilure exceptée)
· Délai de livraison: 10 semaines au plus
· Paiement: 30% à la commande (non remboursable), 70% à la livraison 

Contact :
Speedgoat Sarl
Au village 1
1534 Sassel
Suisse 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter